Le voyage alphabétique de Mathias Augustyniak au musée d’Orsay

L’artiste visuel Mathias Augustyniak du studio graphique M/M (Paris) plonge dans les collections du musée d’Orsay. Il imagine un abécédaire composé de dessins typographiques : 26 lettres correspondant à 26 artistes dont le travail fait partie des collections de l’institution. L’exposition “Les 1001 desseins de l’Abcd’Orsay” dévoile ces créations mêlant lithographies et textes disposés sur les murs de l’une des passerelles suspendues du musée. Elle est une invitation à voyager au sein des collections du musée.

Les 1001 desseins de l’Abcd’Orsay – Mathis Augustyniak © musée d’Orsay – Sophie Crépy.


Itinéraire d’une création


Tout au long de l’année 2021, l’artiste visuel Mathias Augustyniak se rend régulièrement au Musée d’Orsay. Avec pour projet de créer un abécédaire du musée, il choisit 26 artistes, toutes les premières lettres de leur nom diffèrent. Le co-fondateur de l’agence M/M Paris réalise une série de 26 dessins typographiques, chacun étant inspiré de l’univers de l’artiste auquel il fait référence. Deuxième lettre de l’alphabet, “B” correspond à la peintre et sculptrice Rosa Bonheur et est composée de différents motifs animaux, récurrents dans l’œuvre de l’artiste.

Lettre B. Rosa Bonheur © Mathis Augustyniak


Un abécédaire pour le musée d’Orsay


“Quand je suis dans le musée d’Orsay, seul face à une œuvre, avec mon stylo à plume et mon carnet à dessin dans les mains, je me sens un peu comme un sismographe. Je cherche à retranscrire les vibrations qui émanent de l’œuvre de chacun des artistes auquel je m’intéresse” précise Mathias Augustyniak. Aidé par la directrice de la conservation et des collections du musée d’Orsay, Sylvie Patry, il rédige 26 textes donnant à comprendre la relation qu’entretient Mathias Augustyniak avec chaque artiste présent dans l’abécédaire. À partir de ses dessins typographiques, Mathias Augustyniak réalise des lithographies aux fonds colorés, à présent dévoilées sur les murs de l’une des passerelle suspendues du musée. Tel un petit musée dans un grand, elles invitent à redécouvrir de grands noms du XIXe : Gertrude Käsebier, Auguste et Louis Lumière, Édouard Manet ou encore Nadar. “On a tendance, souvent, à oublier qu’un musée, c’est avant tout une communauté d’artistes” ajoute Mathias Augustyniak. Chaque couleur de fond des lithographies est inspirée de dominantes présentes dans l’œuvre des artistes : le bleu de Rosa Bonheur empreinte à la récurrence des ciels dans ses peintures.

Les 1001 desseins de l’Abcd’Orsay – Mathis Augustyniak © musée d’Orsay – Sophie Crépy.


Une scénographie invitant au voyage


Sur le mur de gauche de l’une des passerelles suspendues, se déploient en rangée les cadres thérmoformés des lithographies, telles des cloches. L’enfilade rappelle le couloir d’un avion, d’un train ou encore d’un sous-marin, nous emmenant de fenêtre en fenêtre dans l’univers d’un artiste à l’autre. Le coup de crayon de Mathias Augustyniak rappelle l’esthétique de la gravure. Produite par le studio M/M, l’exposition est une invitation au voyage. L’on découvre ainsi le F de Fantin Latour reprenant les visages des peintures de l’artiste, tout comme le Z de Zola : l’écrivain était aussi photographe et a fait de nombreuses images de sa famille. Proche du mur de droite, accueillant en miroir les textes, se trouve le grand carnet dans lequel Mathias Augustyniak a réalisé ses vingt-six croquis préparatoires.

Lettre Z. Emile Zola © Mathis Augustyniak



Être à l’écoute des fantômes


Le studio M/M porte un intérêt particulier aux caractères typographiques composés de motifs dessinés. En 2021, Mathias Augustyniak et Michael Amzalag exposaient déjà plus de 100 caractères typographiques au musée d’Orsay. “D’une certaine manière, chaque lettre de l’alphabet correspond à un visage humain : la rencontre des lettres tout comme celle des visages permet le dialogue, et la formation d’une communauté” affirme Mathias Augustyniak. “Avec 26 lettres, 26 dessins formant l’abécédaire, je peux créer une infinité d’histoires” conclut l’artiste qui souhaite, dans ce travail, rester à l’écoute des fantômes du XIXe siècle…


Les 1001 desseins de l’Abcd’Orsay – Mathis Augustyniak © musée d’Orsay – Sophie Crépy.
Les 1001 desseins de l’Abcd’Orsay – Mathis Augustyniak © musée d’Orsay – Sophie Crépy.
Dessin original Rosa Bonheur © Mathis Augustyniak
Les 1001 desseins de l’Abcd’Orsay – Mathis Augustyniak © musée d’Orsay – Sophie Crépy.
Lettre G. Paul Gauguin © Mathis Augustyniak
Lettre F. Henri Fantin Latour © Mathis Augustyniak
Lettre M. Edouard Manet © Mathis Augustyniak
Lettre V. Vincent Van Gogh © Mathis Augustyniak

