L’école : l’École Supérieure de Design de Troyes

Dans le cadre de sa nouvelle rubrique « les Portes Ouvertes Numériques », étapes: vous fait découvrir des écoles d’art et de design et les formations qu’elles dispensent. Aujourd’hui, nous vous présentons l’École Supérieure de Design de Troyes.



L’École Supérieure de Design de Troyes


La mission de l’École Supérieure de Design de Troyes

Depuis 13 ans, l’École Supérieure de Design de Troyes forme chaque année environ 250 nouveaux designers, répartis en 2 diplômes distincts, un Bac +3 de Designer Graphique et un Bac +5 de Designer – Concepteur de projets. Sa mission est de former des designers adaptés aux enjeux de leur époque, afin qu’ils y contribuent de manière créative et responsable. Pour ce faire, elle met en place une pédagogie transdisciplinaire et centrée sur la gestion de projet, en lien direct avec les entreprises. Cette pédagogie permet aux étudiants d’acquérir les compétences et les expériences nécessaires à leur insertion et leur évolution professionnelle.

©Olivier Frajman


Le lieu

Située au sein de l’ancienne abbaye Saint-Martin-ès-Aires, datant du XVIIe siècle, l’école s’étend sur 2000m2, au coeur d’un parc arboré de 7000m2 qui entoure un magnifique cloître de pierre blanche et une chapelle du XIXe siècle, dédiée aux expositions. Elle offre aux étudiants un cadre apaisant, propice à l’apprentissage et à la créativité.

De nombreuses ressources sont à disposition des étudiants :

  • 5 ateliers design
  • 1 atelier de maquette et de prototypage
  • 1 Département numérique : découpe laser, fraiseuse numérique, imprimante 3D, thermoformeuse
  • 1 Atelier bois
  • 1 Atelier assemblage, modelage, moulage
  • 2 ateliers infographiques : Suite Adobe, Rhino, ArchiCad, AutoCad, 3 ds Max, Processing…
  • 1 salle de réalité virtuelle
  • 1 centre de documentation
  • 1 matériauthèque
  • 1 chapelle dédiée aux projets et aux expositions


Les piliers de l’école supérieure de design de Troyes


L’expérience

Afin de former au mieux ses étudiants aux métiers du design et aux enjeux transversaux qu’ils recouvrent aujourd’hui, l’école enseigne trois domaines fondamentaux : le design produit, le design d’espace et le design graphique.

L’apprentissage de ces trois branches du design est fondé sur la connaissance des réflexions et des méthodes qui leur sont propres, ainsi que sur l’expérimentation et l’exigence professionnelle. Le but final étant de faire éclore la personnalité et la singularité de chaque étudiant. Pour réussir, ces derniers sont accompagnés tout au long de leur formation par des enseignants et des professionnels*, travaillent en équipe sur de nombreux projets menés avec des entreprises et développent leur esprit critique.

Cette pédagogie s’appuie sur la réalisation permanente de projets de design. À chacun d’entre eux, l’étudiant appréhende différentes phases, de l’observation jusqu’au prototypage et enrichie sa pratique professionnelle. Ainsi, il parvient à concevoir quels usages concrets pourront être fait de ses créations et perçoit leur attractivité, leur faisabilité et leur viabilité dans un contexte de commande. Tout au long de son parcours, l’étudiant mobilise les compétences acquises, expérimente sans cesse, rencontre l’échec, jusqu’à ce qu’il réussisse.

*L’équipe pédagogique de l’École Supérieure de Design de Troyes est constituée de designers, d’architectes, de consultants en développement stratégique, de plasticiens, de graphistes, de juriste, d’ingénieur informatique, d’illustrateurs, de directrice artistique, de consultant en management du design, de photographe, d’architecte d’intérieur, de menuisier, de vidéaste, de webdesigner, d’ébéniste, de responsable innovation…

©Olivier Frajman


L’innovation

L’École Supérieure de Design de Troyes promeut le métier de designer comme source majeure d’innovation, de différenciation et de développement au sein d’une entreprise. Grâce à sa méthodologie, son mode de pensée, ses savoirs faire techniques et culturels, le designer questionne les habitudes d’une entreprise et la stimule.

Pour répondre à ces enjeux, l’école fait sans cesse appel à des entreprises afin que ses élèves puissent y mettre en pratique, sur des projets concrets, leurs savoirs faire de designers acquis lors des enseignements.

Depuis 5 ans, elle met alors en oeuvre plus de 80 projets avec des entreprises majeures. Elle a notamment collaboré à l’élaboration d’un corner pour la marque de vêtements Le Coq Sportif, à l’identité graphique et signalétique du Tribunal de Troyes ou à la mise en place d’un système d’assistance au soin pour les Hôpitaux Champagne-Sud.


La synergie

Qu’il soit en agence, en entreprise ou freelance, un designer doit, tout au long de sa carrière, collaborer avec des professionnels aux compétences variées, développer des projets avec eux et être opérationnel. Ainsi, l’École Supérieure de Design de Troyes apprend dès la première année à ses étudiants à acquérir de bonnes capacités d’adaptation, par l’ouverture, la pluridisciplinarité et la transversalité.

Pour ce faire, elle développe des partenariats avec d’autres écoles, des institutions, des entreprises et propose des projets pluridisciplinaires (entre managers, designers et ingénieurs) qui renforcent ses axes pédagogiques et consolident son positionnement auprès des entreprises.

L’École Supérieure de Design de Troyes est rattachée à l’écosystème Y SCHOOLS. Il compte une dizaines d’entités en formation initiale et professionnelle telles que SCBS, l’École Supérieure de Tourisme, et des Écoles de la 2e Chance.

