Les designers s’emparent de Surface Studio au 34Greneta


 
Le temps d’une demi-journée, nous avons accueilli des designers venus de tous les horizons pour une masterclass autour de Surface Studio de Microsoft. Les maîtres de cérémonie, Julian Urie, Stéphane Salmon et Corinne Grealish, tous les trois designers chez Swarovski, et Mike Stefanini, directeur artistique freelance, ont pu, grâce au dispositif mis en place, transmettre leur expérience avec cet écran tactile qui a pleinement intégré leur processus de création.

Nombreuses sont les personnes à avoir déjà entendu parler de Surface Studio. Depuis son lancement, il y a un an, la presse spécialisée internationale porte aux nues cette nouvelle machine conçue pour les créatifs. Pour autant, plus rares sont ceux qui ont pu le prendre en main, pour voir s’il correspondait à sa pratique. C’était donc le but de cette journée au 34Greneta : rassembler les créatifs et les inviter à échanger autour de leurs différentes manières de créer.


Dans la galerie, au milieu des œuvres photographiques de Samuel Zeller, deux Surface Studio trônent, prêts à être essayés par les personnes venues le découvrir. À côté, une kyrielle de devices de la gamme Surface prouve qu’il est possible d’allier mobilité et tactile dans un véritable ordinateur. Et enfin, pour nourrir les estomacs affamés de savoirs et d’innovations, un somptueux buffet. Nous sommes fins prêts pour vous accueillir.

Graphistes, illustrateurs, designers produits, stylistes, photographes ou encore développeurs… la masterclass s’est affranchie des frontières entre disciplines pour favoriser les ponts et l’échange. Chacun découvrant comment travaille l’autre, comment un créatif s’approprie les logiciels et son support de conception pour matérialiser ses concepts et donner vie à sa pratique. Devant Surface Studio, les réactions sont unanimes « Sa capacité de se transformer en table à dessin est un socle idéal pour débuter la création ». Quand une jeune designer explique à Julian Urie avoir la particularité de dessiner sans tablette graphique, mais avec sa souris, il rétorque simplement que rien ne l’en empêche. La machine est suffisamment modulable pour s’adapter aux habitudes de son utilisateur, et ça c’est une innovation majeure.

Stéphane Salmon nous fait aussi remarquer des points de détails révélateurs de l’ambition de Surface Studio d’être au plus proche d’une approche de conception naturelle. Il explique « Sur les stylets, nous pouvons changer les pointes. En fonction de celle qu’on choisit, le toucher devient plus lisse ou plus rugueux, comme avec un crayon ».


De son côté, Mike Stefanini montre devant des yeux ébahis à quoi peut servir le Dial. « Il y a possibilité de le configurer avec de nombreux outils sur chaque logiciel, mais pour ma part j’aime beaucoup m’en servir pour naviguer dans l’historique de mes illustrations. En tournant le Dial, je peux faire un timelapse de toutes les actions effectuées depuis le début. On peut ainsi revenir en arrière, manipuler, tester des nouvelles teintes, textures, sans être contraint de refaire 50 manips ».

En somme, la journée fut un succès : en plus d’avoir pu échanger avec les créatifs, DA et designers, sur leur processus de travail et l’utilisation qu’ils font de Surface Studio, la communauté créative invitée au 34Greneta a pu discuter directement avec les équipes Microsoft sur les différents produits de la gamme Surface et sur toutes les questions techniques et les interrogations concernant performance. Une gamme qui est déjà reconnue, mais dont les capacités et les possibilités restent encore à explorer davantage par tout créatif.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    News

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains modernes et les processus de sociabilisation en Afrique, autour de la nourriture et la vie dans et en dehors de chez soi. La réflexion menée par les créatifs les a conduit à designer une série d’objets ayant pour thème le « salon urbain ». Chaque objet y a une fonction spécifique censée…

    Casio et le studio Ghibli célèbrent les 30 ans de Kiki la petite sorcière

    Kiki la petite sorcière a 30 ans. C’est un anniversaire qui se doit d’être fêté, et ça, Casio l’a bien compris. En collaboration avec le studio Ghibli, la célèbre marque de montres sort pour l’occasion une édition hommage. Sur un écran bleu nuit se détache le duo culte : Kiki et son acolyte Jiji. Film à succès avec plus de deux millions d’entrées lors de sa diffusion au Japon, c’est là-bas que la montre anniversaire sera vendue au prix de 126€.

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé pour les petits comme pour les grands, des illustrations de livres (les Trois Brigands, Rufus…) ou des scènes érotiques, également conçu des affiches prônant la tolérance, la paix ou la liberté de la presse. Il a inspiré de nombreux dessinateurs et graphistes. Merci pour tout Tomi Ungerer ! image de…

    Emballages graphiques du studio Caterina Bianchini

    Si l’habit ne fait pas le moine, les design des boites cadeaux de la marque britannique Selfridges & Co nous en font en tout cas douter. Le studio Caterina Bianchini a fait d’un simple emballage de Noël un vrai objet de design. Ayant déjà travaillé pour Levi’s, Reebok, Diesel et Lush, le studio n’a eut de cesse de proposer d’audacieux graphismes. Il réitère l’expérience avec ces 4 illustrations colorées et géométriques et font de ces emballages cadeaux, un présent de plus.

    Flux

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé…

  • Top news

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains…

    Les sorties graphiques de février #2

    Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. F.A.M.E, Film and Music Experience, à la Gaité Lyrique En cette fin de semaine et pendant tout le week-end, la Gaité Lyrique met cinéma et musique à l’honneur avec…

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…