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 7 janvier au 1 avril 2023 → Læ collectiv·f·e Bye Bye Binary – CAC Brétigny (Brétigny)

Communauté rassemblant des graphistes, Bye Bye Binary développe des expérimentations et recherches autour de l’écriture inclusive, non binaire et postbinaire. Le groupement élabore notamment la première typothèque présentant des typographies inclusives et mène différentes actions de pédagogie. Parmi les multiples solutions typographiques permettant une meilleure inclusivité, Bye Bye Binary s’intéresse…

Du 4 février au 15 avril 2023 → Cycle de conférences ‣ Les éléments de l’architecture II – Pavillon de l’Arsenal (Paris)

L’architecte, philosophe, et professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Val de Seine Richard Scoffier intervient au Pavillon de l’Arsenal dans le cadre d’un cycle de conférences autour des éléments de l’architecture. Le 4 février, de 11h à 13h, il interroge le dispositif de la porte, le 4 mars, l’élément…

Le 2 février 2023 → Conférence ‣ Les nouveaux vecteurs de diffusion du graphisme militant – La Contemporaine (Nanterre)

Les graphistes Dugudus et Sébastien Marchal, et le street-artiste Jaëraymie interviennent à La Contemporaine et donnent une conférence autour des nouveaux vecteurs de diffusion du graphisme militant. Régis Léger alias Dugudus s’intéresse à la représentation de l’image sociale et politique française. Diplômé de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI),…

Le 2 février 2023 → Conférence Catherine Barluet ‣ graphisme.design – Université Paris 8 (Saint-Denis)

Le cycle de conférences graphisme.design revient pour une nouvelle édition à l’Université Paris 8. La graphiste Catherine Barluet présente le 2 février 2023 à 18h30 quatre projets réalisés ces dernières années : la refonte graphique de la maquette d’un journal, un catalogue d’exposition thématique pour une institution muséale, la direction artistique…

Du 31 janvier au 2 février 2023 → Salon C!Print – Eurexpo (Lyon)

Le salon C!Print de la communication visuelle, de l’impression numérique et des arts graphiques revient pour une dixième édition. Fédérant une communauté de professionnels, il est l’occasion de comprendre les évolutions du marché, de rencontrer ses acteurs clés et de tester de nouveaux supports d’impression ! Personnalisation textile, packaging, signalétique…

Feed

L’écharpe pixels d’Animal Press

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes:, le 271, à paraître en librairie le 21 février et actuellement en précommande, nous publions un article en lien avec notre rubrique « Objets graphiques ». Place aux pixels ! La maison d’édition Animal Press, fondée par Jinhee Han et rejointe par Baptiste…

Susan Kare sur Arte

L’émission “Gymnastique” d’arte dédie l’un de ses épisodes à Susan Kare, pionnière du design numérique. Elle crée notamment des icônes de bureau et des polices typographiques devenues des normes de référence. La graphiste humanise l’informatique et travaille pour des sociétés comme Apple, NeXT, Microsoft ou encore Facebook, PayPal et Pinterest.…

Postulez au 30e concours international d’affiches de Chaumont

Le concours international d’affiches, organisé dans le cadre de la Biennale internationale de design graphique, célèbre sa 30ème édition. Créé en 1990, il valorise la création d’affiches dans le domaine du design graphique. Les propositions d’affiches sont à envoyer par la poste avant le 31 janvier 2023, elles peuvent être…

Candidatez aux Type Directors Club Awards !

Créé en 1946, le Type Directors Club est une association internationale dédiée à la promotion de la typographie. Comme tous les ans, elle organise les Type Directors Club Awards. L’appel pour la prochaine édition, la 69ème, est actuellement ouvert jusqu’au 3 mars 2023. Trois catégories sont prévues : “Typography”, “Lettering”…

Ressources

Susan Kare sur Arte

L’émission “Gymnastique” d’arte dédie l’un de ses épisodes à Susan Kare, pionnière du design numérique. Elle crée notamment des icônes de bureau et des polices typographiques devenues des normes de référence. La graphiste humanise l’informatique et travaille pour des sociétés comme Apple, NeXT, Microsoft ou encore Facebook, PayPal et Pinterest.…

Les Rad!cales : le design à l’épreuve du vivant

Né en janvier 2020, le collectif Les Rad!cales invite les professionnel·les du design à s’engager pour le vivant dans un contexte d’urgence climatique. Comment concevoir un système soutenable pour les générations présentes et futures ? Telle est l’une des questions soulevée par le mouvement. Le manifeste “Design pour l’environnement” porté…

Les Mardis Graphiques font place à l’éco-conception

Organisés par Pollen Studio, les Mardis Graphiques sont une série de conférences à Rennes, gratuites sur inscription. La dixième table-ronde porte sur la notion d’éco-conception et s’est déroulée le 7 juin dernier. Comment réduire son empreinte environnementale en tant que graphiste, sans renoncer à la communication ? Jeanne Lepoutre, co-fondatrice…