Les Diplômés : Clément Le Tulle-Neyret, designer graphique freelance

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection de projets de fin d’études réalisés par des étudiants en écoles d’art et de design. Que sont devenus ces jeunes graphistes dont les travaux nous ont séduits et que nous avons présentés dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.

Après une première expérience en tant que designer graphique, Clément Le Tulle-Neyret a parfait son expérience du dessin de caractères à l’ANRT. Ces deux ans de recherches lui ont ouvert de nouveaux horizons pour aborder des projets de design éditorial. Pour rappel, son diplôme interrogeait la façon dont le texte peut mener à la création d’un caractère et comment ce dessin peut donner une première image sensible et tangible du sujet traité.


Suivre Clément Le Tulle-Neyret

Site internet : www.clement-ltn.com

Instagram : @clement.ltn

Twitter : @clementltn


Pouvez-vous nous raconter votre parcours depuis l’obtention du diplôme ?

J’ai soutenu mon projet de recherche/création typographique mené à l’Atelier national de recherche typographique de Nancy en mars 2018. Je me suis installé à Paris au mois de juin 2018 et ai repris mon activité principale de designer graphique que j’exerce depuis juin 2011 et que j’avais mis en pause pendant cette formation afin de m’y consacrer pleinement. Je réponds donc à des commandes de design éditorial, d’identité visuelle et de dessin de caractère typographique.

Pourquoi aviez-vous choisi ces études, comment êtes-vous arrivé à l’ANRT ?

J’ai fait mes études à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon où je suis sorti diplômé d’un DNSEP option Design graphique en 2011, où j’ai développé un fort intérêt pour la lettre typographique, ses formes et ses multiples connotations. À la fin de mes études, j’ai travaillé pendant 5 ans à Lyon en indépendant et ai travaillé sur des projets de design éditorial et d’identités visuelles. Ma pratique tournant principalement autour de la typographie, j’ai eu envie d’apprendre et d’approfondir la question du dessin de caractère typographique, c’est donc assez naturellement que j’ai candidaté à l’ANRT pour l’intégrer en octobre 2016.

Comment avez-vous vécu votre passage de l’école à l’insertion professionnelle ?

Travaillant depuis 2011, je n’ai pas l’impression d’avoir arrêté mon travail. En revanche, j’ai dû mettre en pause mon activité pendant mon temps de formation et de recherche à l’ANRT. Étant indépendant, il faut se faire connaître et se montrer, relancer régulièrement de potentiels collaborateurs, c’est une partie du travail qui est caché et qui prend énormément de temps. Je remets donc en place mon réseau depuis mars 2018. Je contacte directement les personnes avec qui je souhaite travailler et je réponds à diverses sollicitations, directes ou indirectes.

En arrivant à Paris, parmi les projets les plus importants, j’ai assuré la direction artistique et le design graphique d’un hors-série Télérama consacré à Jacques Brel, sur une invitation de Loran Stosskopf, et j’accompagne le Musée Unterlinden situé à Colmar dans la conception de leurs documents de communication. Par ailleurs, j’enseigne depuis février 2018 à l’École européenne supérieure de l’image à Poitiers le design éditorial.

Direction artistique et design graphique du hors-série Télérama consacré à Jacques Brel.
Direction artistique et design graphique du hors-série Télérama consacré à Jacques Brel.

Avez-vous eu des retours suite à la publication du numéro ?

Je n’ai pas eu de retours directs, hormis des likes et messages à la suite d’une story postée sur Instagram 😉

Souhaitez-vous continuer des recherches autour de votre projet de diplômes ?

Le projet de recherche/création typographique que j’ai soutenu impliquait d’être développé de manière conséquente, je continue donc à travailler dessus depuis mars 2018. J’ai d’ailleurs obtenu un soutien à la recherche de la part du Centre national des arts plastiques pour continuer ce projet typographique qui va être commercialisé par la fonderie digitale 205TF au mois de mars 2020.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Continuer à développer mes projets de dessin de caractère d’un côté, répondre à des commandes de design graphique de l’autre. À l’intersection des deux, nous avons (avec Thomas Leblond) pour but la publication de projets auto-initiés, de natures diverses, sous le nom d’Électro-bibliothèque.

