Les diplômés : Sébastien Baillou, motion designer

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection de projets de fin d’études réalisés par des étudiants en écoles d’art et de design. Que sont devenus ces jeunes graphistes dont les travaux nous ont séduits et que nous avons présentés dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.

Un numéro sur l’écologie avec des papiers recyclables, des choix d’encres limitée ou encore un usage du moirage. Pour résumer grossièrement la revue Augmenter, socle du projet de diplôme de Sébastien Baillou, nous pouvons dire que le jeune designer explore différents moyens d’associer le fond et la forme au sein d’un seul et même support. Le contenu devient prétexte à repousser les limites du contenant, à l’inverse la mise en pages et la typographie viennent appuyer la narration. Ce mouvement à double sens, Sebastien Baillou le met aujourd’hui, principalement en œuvre dans des réalisations en motion design.


Suivre Sébastien Baillou

Site internet: https://sebastien-baillou.fr/

instagram: @revue_augmenter


Peux-tu nous raconter ton parcours depuis l’obtention de ton diplôme ?

J’ai obtenu un diplôme de master avec la revue Augmenter à l’ESA Pyrénées, mais j’ai décidé de faire une année supplémentaire en cinéma d’animation à La Cambre dans la même option où j’avais effectué mon Erasmus.

Pourquoi ces études en particulier ?

Quand j’étais plus jeune, je voulais faire du cinéma d’animation, mais j’ai rapidement remarqué que ces études étaient très onéreuses, à cette époque, je ne connaissais que les Gobelins et j’ai vite abandonné cette idée.

Puis j’ai essayé de voir ce qui m’intéressait vraiment, deux domaines en sont ressortis : l’art et les sciences. Le graphisme est un lieu à la rencontre de ces deux matières. Un milieu avec une rigueur mathématique et une grande créativité où on est en permanence dans l’apprentissage et dans l’adaptation. 

Extrait du court métrage « In the pines »
Extrait du court métrage « In the pines »
Extrait du court métrage « In the pines »

Je trouve cela fascinant la pluralité des choix de caractères, la mise en pages, le support papier et les techniques d’impression. Ces études étaient très enrichissantes autant humainement que créativement.

Comment as-tu vécu la transition de l’école vers la vie professionnelle ? Que fais-tu aujourd’hui ? 

Avec cette année « bonus » à Bruxelles, j’ai retardé cette échéance.

Je viens donc juste de finir mes études. Cette année, j’ai réalisé un court métrage : In the pines. C’était une année où j’ai pris beaucoup de risques, je suis sorti de ma zone de confort sur pratiquement tout le processus créatif (écriture, gestion d’acteurs, animation, intention sonore, réalisation). Ce projet n’est pas ma plus grande réussite, il a beaucoup de défauts, mais si je ne l’avais pas fait en tant qu’étudiant, il n’aurait jamais vu le jour et surtout, je ne me sentirai pas capable de faire de nouveaux projets en animation. C’est lorsqu’on est étudiant qu’il faut prendre des risques, maintenant je suis plus serein et je vois comment éviter les erreurs que j’ai commises.

J’ai le sentiment d’avoir beaucoup appris. 

Revue Augmenter – projet de diplôme de Sébastien Baillou
Revue Augmenter – projet de diplôme de Sébastien Baillou

As-tu eu des retours après la publication du numéro, et si oui, lesquels ?

Quelques-uns, on a surtout demandé à lire ma revue : que ce soit la version PDF ou un des exemplaires reliés, ce que j’ai pratiquement toujours refusé, car elle mériterait une finition. Après un an de recul, je vais peut-être la proposer à des éditeurs.

Comment ton travail créatif a-t-il évolué depuis ton diplôme et quel regard, portais-tu et portes-tu aujourd’hui sur ton projet de diplôme ?

J’ai beaucoup évolué graphiquement sur la notion de construction de masse, de couleur. Je suis plus conscient des étapes de travail en particulier dans la recherche. 

Pour cette revue de vulgarisation, j’ai été très entreprenant et j’ai voulu tout faire, écriture, mise en pages, illustrations, animations, impressions… C’était un gros travail, certes très enrichissant, mais le fait de travailler sur tous les fronts ne m’a pas permis de perfectionner chaque aspect. Cette revue a donc besoin d’une réécriture pour être vraiment pertinente, avec des exemples plus accessibles, une mise en pages plus ludique et une intervention externe pour simplifier le projet. Je pense proposer cette reconstruction pour une future publication. Maintenant, j’aimerai améliorer l’expérience du lecteur.

Revue Augmenter – projet de diplôme de Sébastien Baillou

Quels conseils créatifs aurais-tu souhaité donner au toi d’avant ?

. Qu’il est nécessaire d’avoir un bon environnement de travail, personnes, lieu.

. Il faut remplir des carnets et ne pas sacraliser le matériel.

. Faire plus de peintures, de techniques traditionnelles.

. Être plus empirique, prendre des notes, penser plus aux spectateurs

. Continuer à « engranger »  un maximum de livres, expositions, festivals… 

Quels sont tes projets et aspirations pour l’avenir ?

Je viens donc tout juste de sortir d’études, je suis à la recherche de contrat en freelance notamment en Motion-Design. 

J’écris en parallèle deux courts-métrages d’animations, un « jeunesse » et un autre plus adulte, plus poétique. Ma première ambition est d’atteindre une indépendance financière et réaliser ces deux courts-métrages. 

