L’écologiste libertaire Élisée Reclus à l’honneur au Drawing Lab

Géographe libertaire, écologiste alors que le mot n’existait pas encore, anarchiste convaincu qui prit part à la Commune de Paris, Élisée Reclus fut toute sa vie en quête d’absolu. Grand voyageur, il écrivit beaucoup sur la nature qu’il côtoyait sans cesse. Dans deux de ses ouvrages « Histoire de la Montagne » et « Histoire d’un Ruisseau », il développa un discours à la croisée de la poésie et de la recherche, dans lequel la nature revêt une dimension presque sociale. Il est donc tout à fait normal que les idées et les oeuvres qu’il développa lors de sa vie continuent de toucher, sporadiquement mais sûrement, certains artistes ou intellectuels. Parmi eux, on compte les illustrateurs, dessinateurs, sculpteurs et céramistes Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize. Le couple d’artistes exposent actuellement au Drawing Lab, une série d’oeuvres inspirées par les écrits et la vie de Reclus. Dans une conception de l’art proche de celle du mouvement Arts & Crafts, ils multiplient les supports, imaginant à la fois des assises, des coiffes, une teinture et des images ou les techniques se croisent et se mélangent. Une certaine idée de la liberté.


Élisée, une biographie
Par Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize
Jusqu’au 9 janvier 2020
Au Drawing Lab, 17 rue de Richelieu, 75001 Paris




Qu’est-ce qui vous a inspiré dans les œuvres d’Élisée Reclus?

On a découvert les œuvres de Élisée Reclus par hasard, grâce aux idées de la commune. On est tombé sur une œuvre foisonnante et un personnage très attachant. Il est vraiment un personnage de roman. On a adoré ses livres « une histoire d’une montagne » et « une histoire d’un ruisseau ». C’est une manière de voir le monde de manière globale par le détail, une géographie humaine respectueuse de son environnement.

Vos œuvres sont des collages et elles foisonnent de détails et de couleurs. Qu’est-ce qui vous a conduit à développer ce style graphique ?

Nous travaillons à deux, le collage permet un langage dialectique. L’idée de collage permet d’être dans une narration, d’enchaîner des formes qui correspondent et racontent des histoires. Cela permet aussi d’évoquer tout ce qu’on aime en dessin : le dessin de bande dessinée, celui de l’illustration ou encore les références picturales.


En plus des dessins, vous avez également réalisé une teinture sur toile, des coiffes ainsi que des assises inspirées par ses écrits. Pouvez-vous nous en dire plus sur ces œuvres ?

Le dessin sur tissus de lin et cotton a été réalisé sur tablette numérique. On adore la traduction du dessin par cet outil c’est comme une parodie de l’aquarelle, ce sont des outils qui n’existent pas en réalité. On a donc créé un panneau en 5 parties qui reprend l’esthétique des arts décoratifs.

Les assises ont quant à elles été réalisées avec un ami designer Romain Guillet. Elles sont directement inspirées des écrits « histoire d’une montagne » et « histoire d’un ruisseau ». L’une représente une vague en céramique et l’autre une montagne en liège. On aime bien la chaleur du matériau du liège et celui froid de la céramique.


Les coiffes sont réalisées en céramique engobée en noir. Elles représentent les amis intellectuels d’Éliséee Reclus et figurent ce que c’était de se développer à l’époque dans les mouvements politiques socialistes. Comme par exemple les échanges avec Eléonor Marx ou sur la question du voyage avec Alexandra  David-Neel.

Cette pluri-disciplinarité fait-elle partie de votre conception de l’art ?

Oui c’est une conception de vie que nous avons découvert en lisant William Morris (ndlr. membre fondateur du mouvement Arts & Crafts) : penser la vie de manière domestique, dans laquelle le travail est central et permet par les savoirs-faires, la liberté.

Selon vous, qu’a encore d’actuel l’œuvre d’Élisée Reclus ?

Une conception du monde respectueuse de l’altérité et de son environnement, une liberté de pensée et une excentricité qui rend heureux et permet de progresser grâce aux expériences et aux amitiés.

