Les Diplômés : Sandrine Nugue, créatrice de caractères

Il y a deux ans, le numéro spécial diplômes d’étapes: (216) présentait le projet de Sandrine Nugue, qui, à l’époque, venait d’obtenir son post-diplôme à Amiens. Seulement deux ans après, beaucoup de chemin parcouru par la jeune créatrice de caractères qui a su s’imposer dans cette niche du graphisme. Une belle histoire motivée par la passion, avec pour consécration une commande publique du ministère de la culture et la naissance de l’Infini.

Peux-tu nous raconter ton parcours depuis l’obtention de ton diplôme en 2013 ?

Je suis sortie du post-diplôme à Amiens en février 2013. Par la suite, j’ai aidé des créateurs à développer leur caractères : Jean-Baptiste Levée, Titus Nemeth, André Baldinger. En parallèle je travaillais en tant que designer graphique, en indépendante. J’ai eu d’autres types de commandes : identité visuelle, générique de film, catalogue.

Comment as-tu vécu le passage du post-diplôme (Amiens) à l’insertion professionnelle ?

J’ai longtemps étudié, plus les années passaient plus j’aimais la recherche car je me rapprochais d’une spécialisation qui me plaisait vraiment : la création de caractères.

Lorsque l’on arrive dans le monde professionnel, les impératifs de vie réduisent le temps nécessaire pour chercher. J’ai dû travailler dans divers domaines pour m’assurer une stabilité financière. Ça n’a pas toujours été simple, heureusement nous étions plusieurs à nous serrer les coudes.

Jusqu’à l’année dernière où j’ai obtenu la commande public pour le cnap et j’ai pu réaliser ce projet qui me tenait à cœur : partager cette passion pour les signes.

Ton diplôme a-t-il été fondateur de ton expression graphique ?

À Strasbourg, je me suis intéressée à la lecture et la typographie en passant par les sciences cognitives. L’apprentissage de la lecture et de l’écriture me fascine. C’est un sujet qui me préoccupe plus que jamais.

En arrivant à Amiens, j’ai mis nos capacités de lecture à l’épreuve en m’intéressant aux corps optiques. Chaque usage, chaque corps défini une forme. J’ai pour cela dessiné le Ganeau, une famille de latines en trois corps optiques (corps de titre, corps de texte et corps de légende, en romain et en italique).

Mon goût pour le lapidaire est clairement apparu pendant le post-diplôme à Amiens. J’ai eu une fascination pour la lettre, sa matérialité, ainsi que toute l’histoire qu’il y a derrière, pour arriver jusqu’à nos usages actuels.

Pour apprendre à graver, j’ai organisé un stage de gravure lapidaire avec Franck Jalleau à l’Imec. Ça m’a beaucoup plu. J’aimerais en faire plus souvent. Maintenant je dessine des lettres gravées avec des courbes de bézier.

As-tu eu des retours en particulier après la publication dans étapes: ?

Je n’ai pas eu de retour direct grâce à la publication dans étapes: , mais je suis sûre que cette visibilité est un coup de pouce lorsque l’on termine ses études.

Nous sommes très nombreux à sortir chaque année (c’est très impressionnant). étapes: permet aux étudiants qui sortent chaque année de pouvoir affirmer leur travail personnel, leurs préoccupations.


© Julien Lelièvre

Comment s’est déroulé ton travail pour la commande du ministère de la culture ?

Le cnap cherchait à valoriser notre métier et ses enjeux. Il fallait concevoir une famille de caractères (romain, italique, gras) et l’ancrer dans un projet pédagogique.

J’ai saisi l’occasion pour raconter une histoire, en remontant au delà de la typographie, en allant jusqu’à l’écriture, aux pictogrammes. Pour parler de cet ingénieux système que les hommes ont conçu et perfectionné au cours des millénaires. C’est une longue histoire. C’est l’histoire de l’Infini.

Ce projet a été une aubaine car toutes les bonnes conditions étaient réunies, malgré le planning serré. Ça été sportif, mais cette urgence a amené de bonnes réponses. Certaines formes ont été tranchées rapidement car je devais être efficace. Pour y parvenir je me suis entourée de personnes de confiance.

Il y a eu un dialogue constant avec les commanditaires et le reste de l’équipe. Ce projet a été très formateur. J’ai appris à gérer un travail en groupe sur une longue durée.

Un conseil à donner aux étudiants qui terminent leurs études aujourd’hui ?

Des étudiants me contactent pour me demander si on peut vivre du métier de dessinateur de caractères, ou quelle école choisir… Je réponds généralement que c’est une question de détermination. J’ai été refusé en Dsaa Typo à Estienne, ce qui m’a amené à prendre un chemin plus long et je suis parvenue à apprendre le dessin de caractères car j’y tenais vraiment.