©Olivier Frajman


Le voyage

Les voyages forment la jeunesse, c’est bien connu, mais ils forment également le designer. En plus du perfectionnement d’une langue étrangère, ils lui permettent de sonder de nouvelles méthodes d’apprentissage, de sortir de sa zone de confort et de se confronter à des enjeux de design différents.

Obligatoire durant les études de second cycle, le séjour à l’international permet aux étudiants de rejoindre l’une des 15 universités partenaires de l’école. Argentine, Mexique, Brésil ou Corée du Sud sont, entre autres, les destinations parmi lesquelles l’étudiant pourra passer 4 à 6 mois.

©Olivier Frajman

Accéder aux autres contenus des Portes Ouvertes Numériques de l’École Supérieure de Design de Troyes


Liens utiles

Site web de l’École Supérieure de Design de Troyes
Instagram de l’École Supérieure de Design de Troyes
Facebook de l’École Supérieure de Design de Troyes

Linkedin de l’École Supérieure de Design de Troyes
Chaîne Youtube de Y SCHOOLS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

28/01 – Conférence en ligne du Signe : «Pour des réseaux de solidarité» par l’Atelier Téméraire

Dans le cadre de son cycle de conférences pour l’accompagnement des artistes, Le Signe vous propose d’assister en Facebook Live à la conférence «Pour des réseaux de solidarité» par l’Atelier Téméraire. «L’Atelier Téméraire est un collectif de graphistes-artistes à visages multiples. Une multitude oscillante. Dans cette multitude, nous tentons de…

20/01 – Conférence en ligne du Signe : «Petit vadémécum de l’activité de graphiste professionnel-le: un métier au croisement des savoirs»

Première conférence en ligne pour Le Signe – Centre national du graphisme en cette rentrée. Grégory Jérôme, responsable Formation continue Informations juridiques pour les artistes à le Haute Ecole des Arts du Rhin, intervient ce mercredi 20 janvier à 18h30 sur la page facebook du Signe pour une conférence intitulée…

16/01 – 25/02 – Exposition « Tout un film ! » au Drawing Lab

Pensée avec l’aide de la Cinémathèque, l’exposition « Tout un film ! » fait le lien entre dessin et cinéma. Durant un mois, le Drawing Lab présente une série de storyboards issue des collections de la Cinémathèque, des artistes et leurs galeries. Les liens entre graphie et cinématographie se dévoilent de façons…

20/01 – Journée d’étude : « Aux marges de l’imprimé, l’imprimé à la marge : cultures populaires, minoritaires et alternatives de l’imprimé, 1840-1940 »

« Cette journée d’étude se propose de fédérer les chercheurs, chercheuses et étudiant·e·s francophones dont les travaux portent sur des objets, textuels ou iconiques, imprimés entre la décennie 1840 et la fin de l’entre-deux-guerres. Un des objectifs sera de réfléchir collectivement à la définition d’une culture de l’imprimé qui ne soit…

7/01 > 23/01 – Photo Saint-Germain

La 10ème édition de Photo Saint Germain réunit comme à l’accoutumée une sélection de musées, centres culturels, galeries et librairies pour un parcours photographique. Entre rencontres, projections, signatures et visites d’ateliers, la déambulation dans le quartier mythique de la rive gauche parisienne donne l’occasion d’appréhender les tendances de la photographie…

16/12 – « Écologie des villes », une conférence d’Audrey et Myr Muratet au Signe suivie du lancement du livre « Paris Nord »

À l’occasion de sa ré-ouverture au public, le Signe inaugure l’exposition du photographe Myr Muratet «Zone de Confort», prévue initialement en novembre. Dans un premier temps, vous pourrez assister à la conférence «Écologie des villes», de l’écologue Audrey Muratet et de l’artiste. Cette conférence sera suivie du lancement de l’ouvrage…

Feed

Oripeau diffuse le graphisme dans l’espace public

L’affichage dans l’espace public est rarement gratuit. Mis à part les graffeurs, qui outrepassent les règles pour le bonheur des uns, le malheur des autres et l’indifférence de certains, l’affichage dans l’espace public est toujours réglementé. Certains acteurs locaux (mairies, associations…) tentent malgré cela de faire vivre un vieux principe,…

Ressources

PERGRAPHICA® lance Catching Feels, un nouveau Lookbook présentant ses papiers premium

Pour tous les créatifs, le lancement d’un nouveau lookbook est un évènement. Ces ouvrages servent à présenter l’ensemble de leurs réalisations et permettent aussi de démontrer les qualités d’impression et d’ennoblissement des papiers utilisés. Un lookbook est donc en définitive une véritable vitrine pour les directeurs artistiques, les maisons d’édition…

Quelles nouveautés pour les applications Adobe en 2021 ?

D’Illustrator sur Ipad aux Neural Filters de Photoshop, les annonces faites lors d’Adobe MAX démontrent une tendance déjà à l’oeuvre depuis plusieurs années chez Adobe : celle de l’effacement des contraintes techniques, pour une plus grande autonomie face aux outils de création. Exacerbée par Adobe Sensei, l’IA développée par l’entreprise…

Fedrigoni regroupe tous ses papiers dans la Paper Box

La célèbre marque italienne de papier créatif Fedrigoni vient tout juste de lancer sa Paper Box, un catalogue contenant l’ensemble des papiers créatifs de la marque. Présentée dans le cadre de la Packaging Première Collection, un événement sur deux jours (29 et 30 octobre) consacré au packaging de luxe au…