Retrouvez le travail de Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

7 > 8/12 – Air Poster #7 à la galerie Au Roi

Chaque année depuis 7 ans, une poignée de studios de graphisme se rassemble autour du projet Air Poster. Une exposition d’affiches sérigraphiées et expérimentales en carte blanche. Cette année, les deux jours d’affichage se déroulent à la Galerie au Roi. 15 studios européens ont créé des affiches inédites :—Akatre Studio — Atelier trois — Badesaison — Cheeri paris — Christophe Renard — Des Signes — Gaël Etienne — Gr20paris — Les Graphiquants — Irradie — Studio Julia — Pilote paris — Schultzschultz — Studio triple — Undo-Redo Impression : Lézard Graphique Infos pratiques : Date : du 7 au 8…

17/12 – « Conception à long terme » avec Peter Bil’ak

Le 17 décembre prochain, le cycle de conférences « Entrevue(s) » invite le graphiste et créateur de caractères Peter Bil’ak, à parler de son travail et de la manière dont il conçoit dans une temporalité à long terme. Les rendez-vous « Entrevue(s) », initié par Francesca Cozzolino ont un double objectif. Celui de proposer des rencontres autour d’éminences du design, mais surtout d’entrevoir comment la création contemporaine en design graphique évolue au fil du temps. C’est un espace de réflexion et d’échanges, qui suspend le temps d’une conférence, le rythme de la production pour mieux cerner les enjeux du design et le…

5/12 > 8/12 – Derniers jours de l’exposition « Foncteur d’Oubli » au FRAC Île de France

L’exposition collective sous commissariat de l’artiste Benoît Maire rassemble des artistes, designers et architectes qui réexaminent, à partir de leurs pratiques, les rapports de l’art au design et à l’architecture ainsi que le postulat selon lequel les arts sont libres et les objets de design sont contraints. Le principe de fonctionnalité qui régit l’objet de design ou d’architecture, n’en est pas moins un principe poreux. « Foncteur d’oubli » scrute ainsi le basculement qui peut s’opérer entre ces diverses classifications. En mettant en exergue le caractère non reproductible de certaines pièces de design, l’ambiguïté de notre relation à des objets de design…

7 & 8 / 12 – Les Puces de l’Illu #7, le salon de l’illustration contemporaine

Comme chaque année depuis maintenant 7 ans, le premier week-end de décembre est celui des incontournables Puces de L’Illu. 60 exposants installeront leurs étals au Campus Fonderie de l’Image pour 2 jours de découvertes de l’illustration sous toutes ses formes et ses pratiques. Maison d’édition, collectifs, illustrateurs indépendants, sérigraphes, graveurs, lithographes seront ainsi au rendez-vous les 7 & 8 décembre. On retrouvera Mathieu Pauget (qui réalise l’affiche de cette édition), Groduk & Boukar, Marie-Pierre Brunel, Anna Wanda Gogusey, Maison Tangible, Atelier Bingo et plein d’autres dont vous trouverez la liste exhaustive ICI. L’occasion idéale pour découvrir et chiner la création…

Flux

Pantone et Adobe partagent leurs inspirations de Classic Blue

Alors qu’on vient de découvrir le Classic Blue, couleur de l’année 2020 désignée par Pantone, le spécialiste du nuancier s’associe à Adobe pour inspirer ses déclinaisons. Le géant du logiciel créatif dévoile une galerie sur son service Adobe Stock avec tout plein d’idées : photos, objets ou encore illustrations. La…

Helen Musselwhite, aux origines du papier

Dans ce film tourné par l’agence d’illustrateurs Handsome Frank, on découvre un petit bout de la vie d’Helen Musselwhite. L’artiste spécialiste du papier découpé construit et déconstruit des éléments inspirés par ses pérégrinations dans la campagne britannique pour se créer son propre univers. Elle nous invite à la suivre dans…

Et la couleur de l’année Pantone 2020 est…

… Le Classic Blue. Cette teinte de bleu immuable succède au living Coral et entend inspirer la sérénité, la confiance et le partage dans vos créations. Chaque année, la couleur de l’année Pantone apporte aux professionnels de la création une tendance colorimétrique répondant aux attentes et enjeux de notre époque.…

Ressources

Pantone et Adobe partagent leurs inspirations de Classic Blue

Alors qu’on vient de découvrir le Classic Blue, couleur de l’année 2020 désignée par Pantone, le spécialiste du nuancier s’associe à Adobe pour inspirer ses déclinaisons. Le géant du logiciel créatif dévoile une galerie sur son service Adobe Stock avec tout plein d’idées : photos, objets ou encore illustrations. La…

L’image animée dans les interfaces numériques par Ryan McLeod

Voici un nouveau venu dans la série « Best practices for Better Design » proposée par l’outil de maquettage en ligne In Vision. L’ouvrage « Animation handbook » par Ryan McLeod propose de parcourir l’univers de l’animation sur plusieurs coutures. « L’impact de l’animation dans vos créations », « comment rendre un élément unique grâce à l’animation…