Les Diplômés : Camille Pagotto, freelance et graphiste pour Bensimon

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection des projets de fin d’études réalisés par les étudiants en école d’art et de design. Mais que sont devenus ces jeunes graphistes dont nous avons été séduits par le projet et que nous avons eu la joie de passer dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.

Camille est aujourd’hui diplômée de l’ENSAAMA Olivier de Serres. La thématique de son projet était alors les rencontres amoureuses par le biais des nouvelles technologies qu’elle développait sous trois notions bien malmenées de nos jours : sincérité, réciprocité, durabilité. Avec un esthétisme proche du laboratoire scientifique, elle imagine des petites éditions de témoignages, une application pour mieux connaître son couple ou encore une série de posters à messages amoureux.

Site: holo-graphique
Facebook: studioholographique

Peux-tu nous raconter ton parcours depuis l’obtention de ton diplôme ?
En 2016 j’ai obtenu mon DSAA, Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués, en Design Graphique. Suite à cela et à mon projet, j’ai passé quelques mois à Bruxelles où j’ai intégré l’école La Cambre, pour compléter mon parcours scolaire. En parallèle de cela, j’ai commencé à travailler en tant que freelance et cela m’a vraiment aidée à faire la transition entre vie étudiante et vie professionnelle : je suis rentrée sur Paris par la suite et depuis quelques mois, je travaille pour la marque Bensimon.

Pourquoi avais-tu choisis ces études ?
Par passion, je savais que je voulais faire une filière artistique, et je me suis très vite orientée vers le graphisme, c’était un peu une évidence pour moi donc c’est difficile à expliquer, je me retrouve vraiment dans ce métier. Ca n’a pas été facile de rentrer dans les établissements publics, j’ai pas mal déménagé, mais aujourd’hui je suis très contente de mon parcours, j’ai aussi rencontré beaucoup de personnes qui ont été décisives dans mes choix et mon travail.

Comment as tu vécu ton passage de l’école à l’insertion professionnelle ?
Au début, après le DSAA, j’étais très sceptique, je me voyais mal travailler après une telle année assez intense où ma vie était orientée vers mon projet de diplôme, je pense que le choc était trop brutal. J’ai donc fait la transition en intégrant La Cambre pour quelques mois et en travaillant sur quelques projets en freelance, et au final je me suis rendue compte toute seule que j’avais terminé mon parcours scolaire et que la suite était dans le monde professionnel. C’est une prise de conscience qui s’est faite progressivement. Bon après ce n’est jamais facile sur le plan pratique de se retrouver d’un coup dans le monde professionnel, mais j’ai été très active, et je suis tombée sur de belles opportunités.

As-tu eu des retours suite à la publication du numéro ?
J’ai eu quelques contacts professionnels et plus personnels aussi. Ca reste encore aujourd’hui une très belle vitrine et j’étais très flattée d’avoir été publiée, je ne m’y attendais pas du tout. J’ai l’impression que ça m’a donné confiance en moi et aussi de l’assurance dans mon travail.

Que devient le projet numérique sur les rencontres amoureuses mis en place dans ton diplôme ?
J’ai eu de bons retours sur mon projet, aujourd’hui il est une vitrine. Concernant le développement des applications, je suis toujours ouverte sur la question, mais mon projet est plus quelque chose d’abstrait pour moi, cela reste expérimental. Prochainement, je vais avoir la chance de pouvoir rencontrer des étudiants pour leur raconter mon année d’étude et le déroulement de mon projet, c’est dans ce genre d’opportunités que ce projet vit encore.

Quels sont tes projets pour la suite ?
Mon projet principal est de toujours faire des choses en accord avec moi-même. A partir de là, tout est possible : travailler, profiter, voyager, rencontrer des personnes…

Propos recueillis par Florian Bulou-Fezard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 21 au 27 août 2022 → Rencontres internationales de Lure – La Chancellerie (Lurs-en-Provence)

La 70e édition des Rencontres de Lure porte sur la thématique des générations humaines, techniques et (typo)graphiques. Passage de la photocomposition à la Publication Assistée par Ordinateur, apparition de la typographie variable, dialogue entre le web et le print… Voici quelques-unes des thématiques développées par les conférencier·ères. La chercheuse et…

Les 27 et 28 août 2022 → Paréidolie ‣ Salon international du dessin contemporain – Château de Servières (Marseille)

