Les Diplômés : Pierre Brault, de Courrèges à Canal+

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection des projets de fin d’études réalisés par les étudiants en école d’art et de design. Mais que sont devenus ces jeunes graphistes dont nous avons été séduits par le projet et que nous avons eu la joie de passer dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.

Pierre Brault est diplômé avec mention de Penninghem. Il conçoit une expérience lumineuse, point de rencontre entre les individus. Pierre découpe une typologie de neuf formes en Plexiglas coloré qui lui servent d’éléments de construction pour créer une typographies en volume. Inscrit dans l’espace urbain pour dynamiser une ville parfois monotone, son projet se veut vecteur de lien social. Devenu sa marque de fabrique, il exploite son concept pour de prestigieuses enseignes depuis l’obtention de son diplôme.

Instagram: @pierre.brault
Site: pierre-brault.com


Peux-tu nous raconter ton parcours depuis l’obtention de ton diplômé en 2016 ?

Après cinq années d’études à Penninghen, j’ai obtenu un diplôme de directeur artistique mention très bien avec comme thème : « 45° communication lumineuse dans l’espace urbain ». Peu de temps après, j’ai fait mes débuts au sein de la marque Courrèges Parfums avec un CDD de 4 mois afin de développer mon univers typographique et solaire pour leur Instagram. J’ai pu réaliser de nombreux visuels notamment la carte de vœux 2017 de Courrèges, ainsi qu’une enseigne de 4 m pendant la Fashion Week 2017 à Milan.

Une fois le CDD terminé, le directeur artistique de Canal + que j’avais rencontré sur mon stand de diplôme m’a proposé de travailler sur la nouvelle émission télé qui succéderait au Grand Journal. On m’a confié la mission de réaliser l’habillage télé qui serviront ensuite comme éléments de décor sur le plateau pour leur nouvelle émission « L’info du Vrai » présenté par Yves Calvi en clair et en direct sur Canal +.


Pourquoi avais-tu choisis ces études ?

Passionné de dessin à l’adolescence, j’ai eu l’envie d’en faire mon métier. Cela représentait pour moi une certaine forme de liberté dans un travail que j’aimais.

À Penninghen, j’ai eu la chance de découvrir beaucoup d’univers et développer des techniques qui m’ont donné envie et réconforté dans mon choix d’études. Je suis entré dans cette école dans le but de devenir dessinateur de dessin animé, ensuite de devenir photographe, puis réalisateur. Ma réflexion artistique se développe sur le volume, l’espace, la couleur, la lumière.


Comment as tu vécu ton passage de l’école à l’insertion professionnelle ?

Pendant ma scolarité j’ai multiplié les expériences professionnelles en montant des projets divers avec des amis en école de commerce. Dès la sortie de l’école, cela m’a permis d’avoir un côté entrepreneur en essayant de se vendre au mieux ce qui est essentiel dans la création. C’est une partie qu’on apprend moins à l’école et qui est pas évidente à la sortie. Ce n’est pas tout d’avoir de belles images, il faut aussi développer des stratégies de communication pour gagner en visibilité et à agrandir son réseau pour se démarquer de tout ce qu’on peut retrouver sur les réseaux sociaux.

As-tu eu des retours suite à la publication du numéro ?

Oui bien sûr, Etapes m’a apporté une visibilité et une crédibilité auprès des clients que j’ai pu rencontrer. Cela m’a permis de croire davantage en ma démarche et me motiver à la développer.


Ton projet de diplôme a-t-il influencé ton travail professionnel ; l’impact du soleil ou l’animation urbaine par exemple ?

Oui, c’est même devenu mon métier ! Je continue de rechercher et d’expérimenter autour de nouvelles formes, de la typographie et de la lumière. Je multiplie les expériences et essaye de donner une dimension plus artistique à mon travail.

Quels sont tes projets pour la suite ?

Actuellement je suis à la recherche d’un atelier ou d’une résidence d’artistes pour commencer à m’équiper et à agrandir mon équipe !

