Les Dîplômés : Benjamin Tejero, illustrateur en freelance.

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection des projets de fin d’études réalisés par les étudiants en école d’art et de design. Mais que sont devenus ces jeunes graphistes dont nous avons été séduits par le projet et que nous avons eu la joie de passer dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.

Benjamin est diplômé de l’ESAM Caen et exerce principalement en tant qu’illustrateur. Il aborde des thématiques variées à portée sociale, comme l’homosexualité ou la vie d’un sans domicile fixe, et les illustre en mélangeant Rotring et lithographie. Son diplôme se concrétise en une édition de ses dessins au points, précis, et une application sous forme de volumes en céramique. Il nous raconte comment la diversité des domaines qu’il explore le nourrit dans son travail graphique.

Site : www.benjamintejero.com
Instagram : @benjamin_tejero_


Peux-tu nous raconter ton parcours depuis l’obtention de ton diplôme ?

En Juin 2016 j’ai obtenu un DNSEP Communication Visuel en mention Edition aux beaux arts de Caen. Le diplôme empoché je me suis envolé à Prague en République Tchèque. Sans pouvoir dire que j’y vis vraiment, il est vrai que j’y passe un certain temps, en particulier pour Bubahof , une structure montée avec d’autres artistes Français et Tchèques, avec qui nous tentons de valoriser l’art sous différentes formes. Nous organisons notamment des événements dans lesquels sont mis en avant le travail d’artistes d’horizons variés, le tout de la manière la plus simple possible, dans un esprit convivial, c’est quelque chose de très humain.

Pourquoi avais-tu choisis ces études ?

Parce que depuis tout petit je dessine, des chiens pour être plus précis, je voulais être vétérinaire ou bien dessinateur de canidés. En grandissant je me dirigeais plutôt en direction de la première option, j’ai même fait une première année en médecine ! J’ai toujours été bon élève, mais je ne me retrouvais plus du tout dans ces études et dans la vie en générale. J’ai donc tenté ma chance aux beaux arts, j’ai trouvé des réponses à certaines de mes interrogations, d’autres ont fait leur apparition, j’ai arrêté de dessiner des chiens.

Comment as tu vécu ton passage de l’école à l’insertion professionnelle ?

Le plus difficile a été de restructurer mes journées. Je sais que pour avancer j’ai parfois besoin de cadres, n’en ayant plus à la sortie de l’école j’ai dû me les créer. Aujourd’hui j’ai donc le collectif Bubahof et en dehors de ça je réponds aux appels à projets et je fais des illustrations pour des magazines.

As-tu eu des retours suite à la publication du numéro ?

Oui, j’ai été contacté par Opium, une revue de philosophie tenue par des étudiants de la Sorbonne, dans laquelle j’ai pu publier dans le dernier numéro le début d’un futur roman graphique.


Aujourd’hui, explores-tu toujours des thématiques controversées comme à ton diplôme ? Si oui, comment ?

Oui je continue et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! Tout ce qui sort de la norme, ça fait partie des fameuses interrogations qui m’animent depuis quelques temps. Je continue mes travaux homo érotiques, dans des installations de céramiques comme lors d’une exposition collective organisée en début d’année à l’Abbaye au Dames de Caen ou encore des dessins et peintures qui paraitront dans le prochain buzzpack distribué à Caen.

Dans quelques jours va commencer une exposition réunissant une trentaine d’illustrateurs sur le thème de la jungle au 6b à Saint-Denis.* Dans mon cas Jungle rime avec Calais, c’est donc sous cet angle que je vais présenter une installation.

En parallèle à tout cela je développe en ce moment une série de céramiques traitant des personnes âgées placées, ce travaille faisant suite à 9 années d’emplois saisonniers en hôpital gériatrique.

Quels sont tes projets pour la suite ?

J’aimerais développer différentes collaborations, illustrer pour des écrivains, des musiciens etc. Pas seulement illustrer d’ailleurs car j’ai de plus en plus d’intérêts pour d’autres médiums comme la photo ou la vidéo.

* Exposition Jungles au 6B (6-10 quai de Seine, Saint-Denis) du 1er au 13 septembre.