Le salon international du dessin contemporain, Paréidolie, revient à Marseille pour une neuvième édition. Il réunit 14 galeries françaises et européennes. Une programmation associée, incluant plusieurs cartes blanches, est à découvrir. Un espace au sein du salon est dédié au dessin vidéographique. Enfin, le travail du duo d’artistes Magali Daniaux…

Jusqu’au 15 janvier 2023 → Unidentified Flying Object (UFO), performer l’architecture – Frac Centre-Val de Loire (Orléans)

Le Frac Centre-Val de Loire organise une exposition monographique présentant les œuvres du groupe d’architectes italiens UFO. Investissant différents champs d’expression comme le design, la bande-dessinée, l’architecture ou encore le cinéma, UFO imagine des créations au service d’une contre communication politique. Créé en 1967, ce mouvement de design radical, faisant…

Du 15 juillet au 11 décembre 2022 → Triennale de Milan – Milan

La 23e exposition internationale de la Triennale de Milan « Inconnus inconnus. Une introduction aux mystères » est placée sous le commissariat d’Ersilia Vaudo, astrophysicienne, et de Francis Kéré, architecte. Elle est dédiée à notre part d’ignorance, avec des sujets qui vont de l’évolution des villes à celle des océans,…

Du 7 juillet au 8 janvier 2022 → Nanda Vigo, l’espace intérieur – Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux (Bordeaux)

Le musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux consacre une exposition immersive à Nanda Vigo. Plusieurs environnements et installations historiques, démolis pour la plupart, sont reconstitués et mêlent verre, aluminium, miroir ou encore néons. Est aussi présentée, la série d’objets iconiques que sont les sculptures géométriques de l’artiste,…

Feed

Pour une philosophie visuelle avec Ruida Si

Designer graphique et illustratrice diplômée de l’école Conte et de Musashino Art University, Ruida Si publie aux éditions Lars Müller Publishers “Visual Philosophy. Thoughts on I and We”. Tentative de penser graphiquement la manière dont se déploie la vie et dont est structuré notre monde, l’ouvrage explore les possibilités de…

Trois plateformes de recherche en design

La recherche en design a la caractéristique d’être interdisciplinaire. Elle mêle une approche contemporaine du design – théorique et pratique – aux sciences humaines et sociales. Développée dans les universités, les écoles ou de manière indépendante, la recherche en design se diffuse de façon classique à travers des revues de…

Les 37 sélectionné·es du Marché d’objets graphiques

Le Marché d’objets graphiques d’étapes: a lieu les 3 et 4 septembre à la Cité Fertile de Pantin. 37 designers, studios, créateurs, créatrices et éditions ont été sélectionné·es pour participer à cet événement. Ils et elles proposent à la vente des objets graphiques de toutes sortes : céramiques, impressions, objets…

Roxane Jubert et la typographie sur France Culture

La graphiste et typographe Roxane Jubert intervient dans l’émission “Sans oser demander” sur France Culture. Diplômée d’un doctorat en histoire de l’art de la Sorbonne, elle a étudié la typographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, l’ANRT et à l’école Estienne. Elle est chercheuse et enseigne à l’École nationale…

Ressources

Trois plateformes de recherche en design

La recherche en design a la caractéristique d’être interdisciplinaire. Elle mêle une approche contemporaine du design – théorique et pratique – aux sciences humaines et sociales. Développée dans les universités, les écoles ou de manière indépendante, la recherche en design se diffuse de façon classique à travers des revues de…

Roxane Jubert et la typographie sur France Culture

La graphiste et typographe Roxane Jubert intervient dans l’émission “Sans oser demander” sur France Culture. Diplômée d’un doctorat en histoire de l’art de la Sorbonne, elle a étudié la typographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, l’ANRT et à l’école Estienne. Elle est chercheuse et enseigne à l’École nationale…

Le design indiscipliné avec le podcast Dessin Dessein

Le trente-deuxième épisode du podcast portant sur le design “Dessin Dessein” vient de paraître. Créé par Laure Choquer en 2019, “Dessin Dessein” donne la parole à différents designers, chercheur·euses ou encore enseignant·es et interroge le design comme champ interdisciplinaire, mêlant sciences et sciences humaines. Fondé en 2019 par Laure Choquer,…