Sur le long terme, j’envisage de travailler dans un collectif pluridisciplinaire, faire de l’auto-édition et par période réaliser des films d’animation. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

18/10 > 26/01/20 – Alain Le Quernec, « du dernier cri » au Centre du Graphisme d’Échirolles

Né en 1944, Alain Le Quernec a fait son apprentissage auprès du maître polonais Henryk Tomaszewski. De cette formation, il retiendra l’importance de la primauté du sens sur la forme. Cette adage a ainsi guidé sa carrière dans le sens d’un graphisme social, véhicule de ses convictions humanistes. Ses dessins pour le Monde, ses nombreux travaux pour le domaine de la santé ou ses affiches politiques en sont les témoins. Du point de vue de la forme, ses créations oscillent entre des collages, des dessins et des jeux typographiques donnant chacun une impression de « fait main ». Le Centre…

18 > 20 – À Nous une expo collective de Label Famille

LABEL FAMILLE invite une vingtaine de ses membres artistes et designers, pour une exposition collective chez Square Square Square. À NOUS est un parcours hybride qui dévoile au sein du même espace des objets d’arts et des œuvres de design. Croisement volontaire des genres pour témoigner de la diversité de la création contemporaine. Artistes et designersAgathe Joubert, Agoston Palinko, Alban Leven, Camille Potte,Charles Levai, Dylan Da Silva, Elsa Parra, Johanna Benaïnous,Jonathan Omar, Lionel Dinis Salazar, Manon Beriot, Maximilien Pellet, Pauline Vialatte de Pémille, Quentin Vuong, Rebecca Renault,Stéven Coëffic, Thibault Csukonyi, Valentin Robinet Infos Pratiques : Date : 18 au 20 octobre Vernissage : 16 octobre de 18h…

> 20/10 – Les étudiants de l’école de Condé exposent à la Fondation Le Corbusier

Encore une dizaine de jours pour contempler le travail des étudiants de l’école de Condé à la Fondation Le Corbusier. Baptisée « La Maison La Roche en trompe-l’œil », l’exposition présente 18 photographies produites par les élèves en 3e année du Bachelor Photographie et image animée. Cette collaboration est le résultat d’un workshop entre les deux institutions sur le thème de la photographie et l’architecture. Les étudiants ont varié les traitements, du grand format argentique au numérique couleur pour répondre aux questions : « Comment photographier un lieu aussi emblématique que la Maison La Roche en se l’appropriant sans trahir…

Festival figuré.e création graphiques éditions indépendantes

19 > 20/10 – Festival figuré.e #2

Après une session de printemps, le festival figuré.e refait surface à Toulouse le temps d’un weekend. Le 19 et 20 octobre, rendez-vous à l’Espace Bonnefoy pour l’exposition des réalisations produites lors des ateliers du mois de mai, organisés par le Collectif Pépite avec de nombreux collectifs indépendants. Ces deux journées s’articulent donc autour d’un parcours foisonnant de créations graphiques en tout genre. La cinquantaine de collectifs, artistes et éditeurs.trices viennent également nourrir un marché de l’édition indépendante avec leurs dernières productions sorties des presses. Tables rondes et conférences viennent agrémenter l’animation de ce weekend pour une touche plus sérieuse. L’occasion…

Flux

Une fresque de 650m2 en hommage aux savoir-faire de l’artisanat

En attendant l’inauguration de 19M, son futur siège des Métiers d’art, Chanel a donné carte blanche à l’artiste Case Maclaim pour décorer les 650 m2 de palissade du chantier en cours. Conçu par l’architecte Rudy Ricciotti et situé à la porte d’Aubervilliers, le bâtiment avoisine les 25 000m2. Un projet…

icônes gratuites icons8 web design

Des icônes gratuites pour les projets de web design

Le site Icons8 met à disposition des internautes une bibliothèque de 91 000 icônes gratuites. En noir et blanc, couleurs, ou animées, il y en a pour tous les goûts. Faute de budget, de temps ou simplement par raison, chaque détail d’un projet ne nécessite pas des créations originales. Le…

étapes: 251 spécial typographie

Ressources

icônes gratuites icons8 web design

Des icônes gratuites pour les projets de web design

Le site Icons8 met à disposition des internautes une bibliothèque de 91 000 icônes gratuites. En noir et blanc, couleurs, ou animées, il y en a pour tous les goûts. Faute de budget, de temps ou simplement par raison, chaque détail d’un projet ne nécessite pas des créations originales. Le…

Mise à jour typo avec le Typodarium 2020

Une dose quotidienne de typographie est toujours la bienvenue pour booster son énergie graphique. En 2020, Lars Harmsen de Slanted et l’éditeur Verlag Hermann Schmidt ne dérogent pas à leur désormais tradition du calendrier typographique. Dans cette nouvelle édition du Typodarium, on découvre chaque jour une nouvelle police de caractères.…

Pantone présente 294 nouvelles couleurs

En matière de couleurs, Pantone fait office de référence. Chaque nouveauté est pour les graphistes, la possibilité d’imaginer de nouvelles associations pour leurs projets imprimés. En ce début septembre, la célèbre marque présente sa collection de couleurs la plus complète. 294 couleurs sont ajoutées à son Matching System, portant le…