Les Diplômés : Pierre Brault, de Courrèges à Canal+

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection des projets de fin d’études réalisés par les étudiants en école d’art et de design. Mais que sont devenus ces jeunes graphistes dont nous avons été séduits par le projet et que nous avons eu la joie de passer dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.

Pierre Brault est diplômé avec mention de Penninghem. Il conçoit une expérience lumineuse, point de rencontre entre les individus. Pierre découpe une typologie de neuf formes en Plexiglas coloré qui lui servent d’éléments de construction pour créer une typographies en volume. Inscrit dans l’espace urbain pour dynamiser une ville parfois monotone, son projet se veut vecteur de lien social. Devenu sa marque de fabrique, il exploite son concept pour de prestigieuses enseignes depuis l’obtention de son diplôme.

Instagram: @pierre.brault
Site: pierre-brault.com


Peux-tu nous raconter ton parcours depuis l’obtention de ton diplômé en 2016 ?

Après cinq années d’études à Penninghen, j’ai obtenu un diplôme de directeur artistique mention très bien avec comme thème : « 45° communication lumineuse dans l’espace urbain ». Peu de temps après, j’ai fait mes débuts au sein de la marque Courrèges Parfums avec un CDD de 4 mois afin de développer mon univers typographique et solaire pour leur Instagram. J’ai pu réaliser de nombreux visuels notamment la carte de vœux 2017 de Courrèges, ainsi qu’une enseigne de 4 m pendant la Fashion Week 2017 à Milan.

Une fois le CDD terminé, le directeur artistique de Canal + que j’avais rencontré sur mon stand de diplôme m’a proposé de travailler sur la nouvelle émission télé qui succéderait au Grand Journal. On m’a confié la mission de réaliser l’habillage télé qui serviront ensuite comme éléments de décor sur le plateau pour leur nouvelle émission « L’info du Vrai » présenté par Yves Calvi en clair et en direct sur Canal +.


Pourquoi avais-tu choisis ces études ?

Passionné de dessin à l’adolescence, j’ai eu l’envie d’en faire mon métier. Cela représentait pour moi une certaine forme de liberté dans un travail que j’aimais.

À Penninghen, j’ai eu la chance de découvrir beaucoup d’univers et développer des techniques qui m’ont donné envie et réconforté dans mon choix d’études. Je suis entré dans cette école dans le but de devenir dessinateur de dessin animé, ensuite de devenir photographe, puis réalisateur. Ma réflexion artistique se développe sur le volume, l’espace, la couleur, la lumière.


Comment as tu vécu ton passage de l’école à l’insertion professionnelle ?

Pendant ma scolarité j’ai multiplié les expériences professionnelles en montant des projets divers avec des amis en école de commerce. Dès la sortie de l’école, cela m’a permis d’avoir un côté entrepreneur en essayant de se vendre au mieux ce qui est essentiel dans la création. C’est une partie qu’on apprend moins à l’école et qui est pas évidente à la sortie. Ce n’est pas tout d’avoir de belles images, il faut aussi développer des stratégies de communication pour gagner en visibilité et à agrandir son réseau pour se démarquer de tout ce qu’on peut retrouver sur les réseaux sociaux.

As-tu eu des retours suite à la publication du numéro ?

Oui bien sûr, Etapes m’a apporté une visibilité et une crédibilité auprès des clients que j’ai pu rencontrer. Cela m’a permis de croire davantage en ma démarche et me motiver à la développer.


Ton projet de diplôme a-t-il influencé ton travail professionnel ; l’impact du soleil ou l’animation urbaine par exemple ?

Oui, c’est même devenu mon métier ! Je continue de rechercher et d’expérimenter autour de nouvelles formes, de la typographie et de la lumière. Je multiplie les expériences et essaye de donner une dimension plus artistique à mon travail.

Quels sont tes projets pour la suite ?

Actuellement je suis à la recherche d’un atelier ou d’une résidence d’artistes pour commencer à m’équiper et à agrandir mon équipe !

Propos recueillis par Florian Bulou-Fezard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

Franchir les murs, festival virtuel et visuel

Dans un contexte sanitaire tendu, le secteur de la culture se mobilise pour continuer de faire vivre diverses expériences au public. Le festival virtuel « Franchir les murs », initiative de la ville de Pau, propose jusqu’au 4 septembre des expositions, films, playlists ou encore illustrations autour des cultures urbaines. Ce parcours…

27/05 > 20/06 – Art Paris Digital by Artsy

Suite au report puis à l’annulation de son édition 2020, la foire d’art contemporain Art Paris, qui devait avoir lieu au Grand Palais, a troqué l’espace de la grande nef pour un espace numérique. Elle lance dès aujourd’hui Art Paris Digital by Artsy, une plateforme flambant neuve accueillant une centaine…

27/05 > 30/05 – « Petit contre-temps » au Studio Fotokino

« Petit contre-temps », exposition au titre visionnaire, qui devait se dérouler pendant le confinement, aura finalement lieu à Fotokino, du mercredi 27 au samedi 30 mai. Trois artistes et designers marseillais, habitués du studio, sont invités à investir l’espace d’exposition de Fotokino pendant 4 jours. Aurélien Débat montrera une…

REPORT OU ANNULATION – 12/03 > 02/04 – Post-scriptum : Ep.01 à Nancy

« La Galerie NaMiMa de l’École nationale supérieure d’art et de design de Nancy, en partenariat avec Le Signe, Centre National du Graphisme de Chaumont accueille Post-scriptum : Ep.01 une exposition d’affiches et d’objets graphiques contemporains. Au-delà d’une collection graphique témoignant d’écritures singulières, cet évènement s’engage à révéler les histoires et éclaircir les…

Flux

Le confinement dans la peau d’un ado par le studio Favo

S’il est encore difficile d’imaginer clairement ce que sera l’après pandémie, se pencher avec un peu de recul sur la manière dont nous avons vécu les trois derniers mois est désormais d’actualité. Ce court métrage d’animation, baptisé « Quaranteen, a tale of confinement » et réalisé par le studio portgugais Favo (Louis…

Ressources

POSE une webapp pour vous aider à illustrer des personnages

Si on n’ose pas se l’avouer, certains outils sont tout de même bien pratiques pour combler des lacunes en dessin. Dans ce registre, nous sommes tombés sur POSE. Cette webapp développée par le designer Gal Shir est d’une aide précieuse pour créer des personnages proportionnés. La principale difficulté lorsque l’on…