C’est un métier difficile, peu de personnes en vivent. Pour y arriver il faut s’obstiner et sans doute avoir un brin de folie…

Pour être plus encourageante, je pense que le mouvement génère les rencontres et les rencontres génèrent le mouvement. Il ne faut pas hésiter à contacter tous les gens avec qui on souhaiterait travailler.

http://www.sandrinenugue.com/


étapes: vous attend dans son numéro spécial diplômes 2015. Déposez dès maintenant votre projet de diplômes sur notre site dédié pour faire partie de notre sélection. Cette année notre partenaire Fotolia soutient les jeunes créateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 21 au 27 août 2022 → Rencontres internationales de Lure – La Chancellerie (Lurs-en-Provence)

La 70e édition des Rencontres de Lure porte sur la thématique des générations humaines, techniques et (typo)graphiques. Passage de la photocomposition à la Publication Assistée par Ordinateur, apparition de la typographie variable, dialogue entre le web et le print… Voici quelques-unes des thématiques développées par les conférencier·ères. La chercheuse et…

Les 27 et 28 août 2022 → Paréidolie ‣ Salon international du dessin contemporain – Château de Servières (Marseille)

Le salon international du dessin contemporain, Paréidolie, revient à Marseille pour une neuvième édition. Il réunit 14 galeries françaises et européennes. Une programmation associée, incluant plusieurs cartes blanches, est à découvrir. Un espace au sein du salon est dédié au dessin vidéographique. Enfin, le travail du duo d’artistes Magali Daniaux…

Jusqu’au 15 janvier 2023 → Unidentified Flying Object (UFO), performer l’architecture – Frac Centre-Val de Loire (Orléans)

Le Frac Centre-Val de Loire organise une exposition monographique présentant les œuvres du groupe d’architectes italiens UFO. Investissant différents champs d’expression comme le design, la bande-dessinée, l’architecture ou encore le cinéma, UFO imagine des créations au service d’une contre communication politique. Créé en 1967, ce mouvement de design radical, faisant…

Du 15 juillet au 11 décembre 2022 → Triennale de Milan – Milan

La 23e exposition internationale de la Triennale de Milan « Inconnus inconnus. Une introduction aux mystères » est placée sous le commissariat d’Ersilia Vaudo, astrophysicienne, et de Francis Kéré, architecte. Elle est dédiée à notre part d’ignorance, avec des sujets qui vont de l’évolution des villes à celle des océans,…

Du 7 juillet au 8 janvier 2022 → Nanda Vigo, l’espace intérieur – Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux (Bordeaux)

Le musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux consacre une exposition immersive à Nanda Vigo. Plusieurs environnements et installations historiques, démolis pour la plupart, sont reconstitués et mêlent verre, aluminium, miroir ou encore néons. Est aussi présentée, la série d’objets iconiques que sont les sculptures géométriques de l’artiste,…

Feed

Trois plateformes de recherche en design

La recherche en design a la caractéristique d’être interdisciplinaire. Elle mêle une approche contemporaine du design – théorique et pratique – aux sciences humaines et sociales. Développée dans les universités, les écoles ou de manière indépendante, la recherche en design se diffuse de façon classique à travers des revues de…

Zone Mixte, le regard des femmes photographes de sport

Le Consulat Voltaire, en partenariat avec l’association Analog Sport, expose le travail des photographes de sport lauréates de l’appel à candidatures “Le sport dans l’objectif des femmes photographes”. Les travaux de 11 photographes portant sur différents types de sport, sportifs et sportives, se déploient sur les murs du lieu :…

Roxane Jubert et la typographie sur France Culture

La graphiste et typographe Roxane Jubert intervient dans l’émission “Sans oser demander” sur France Culture. Diplômée d’un doctorat en histoire de l’art de la Sorbonne, elle a étudié la typographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, l’ANRT et à l’école Estienne. Elle est chercheuse et enseigne à l’École nationale…

Le design indiscipliné avec le podcast Dessin Dessein

Le trente-deuxième épisode du podcast portant sur le design “Dessin Dessein” vient de paraître. Créé par Laure Choquer en 2019, “Dessin Dessein” donne la parole à différents designers, chercheur·euses ou encore enseignant·es et interroge le design comme champ interdisciplinaire, mêlant sciences et sciences humaines. Fondé en 2019 par Laure Choquer,…

Ressources

Trois plateformes de recherche en design

La recherche en design a la caractéristique d’être interdisciplinaire. Elle mêle une approche contemporaine du design – théorique et pratique – aux sciences humaines et sociales. Développée dans les universités, les écoles ou de manière indépendante, la recherche en design se diffuse de façon classique à travers des revues de…

Roxane Jubert et la typographie sur France Culture

La graphiste et typographe Roxane Jubert intervient dans l’émission “Sans oser demander” sur France Culture. Diplômée d’un doctorat en histoire de l’art de la Sorbonne, elle a étudié la typographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, l’ANRT et à l’école Estienne. Elle est chercheuse et enseigne à l’École nationale…

Le design indiscipliné avec le podcast Dessin Dessein

Le trente-deuxième épisode du podcast portant sur le design “Dessin Dessein” vient de paraître. Créé par Laure Choquer en 2019, “Dessin Dessein” donne la parole à différents designers, chercheur·euses ou encore enseignant·es et interroge le design comme champ interdisciplinaire, mêlant sciences et sciences humaines. Fondé en 2019 par Laure Choquer,…