Les Diplômés : la graphique designer Maëlla Le Nestour

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection de projets de fin d’études réalisés par des étudiants en écoles d’art et de design. Que sont devenus ces jeunes graphistes dont les travaux nous ont séduits et que nous avons présentés dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.

Sensum, le diplôme de Maëlla Le Nestour : Près d’une personne sur cinq est hypersensible. Maëlla Le Nestour en fait partie. Après avoir composé un mémoire sur le sujet et avoir échangé avec le psychanalyste Saverio Tomasella, elle développe une série d’outils visuels. Ils permettent au thérapeute une alternative à l’accompagnement par l’expression uniquement orale, alors que verbaliser des émotions représente pour certains hypersensibles une difficulté ou une épreuve.

Sensum

Suivre Maëlla Le Nestour

Site internet : http://www.maellalenestour.fr/

Instagram : @maellalnstr


Quel est ton parcours depuis l’obtention de ton diplôme ?

J’ai débuté un stage de 6 mois chez l’agence Les Lunettes Bleues. Là- bas, j’ai pu appréhender la discipline de façon professionnelle : travailler avec des prestataires, les contraintes de budgets, les clients, puis j’ai travaillé quelques mois en tant que Freelance. Depuis avril, je suis embauchée dans le studio où j’ai fait mon stage.


Pourquoi ces études ?

Inspiriales

En troisième je me suis orientée vers une section Arts Appliqués. J’ai exploré les différents domaines du design pendant le lycée et j’ai pu comprendre ce qui m’attirait le plus. Grâce à cela, je me suis spécialisée très tôt dans un domaine qui me passionne. Après le bac, j’ai hésité entre design d’objet et graphisme. Je me suis finalement dirigée vers le graphisme en pensant qu’il me servirait toujours. C’est une pratique qui me plait énormément, notamment la création d’identité.


Comment as-tu vécu la transition de l’école vers la vie professionnelle ? Que fais-tu aujourd’hui ?

Inspiriales

Lors mon stage on m’a tout de suite confiée des responsabilités, j’ai donc été rapidement mise dans le bain. J’étais à l’aise dans la création grâce à mes quatre années d’études dans le domaine. J’ai aussi fait face à tout un pan professionnel auquel les études ne m’avaient pas préparée tels que : les devis, la gestion des échanges avec les client et les partenaires. En cours, je travaillais sur mes propres projets et je n’avais que très peu de contraintes graphiques. Le plus challengeant lorsqu’on devient graphiste est de concevoir un travail qui nous plait tout en répondant aux attentes et besoins du client. Dès que notre production est appréciée et que nos projets aboutissent à grande échelle (campagnes d’affichage, signalétique, etc…), il y a énormément de satisfaction.


Comment ton travail créatif a-t-il évolué depuis ton diplôme et quel regard portais-tu et portes-tu aujourd’hui sur celui-ci ?

Sensum

Avec le recul je me rends compte que je n’ai pas poussé l’aspect identitaire autant que je l’aurais voulu. J’avais développé beaucoup d’outils et j’ai énormément travaillé, entre autres, sur les concepts et les scénarios d’usage. J’ai donc produit des outils qui tiennent la route et qui répondent à des enjeux réels, mais cela au détriment de l’aspect visuel du projet. J’aurais aimé avoir plus de temps pour travaillé la déclinaison identitaire. La dernière année de DSAA est tellement dense que nous avons du mal à prendre du recul sur notre projet. C’est compliqué d’être au meilleur de sa créativité lorsque l’on est sous pression.

Quels sont tes projets et aspirations pour l’avenir ?

BplusB

Pour l’instant mon travail est plutôt épanouissant et je continue à apprendre beaucoup de choses concernant le métier. En ce moment j’essaye de comprendre ce qui m’intéresse particulièrement, pour pouvoir ensuite évoluer ou me spécialiser. J’ai la chance de faire un métier qui me passionne, et pour la suite je souhaite simplement que cela continue de me passionner tout autant.


Nous préparons actuellement le numéro spécial diplômes de novembre/décembre. Pour faire partie de la sélection 2019, n’hésitez pas à déposer votre projet sur https://diplomes.etapes.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 1 juin au 3 octobre 2022 → Toucher le feu : femmes céramistes au Japon – Musée national des arts asiatiques – Guimet (Paris)

Les créations des femmes céramistes au Japon sont à l’honneur au Musée national des arts asiatiques – Guimet. Les œuvres de plusieurs générations d’artistes depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, période à laquelle l’université des arts de Kyoto s’ouvre aux femmes, s’entrecroisent. L’on peut ainsi découvrir celles d’Ono…

Le 26 mai 2022 → Fête de l’estampe – France

La 10e édition de la Fête de l’estampe a lieu autour du 26 mai dans toute la France. Initiée en 2013 par Manifestampe, Fédération nationale de l’estampe, elle permet au public de découvrir les différentes facettes de cet art : gravure, lithographie, sérigraphie ou encore procédés numériques. Expositions, physiques ou…

Feed

Lettres mobiles, le podcast des artisan·es de la lettre !

Le Maous Studio, fondé par Anton Moglia, crée le podcast “Lettres Mobiles”. Il est consacré aux artisan·es de la lettre : lettreur·euses, peintres en lettres, calligraphes, graffeur·euses, typographes, etc. Anton Moglia, designer, lettreur, typographe indépendant et fondateur du studio de design graphique Maous, crée le podcast “Lettres Mobiles”. À travers…

Maîtrisez les nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022 !

Dans le cadre du partenariat noué entre tuto.com, plateforme de tutoriels permettant de se former à de nombreux logiciels, et étapes:, bénéficiez d’un accès gratuit à un tutoriel au sujet des nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022. La nouvelle version de Lightroom Classic inclut une nouvelle interface de gestion des masques.…

Typologie, nuancier de la typographie suisse en pré-commande !

Le studio de design graphique Recto Verso crée un nuancier typographique spécial fonderies suisses ! 80 polices de caractères de dix-huit fonderies suisses sont présentées. L’on peut ainsi découvrir le SangBleu Empire, le GT Maru ou le Blender. Deux pages de spécimen sont dédiées à chaque caractère. Extraset, Swisss Typefaces,…

Ressources

Lettres mobiles, le podcast des artisan·es de la lettre !

Le Maous Studio, fondé par Anton Moglia, crée le podcast “Lettres Mobiles”. Il est consacré aux artisan·es de la lettre : lettreur·euses, peintres en lettres, calligraphes, graffeur·euses, typographes, etc. Anton Moglia, designer, lettreur, typographe indépendant et fondateur du studio de design graphique Maous, crée le podcast “Lettres Mobiles”. À travers…

Maîtrisez les nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022 !

Dans le cadre du partenariat noué entre tuto.com, plateforme de tutoriels permettant de se former à de nombreux logiciels, et étapes:, bénéficiez d’un accès gratuit à un tutoriel au sujet des nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022. La nouvelle version de Lightroom Classic inclut une nouvelle interface de gestion des masques.…

Typologie, nuancier de la typographie suisse en pré-commande !

Le studio de design graphique Recto Verso crée un nuancier typographique spécial fonderies suisses ! 80 polices de caractères de dix-huit fonderies suisses sont présentées. L’on peut ainsi découvrir le SangBleu Empire, le GT Maru ou le Blender. Deux pages de spécimen sont dédiées à chaque caractère. Extraset, Swisss Typefaces,…