Les Diplômés : Mathilde Poncet, illustratrice indépendante

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection des projets de fin d’études réalisés par les étudiants en école d’art et de design. Mais que sont devenus ces jeunes graphistes dont nous avons été séduits par le projet et que nous avons eu la joie de passer dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.

Pour son projet de diplôme à l’ESAL de Metz, Mathilde a conçu une bande dessinée. L’Orsalhèr raconte l’histoire de Jean, un berger devenu montreur d’ours après la mort de son chien, et de son compagnon de scène, Ulysse. Elle y interrogeait la relation homme – animal, qui finit par se mêler et se confondre. Elle cherchait à l’époque de la publication dans étapes: un éditeur.

Site : https://mathildeponcet.com
Facebook : Mathilde Poncet Illustration
Instagram : @mathilde_poncet

Peux-tu nous raconter ton parcours depuis son obtention ?

J’ai obtenu un DNSEP Art option systèmes graphiques et narratifs à l’ESAL de Metz. Avant cela j’avais obtenu un DNAT à L’ESAL d’Epinal.
Après mon diplôme j’ai enchainé sur un service civique à l’imprimerie de la Maison du Peuple de Saint-Claude avec l’association La Fraternelle. Là bas, j’ai pu accueillir des artistes en résidence, animer des ateliers pour enfants et devenir une pro de la sérigraphie ! Ce service civique s’est terminé sur une résidence où j’ai pu dessiner, imprimer en sérigraphie, relier une bande dessinée autobiographique de 60 pages, lisible sur Grandpapier .

Le gros boulot de cette année été la réalisation de mon premier album pour enfants « Chipie décolle… et joue à cache-cache dans la galaxie » publié aux éditions l’Agrume en Avril 2017 ; un cherche et trouve intergalactique à la recherche d’un chat farceur. J’ai également dessiné le poster du numéro du mois de février du journal pour enfants BISCOTO sur le thème « Bas les masques ».

Pourquoi avais-tu choisis ces études ?

J’ai commencé par passer un bac STI Arts appliqués, c’était évident pour moi de continuer dans une filière artistique. J’ai toujours aimé dessiner et raconter des histoires, je me suis donc orientée sur l’ESAL d’Epinal qui était réputée pour son exigence en matière d’éditions, micro-éditions et illustrations, j’ai naturellement continué sur l’ESAL Metz.

Comment as tu vécu ton passage de l’école à l’insertion professionnelle ?

Plutôt bien car j’avais déjà un contact avec les éditions l’Agrume et nous parlions déjà de faire un album pour enfants ensemble. J’étais donc assurée d’être publiée en sortant de l’école. Le service civique dans une imprimerie m’a permis de faire une transition en douceur dans un domaine que j’aimais tout en m’assurant un revenu tous les mois.

As-tu trouvé un éditeur pour publier « L’Orsalhèr », ton projet de diplôme ?

Durant cette année très chargée j’ai du mettre de côté ce projet de bande dessinée que représente l’Orsalhèr. Je pense à le reprendre en changeant pas mal de choses à commencer par le titre qui sera plutôt « Le Montreur ». J’ai un petit peu commencé à le retravailler dans une version beaucoup plus sombre en noir et blanc. Bref, ce projet demande encore beaucoup de temps et de maturité mais il reste encore dans un coin de ma tête.

Quels sont tes projets pour la suite ?

J’ai trois projets d’album jeunesse avec trois auteures différentes. Nous sommes en train de faire les dossiers pour les proposer à des éditeurs. Le plus évolué s’appelle « Petit Caillou » de mon amie, l’auteure Ambre Lavandier, l’histoire d’un petit caillou plein d’ambition qui dégringole de la montagne… à suivre. J’ai aussi dessinée une bande dessinée de cinq pages qui sort cette fin d’année dans un recueil appelé « Alternatives stories of the world » à paraître aux éditions d’outre manche Blank slate books.
Enfin je participe à l’exposition UTOPIES à la Slow Galerie organisée par la revue CITRUS dans laquelle j’ai publié une bande dessinée de 15 pages « à l’origine » en mai 2016.*

Sans oublier mon fameux montreur d’ours qui m’attend encore et toujours…

*Exposition « Utopies » à la Slow Galerie (5 rue JP Timbaud Paris 11) à partir du 16 novembre.

