L’École : Le Mobilier national et ses Manufactures

Dans le cadre de sa nouvelle rubrique « les Portes Ouvertes Numériques », étapes: vous fait découvrir des écoles d’art ou de design et les formations qu’ils dispensent. Aujourd’hui, nous vous présentons les formations aux métiers de licier et de restaurateur de tapis et de tapisseries du Mobilier national et les Manufactures nationales des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie.



Qu’est-ce que le Mobilier national ?


Héritier de l’ancien Garde-meuble de la couronne et rassemblant les Manufactures royales créées au cours du XVIIe siècle, le Mobilier national est le fleuron de l’artisanat français. Il est reconnu internationalement pour la qualité de ses productions et de ses savoir-faire dans la restauration et la création de tapis et de tapisseries. Sa mission est d’assurer la conservation et la restauration de ses collections, et de meubler les lieux officiels. Elles comptent plus 130.000 biens mobiliers ou textiles (pour découvrir les collections).

Quelles sont les formations proposées par le Mobilier national ?


Comptant trois grandes manufactures et plusieurs ateliers de restauration, le Mobilier national forme depuis plusieurs siècles, aux métiers de licier et de restaurateur de tapis ou de tapisserie. Le travail des liciers consiste à tisser des tapisseries et des tapis selon les techniques traditionnelles. Les restaurateurs sont quant à eux chargés d’assurer la sauvegarde des tapis ou des tapisseries que le temps et l’usage ont pu endommager, au moyen de techniques de conservation et de restauration spécifiques.

Arrière d’un métier à tisser lors de la création d’une pièce pour l’exposition du dessinateur  Alain Séchas au Mobilier national
©Mobilier national, Yvan Moreau


Formés au sein même des manufactures et des ateliers, les apprentis ont vocation à intégrer le Mobilier national au terme de leurs études s’ils font partie des lauréats  du concours de Technicien d’art organisé par le ministère de la Culture.

Où sont situées ces manufactures et ateliers ?


La Manufacture des Gobelins est sans aucun doute la plus renommée. Créée en 1662, elle est située dans le 13e arrondissement de Paris. Quatre siècles plus tard, on y tisse toujours des tapisseries selon la technique traditionnelle dite de haute lice, qui se caractérise par l’emploi de métiers à tisser verticaux.

Exemple de métier à tisser de haute lice
©Mobilier national, Thibaut Chapotot


Datant de la même époque, la manufacture de Beauvais utilise quant à elle la technique dite de basse lice, qui se caractérise par l’emploi de métiers à tisser horizontaux. Une partie de la manufacture de Beauvais est située dans l’enclos des Gobelins, tandis que l’autre est située à Beauvais, sur un site plus récent crée en 1989.

La manufacture de la Savonnerie est la plus ancienne de toutes. Initiée sous le règne de Louis XIII, elle était située au pied de la colline de Chaillot, dans une ancienne savonnerie (d’où son nom). En 1826, elle est déménagée dans l’Enclos des Gobelins. La manufacture a elle aussi sa spécialité, celle de la technique de tissage du point noué. Elle dispose aujourd’hui de vingt et un métiers à tisser répartis sur deux ateliers, l’un à Paris, et l’autre à Lodève dans l’Hérault (créé en 1964).

Tissage ancien en cours à l’atelier de la Savonnerie
©Mobilier national, Thibault Chapotot


Les ateliers de restauration de tapis et de tapisseries du Mobilier national assurent  la conservation et la restauration des collections, véritables trésors du patrimoine français. En plus de ses collections textiles, elles contiennent également des meubles et des objets d’art anciens et contemporains destinés à meubler les administrations françaises

En plus de ses manufactures et ateliers, l’institution dispose d’un Atelier de Recherche et de Création – l’ARC – créé en 1964 par André Malraux, afin de promouvoir et de soutenir la jeune création contemporaine. 