Propos recueillis par Florian Bulou-Fezard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

28/01 – Conférence en ligne du Signe : «Pour des réseaux de solidarité» par l’Atelier Téméraire

Dans le cadre de son cycle de conférences pour l’accompagnement des artistes, Le Signe vous propose d’assister en Facebook Live à la conférence «Pour des réseaux de solidarité» par l’Atelier Téméraire. «L’Atelier Téméraire est un collectif de graphistes-artistes à visages multiples. Une multitude oscillante. Dans cette multitude, nous tentons de…

20/01 – Conférence en ligne du Signe : «Petit vadémécum de l’activité de graphiste professionnel-le: un métier au croisement des savoirs»

Première conférence en ligne pour Le Signe – Centre national du graphisme en cette rentrée. Grégory Jérôme, responsable Formation continue Informations juridiques pour les artistes à le Haute Ecole des Arts du Rhin, intervient ce mercredi 20 janvier à 18h30 sur la page facebook du Signe pour une conférence intitulée…

16/01 – 25/02 – Exposition « Tout un film ! » au Drawing Lab

Pensée avec l’aide de la Cinémathèque, l’exposition « Tout un film ! » fait le lien entre dessin et cinéma. Durant un mois, le Drawing Lab présente une série de storyboards issue des collections de la Cinémathèque, des artistes et leurs galeries. Les liens entre graphie et cinématographie se dévoilent de façons…

20/01 – Journée d’étude : « Aux marges de l’imprimé, l’imprimé à la marge : cultures populaires, minoritaires et alternatives de l’imprimé, 1840-1940 »

« Cette journée d’étude se propose de fédérer les chercheurs, chercheuses et étudiant·e·s francophones dont les travaux portent sur des objets, textuels ou iconiques, imprimés entre la décennie 1840 et la fin de l’entre-deux-guerres. Un des objectifs sera de réfléchir collectivement à la définition d’une culture de l’imprimé qui ne soit…

7/01 > 23/01 – Photo Saint-Germain

La 10ème édition de Photo Saint Germain réunit comme à l’accoutumée une sélection de musées, centres culturels, galeries et librairies pour un parcours photographique. Entre rencontres, projections, signatures et visites d’ateliers, la déambulation dans le quartier mythique de la rive gauche parisienne donne l’occasion d’appréhender les tendances de la photographie…

16/12 – « Écologie des villes », une conférence d’Audrey et Myr Muratet au Signe suivie du lancement du livre « Paris Nord »

À l’occasion de sa ré-ouverture au public, le Signe inaugure l’exposition du photographe Myr Muratet «Zone de Confort», prévue initialement en novembre. Dans un premier temps, vous pourrez assister à la conférence «Écologie des villes», de l’écologue Audrey Muratet et de l’artiste. Cette conférence sera suivie du lancement de l’ouvrage…

Feed

Ressources

PERGRAPHICA® lance Catching Feels, un nouveau Lookbook présentant ses papiers premium

Pour tous les créatifs, le lancement d’un nouveau lookbook est un évènement. Ces ouvrages servent à présenter l’ensemble de leurs réalisations et permettent aussi de démontrer les qualités d’impression et d’ennoblissement des papiers utilisés. Un lookbook est donc en définitive une véritable vitrine pour les directeurs artistiques, les maisons d’édition…

Quelles nouveautés pour les applications Adobe en 2021 ?

D’Illustrator sur Ipad aux Neural Filters de Photoshop, les annonces faites lors d’Adobe MAX démontrent une tendance déjà à l’oeuvre depuis plusieurs années chez Adobe : celle de l’effacement des contraintes techniques, pour une plus grande autonomie face aux outils de création. Exacerbée par Adobe Sensei, l’IA développée par l’entreprise…

Fedrigoni regroupe tous ses papiers dans la Paper Box

La célèbre marque italienne de papier créatif Fedrigoni vient tout juste de lancer sa Paper Box, un catalogue contenant l’ensemble des papiers créatifs de la marque. Présentée dans le cadre de la Packaging Première Collection, un événement sur deux jours (29 et 30 octobre) consacré au packaging de luxe au…