Propos recueillis par Florian Bulou-Fezard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

7 > 8/12 – Air Poster #7 à la galerie Au Roi

Chaque année depuis 7 ans, une poignée de studios de graphisme se rassemble autour du projet Air Poster. Une exposition d’affiches sérigraphiées et expérimentales en carte blanche. Cette année, les deux jours d’affichage se déroulent à la Galerie au Roi. 15 studios européens ont créé des affiches inédites :—Akatre Studio — Atelier trois — Badesaison — Cheeri paris — Christophe Renard — Des Signes — Gaël Etienne — Gr20paris — Les Graphiquants — Irradie — Studio Julia — Pilote paris — Schultzschultz — Studio triple — Undo-Redo Impression : Lézard Graphique Infos pratiques : Date : du 7 au 8…

17/12 – « Conception à long terme » avec Peter Bil’ak

Le 17 décembre prochain, le cycle de conférences « Entrevue(s) » invite le graphiste et créateur de caractères Peter Bil’ak, à parler de son travail et de la manière dont il conçoit dans une temporalité à long terme. Les rendez-vous « Entrevue(s) », initié par Francesca Cozzolino ont un double objectif. Celui de proposer des rencontres autour d’éminences du design, mais surtout d’entrevoir comment la création contemporaine en design graphique évolue au fil du temps. C’est un espace de réflexion et d’échanges, qui suspend le temps d’une conférence, le rythme de la production pour mieux cerner les enjeux du design et le…

5/12 > 8/12 – Derniers jours de l’exposition « Foncteur d’Oubli » au FRAC Île de France

L’exposition collective sous commissariat de l’artiste Benoît Maire rassemble des artistes, designers et architectes qui réexaminent, à partir de leurs pratiques, les rapports de l’art au design et à l’architecture ainsi que le postulat selon lequel les arts sont libres et les objets de design sont contraints. Le principe de fonctionnalité qui régit l’objet de design ou d’architecture, n’en est pas moins un principe poreux. « Foncteur d’oubli » scrute ainsi le basculement qui peut s’opérer entre ces diverses classifications. En mettant en exergue le caractère non reproductible de certaines pièces de design, l’ambiguïté de notre relation à des objets de design…

7 & 8 / 12 – Les Puces de l’Illu #7, le salon de l’illustration contemporaine

Comme chaque année depuis maintenant 7 ans, le premier week-end de décembre est celui des incontournables Puces de L’Illu. 60 exposants installeront leurs étals au Campus Fonderie de l’Image pour 2 jours de découvertes de l’illustration sous toutes ses formes et ses pratiques. Maison d’édition, collectifs, illustrateurs indépendants, sérigraphes, graveurs, lithographes seront ainsi au rendez-vous les 7 & 8 décembre. On retrouvera Mathieu Pauget (qui réalise l’affiche de cette édition), Groduk & Boukar, Marie-Pierre Brunel, Anna Wanda Gogusey, Maison Tangible, Atelier Bingo et plein d’autres dont vous trouverez la liste exhaustive ICI. L’occasion idéale pour découvrir et chiner la création…

Flux

Pantone et Adobe partagent leurs inspirations de Classic Blue

Alors qu’on vient de découvrir le Classic Blue, couleur de l’année 2020 désignée par Pantone, le spécialiste du nuancier s’associe à Adobe pour inspirer ses déclinaisons. Le géant du logiciel créatif dévoile une galerie sur son service Adobe Stock avec tout plein d’idées : photos, objets ou encore illustrations. La…

Helen Musselwhite, aux origines du papier

Dans ce film tourné par l’agence d’illustrateurs Handsome Frank, on découvre un petit bout de la vie d’Helen Musselwhite. L’artiste spécialiste du papier découpé construit et déconstruit des éléments inspirés par ses pérégrinations dans la campagne britannique pour se créer son propre univers. Elle nous invite à la suivre dans…

Et la couleur de l’année Pantone 2020 est…

… Le Classic Blue. Cette teinte de bleu immuable succède au living Coral et entend inspirer la sérénité, la confiance et le partage dans vos créations. Chaque année, la couleur de l’année Pantone apporte aux professionnels de la création une tendance colorimétrique répondant aux attentes et enjeux de notre époque.…

Ressources

Pantone et Adobe partagent leurs inspirations de Classic Blue

Alors qu’on vient de découvrir le Classic Blue, couleur de l’année 2020 désignée par Pantone, le spécialiste du nuancier s’associe à Adobe pour inspirer ses déclinaisons. Le géant du logiciel créatif dévoile une galerie sur son service Adobe Stock avec tout plein d’idées : photos, objets ou encore illustrations. La…

L’image animée dans les interfaces numériques par Ryan McLeod

Voici un nouveau venu dans la série « Best practices for Better Design » proposée par l’outil de maquettage en ligne In Vision. L’ouvrage « Animation handbook » par Ryan McLeod propose de parcourir l’univers de l’animation sur plusieurs coutures. « L’impact de l’animation dans vos créations », « comment rendre un élément unique grâce à l’animation…