Liens Utiles


Le site web du Mobilier national
Instagram du Mobilier national
Facebook du Mobilier national
Twitter du Mobilier national

À retrouver également dans les portes ouvertes numériques du Mobilier national

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

28/01 – Conférence en ligne du Signe : «Pour des réseaux de solidarité» par l’Atelier Téméraire

Dans le cadre de son cycle de conférences pour l’accompagnement des artistes, Le Signe vous propose d’assister en Facebook Live à la conférence «Pour des réseaux de solidarité» par l’Atelier Téméraire. «L’Atelier Téméraire est un collectif de graphistes-artistes à visages multiples. Une multitude oscillante. Dans cette multitude, nous tentons de…

20/01 – Conférence en ligne du Signe : «Petit vadémécum de l’activité de graphiste professionnel-le: un métier au croisement des savoirs»

Première conférence en ligne pour Le Signe – Centre national du graphisme en cette rentrée. Grégory Jérôme, responsable Formation continue Informations juridiques pour les artistes à le Haute Ecole des Arts du Rhin, intervient ce mercredi 20 janvier à 18h30 sur la page facebook du Signe pour une conférence intitulée…

16/01 – 25/02 – Exposition « Tout un film ! » au Drawing Lab

Pensée avec l’aide de la Cinémathèque, l’exposition « Tout un film ! » fait le lien entre dessin et cinéma. Durant un mois, le Drawing Lab présente une série de storyboards issue des collections de la Cinémathèque, des artistes et leurs galeries. Les liens entre graphie et cinématographie se dévoilent de façons…

20/01 – Journée d’étude : « Aux marges de l’imprimé, l’imprimé à la marge : cultures populaires, minoritaires et alternatives de l’imprimé, 1840-1940 »

« Cette journée d’étude se propose de fédérer les chercheurs, chercheuses et étudiant·e·s francophones dont les travaux portent sur des objets, textuels ou iconiques, imprimés entre la décennie 1840 et la fin de l’entre-deux-guerres. Un des objectifs sera de réfléchir collectivement à la définition d’une culture de l’imprimé qui ne soit…

7/01 > 23/01 – Photo Saint-Germain

La 10ème édition de Photo Saint Germain réunit comme à l’accoutumée une sélection de musées, centres culturels, galeries et librairies pour un parcours photographique. Entre rencontres, projections, signatures et visites d’ateliers, la déambulation dans le quartier mythique de la rive gauche parisienne donne l’occasion d’appréhender les tendances de la photographie…

16/12 – « Écologie des villes », une conférence d’Audrey et Myr Muratet au Signe suivie du lancement du livre « Paris Nord »

À l’occasion de sa ré-ouverture au public, le Signe inaugure l’exposition du photographe Myr Muratet «Zone de Confort», prévue initialement en novembre. Dans un premier temps, vous pourrez assister à la conférence «Écologie des villes», de l’écologue Audrey Muratet et de l’artiste. Cette conférence sera suivie du lancement de l’ouvrage…

Feed

Oripeau diffuse le graphisme dans l’espace public

L’affichage dans l’espace public est rarement gratuit. Mis à part les graffeurs, qui outrepassent les règles pour le bonheur des uns, le malheur des autres et l’indifférence de certains, l’affichage dans l’espace public est toujours réglementé. Certains acteurs locaux (mairies, associations…) tentent malgré cela de faire vivre un vieux principe,…

Ressources

PERGRAPHICA® lance Catching Feels, un nouveau Lookbook présentant ses papiers premium

Pour tous les créatifs, le lancement d’un nouveau lookbook est un évènement. Ces ouvrages servent à présenter l’ensemble de leurs réalisations et permettent aussi de démontrer les qualités d’impression et d’ennoblissement des papiers utilisés. Un lookbook est donc en définitive une véritable vitrine pour les directeurs artistiques, les maisons d’édition…

Quelles nouveautés pour les applications Adobe en 2021 ?

D’Illustrator sur Ipad aux Neural Filters de Photoshop, les annonces faites lors d’Adobe MAX démontrent une tendance déjà à l’oeuvre depuis plusieurs années chez Adobe : celle de l’effacement des contraintes techniques, pour une plus grande autonomie face aux outils de création. Exacerbée par Adobe Sensei, l’IA développée par l’entreprise…

Fedrigoni regroupe tous ses papiers dans la Paper Box

La célèbre marque italienne de papier créatif Fedrigoni vient tout juste de lancer sa Paper Box, un catalogue contenant l’ensemble des papiers créatifs de la marque. Présentée dans le cadre de la Packaging Première Collection, un événement sur deux jours (29 et 30 octobre) consacré au packaging de luxe au…