Propos recueillis par Florian Bulou-Fezard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

> 20/10 – Les étudiants de l’école de Condé exposent à la Fondation Le Corbusier

Encore une dizaine de jours pour contempler le travail des étudiants de l’école de Condé à la Fondation Le Corbusier. Baptisée « La Maison La Roche en trompe-l’œil », l’exposition présente 18 photographies produites par les élèves en 3e année du Bachelor Photographie et image animée. Cette collaboration est le résultat d’un workshop entre les deux institutions sur le thème de la photographie et l’architecture. Les étudiants ont varié les traitements, du grand format argentique au numérique couleur pour répondre aux questions : « Comment photographier un lieu aussi emblématique que la Maison La Roche en se l’appropriant sans trahir…

Festival figuré.e création graphiques éditions indépendantes

19 > 20/10 – Festival figuré.e #2

Après une session de printemps, le festival figuré.e refait surface à Toulouse le temps d’un weekend. Le 19 et 20 octobre, rendez-vous à l’Espace Bonnefoy pour l’exposition des réalisations produites lors des ateliers du mois de mai, organisés par le Collectif Pépite avec de nombreux collectifs indépendants. Ces deux journées s’articulent donc autour d’un parcours foisonnant de créations graphiques en tout genre. La cinquantaine de collectifs, artistes et éditeurs.trices viennent également nourrir un marché de l’édition indépendante avec leurs dernières productions sorties des presses. Tables rondes et conférences viennent agrémenter l’animation de ce weekend pour une touche plus sérieuse. L’occasion…

12/10 – Comment naissent les couvertures de romans par Manon Bucciarelli

Spécialisée dans la conception de couvertures de romans, la graphiste Manon Bucciarelli viendra échanger lors d’une table ronde organisée à la Librairie Les Jours Heureux  à Rosny-sous-Bois. Forte de son expérience pour différentes maisons d’édition telles que Nil, Anne Carrière, Fayard, ou 10/18, Manon Bucciarelli viendra discuter des étapes, contraintes et enjeux liés à la conception d’une couverture de roman. samedi 12 octobre de 18h30 à 20:30Librairie Les Jours Heureux9 rue du Général Leclerc, 93110 Rosny-sous-BoisEvent FBwww.manonbucciarelli.com / @manonbucciarelli

Immersive art festival

18 > 24/10 – Immersive Art Festival

Pendant les vacances de la Toussaint, l’Atelier des Lumières accueille l’Immersive Art Festival. L’idée est d’inviter des collectifs artistiques à animer l’espace, avec des créations taillées sur mesure pour la pièce. Au total 11 collectifs français et internationaux jouent cette compétition qui s’étale sur 6 soirées. > Spectrelab (France)> Paul Mignot (France)> Les Vandales (France)> Hki (France)> Superbien (France)> Cokau Lab (France)> Ouchhh (Turquie)> Nohlab (Turquie)> Void (Turquie)> Create (Belgique)> Algorithm (Irlande)> Special Guest 2019 (hors compétition) : Cutback  Chaque création est choisie à la fois par un jury de professionnels et par les visiteurs. L’Immersive Art Festival se clôture par…

Flux

icônes gratuites icons8 web design

Des icônes gratuites pour les projets de web design

Le site Icons8 met à disposition des internautes une bibliothèque de 91 000 icônes gratuites. En noir et blanc, couleurs, ou animées, il y en a pour tous les goûts. Faute de budget, de temps ou simplement par raison, chaque détail d’un projet ne nécessite pas des créations originales. Le…

Le garde-manger du web et du design #49

Chaque début de semaine, le garde-manger propose une sélection de liens autour du graphisme et du design. © Illustration de couverture : Tyler Dale Dans sa série consacrée aux grands noms du graphisme et du design, Graphéine revient sur l’incroyable travail de Paul Rand. L’illustratrice Malika Favre fait l’objet d’un…

étapes: 251 spécial typographie

Ressources

icônes gratuites icons8 web design

Des icônes gratuites pour les projets de web design

Le site Icons8 met à disposition des internautes une bibliothèque de 91 000 icônes gratuites. En noir et blanc, couleurs, ou animées, il y en a pour tous les goûts. Faute de budget, de temps ou simplement par raison, chaque détail d’un projet ne nécessite pas des créations originales. Le…

Mise à jour typo avec le Typodarium 2020

Une dose quotidienne de typographie est toujours la bienvenue pour booster son énergie graphique. En 2020, Lars Harmsen de Slanted et l’éditeur Verlag Hermann Schmidt ne dérogent pas à leur désormais tradition du calendrier typographique. Dans cette nouvelle édition du Typodarium, on découvre chaque jour une nouvelle police de caractères.…

Pantone présente 294 nouvelles couleurs

En matière de couleurs, Pantone fait office de référence. Chaque nouveauté est pour les graphistes, la possibilité d’imaginer de nouvelles associations pour leurs projets imprimés. En ce début septembre, la célèbre marque présente sa collection de couleurs la plus complète. 294 couleurs sont ajoutées à son Matching System, portant le…