Traversée anatomique, affiches à double sens pour le groupe d’expositions «Le vent se lève» à la Villa Médicis, Hélène Giannecchini.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En bref...

À Turin, les drônes font de l’art

À Turin, dans le cadre du projet UF0-Urban Flying Opera, le studio de design de l’architecte Carlo Ratti a créé une fresque collaborative dont les artistes ne sont ni plus ni moins que des drones. De plus en plus, les nouvelles technologies s’invitent dans l’art. Elles sont le prétexte pour explorer de nouveaux processus de création et pourquoi pas de porter objectivement des messages, tout en impressionant son petit monde. Comme on peut le voir dans ces images, 4 drones ont travaillé pendant une douzaine d’heure pour réaliser cette fresque inédite dans la ville de Turin. Elle est le résultat…

Le calligraphe Said Dokins transforme une ancienne prison mexicaine

Artiste et calligraphe depuis 22 ans, Said Dokins investit l’ancienne prison mexicaine de San Luis Potosî. Jusqu’au 19e siècle elle fonctionnait comme centre de rétention et d’internement. Par la suite, c’est le gouvernement mexicain qui transforma la prison en institution artistique, tout en préservant son architecture initiale. Avec l’exposition « Runaway Writings », Said Dokins investit le Centre d’Arts de San Luis Potosî de son travail calligraphique au pinceau sur béton, pierre, tôles ou encore tissus. Comme à son habitude, il aime jouer et rejouer des formes calligraphiques et géométriques. L’exposition « Runaway Writings » est donc pensé comme un panorama des oeuvres inédites…

Lenny Maughan dessine en courant un portrait de Frida Kahlo

Pour Lenny Maughan, le dessin est une question d’endurance…

L’athlète américain Lenny Maughan a trouvé une manière de faire parler de lui pour autre chose que ses performances sportives. Lors de chacun de ses parcours, le coureur de marathon suit un tracé précis qui permet de faire ressortir dans son GPS des illustrations naïves. L’occasion de dessiner des symboles universels, d’offrir à ses fans une fleur ou encore de rendre hommage à des personnalités comme Frida Kahlo. Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Les Diplômés : Louise Vendel, le doute comme force créatrice

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection de projets de fin d’études réalisés par des étudiants en écoles d’art et de design. Que sont devenus ces jeunes graphistes dont les travaux nous ont séduits et que nous avons présentés dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête. Il n’y a pas de parcours type, le projet de diplôme de Louise Vendel : C’est une lettre de Sol LeWitt à la sculptrice Eva Hesse qui est la planche de salut de Louise Vendel. Dans cette lettre, l’artiste…

Flux

Le calligraphe Said Dokins transforme une ancienne prison mexicaine

Artiste et calligraphe depuis 22 ans, Said Dokins investit l’ancienne prison mexicaine de San Luis Potosî. Jusqu’au 19e siècle elle fonctionnait comme centre de rétention et d’internement. Par la suite, c’est le gouvernement mexicain qui transforma la prison en institution artistique, tout en préservant son architecture initiale. Avec l’exposition « Runaway…

Lenny Maughan dessine en courant un portrait de Frida Kahlo

Pour Lenny Maughan, le dessin est une question d’endurance…

L’athlète américain Lenny Maughan a trouvé une manière de faire parler de lui pour autre chose que ses performances sportives. Lors de chacun de ses parcours, le coureur de marathon suit un tracé précis qui permet de faire ressortir dans son GPS des illustrations naïves. L’occasion de dessiner des symboles…

Ressources

Halvar Typemates étapes

Halvar, une police bien trempée

La fonderie allemande TypeMates a sorti il y a peu une nouvelle fonte linéale, Halvar. Développée dans une version classique et une version stencil de 81 styles chacun allant du black au hairline, elle est structurée en 3 sous-catégories représentant 3 chasses différentes (large, moyenne et étroite). Elle offre ainsi…

Comment retrouver une typographie à partir d’une image ?

Au détour d’une rue, sur un sticker ou encore dans un générique de film, un caractère typographique retient parfois notre attention. Pour les graphistes, en retrouver l’origine peut être une véritable obsession. D’autant qu’aujourd’hui, avec le foisonnement des polices d’écriture, la mission est parfois difficile. Heureusement, plusieurs outils peuvent vous…