Les Diplômés : Thomas Fournier, en stage chez DATAGIF

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection des projets de fin d’études réalisés par les étudiants en école d’art et de design. Un an après la dernière promotion, une nouvelle génération vient de décrocher le précieux sésame. Mais que sont devenus ces jeunes graphistes dont nous avons été séduits par le projet et que nous avons eu la joie de passer dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.

Cette série commence avec Thomas Fournier. Ancien du DSAA design graphique à l’ENSAAMA, il avait pour son projet de diplôme exploré l’entomophagie et la manière dont l’identité visuelle et l’image peuvent influencer nos à priori alimentaires et repousser le dégoût qu’inspirent généralement l’idée d’une brochette de cafards.

Pour suivre le travail de Thomas Fournier : http://thomasfournier.tumblr.com

Peux-tu nous raconter ton parcours depuis l’obtention de ton diplôme à l’ENSAAMA en 2015 ?

Deux mois après l’obtention de mon diplôme en Juin 2015, j’ai intégré une nouvelle formation, le Master 2 Stratégies du Design, toujours à l’ENSAAMA.
Cette formation d’un an, divisée en deux parties, est basée les six premiers mois sur un partenariat avec la Chaire Colbert, qui réunit les grandes maisons de Luxe Française. Ce master réunit une vingtaine d’étudiants déjà diplômés et issus de formations différentes (design graphique, design d’espace, produits, textile…); en binôme, nous avons pour mission de travailler sur un projet proposé par les deux maisons de Luxe qui nous sont assignées. Chaque semaine, nous avons donc l’opportunité d’échanger avec les représentants des maisons qui suivent de près l’évolution des projets jusqu’à la présentation finale où une remise de prix a lieu afin de récompenser les projets les plus séduisants.

La seconde partie de l’année est dédiée au stage. Un stage de 6 mois, que je réalise pour ma part, en ce moment même, dans une agence de graphisme/webdesign parisienne : Datagif.

Comment as-tu vécu ton passage de l’école à l’insertion professionnelle ? As-tu été accompagné ?

Le passage entre les deux s’est plutôt fait en douceur; les réunions avec les représentants des maisons de luxe étant relativement professionnalisante. De plus le stage reste indéniablement le meilleur moyen pour faire ses premiers pas en agence, sans être confronté à de trop fortes responsabilités.

As-tu eu des surprises ? Bonnes ou mauvaises ?

Je n’ai pas vraiment eu de surprises, si ce n’est que le travail en agence et l’environnement qui y règne peut être assez plaisant, chose dont je doutais fortement auparavant.

Avec un an de recul, changerais-tu certaines choses ?

Je pense que je changerais beaucoup de choses à mon projet de diplôme, pas vraiment sur le fond, mais davantage sur la forme.
Ce projet témoignait d’une envie que j’avais à l’époque d’expérimenter certains logiciels et de m’inscrire dans une esthétique bien particulière.
Mais avec du recul, je changerais tout !

As-tu prolongé le travail entrepris au cours de ton diplôme ?

J’y pense oui, notamment sous la forme d’un travail typographique et d’édition personnel. J’aimerais aussi poursuivre le travail d’animation
que j’avais amorcé dans ce projet. Par ailleurs, rien de tout ceci n’est vraiment prévu pour le moment.

Qu’est-ce qui t’avais motivé à participer au numéro spécial diplômes d’étapes ?

L’envie de garder une trace d’un projet auquel j’aurais tout de même consacré une année.

As-tu eu des retours particuliers après la publication ?

J’ai eu quelques retours oui, notamment d’autres étudiants curieux quand au medium utilisé (la 3D) ou lors de ma recherche de stage; une radio avait également mentionné ce projet au moment de la COP 21 (et donc des problématiques liées aux nouvelles formes d’alimentation alternatives.)

Quelles sont maintenant tes ambitions pour les années à venir ?

Je me concentre pour le moment sur la recherche d’un emploi stable, qui me permettra, je l’espère, de travailler sur des projets plus personnels
pendant mon temps libre.

Les projets que Thomas Fournier a souhaité partager avec nous :

Le thé, une expérience sensorielle


Projet Lauréat du Concours Colbert pour la Maison Pierre Hermé Paris (en collaboration avec M. Blandon)

Logos Datagif


Série de logos destinés à la communication interne de l’agence Datagif. — Screenshot d’Animations 3D de ces mêmes logos.

Fais un Film Putain


Affiches pour les soirées « Fais un Film Putain », battles de courts-métrages orchestrées par Gabriel Dumas-Delage.

WESH ALORS

« WESH ALORS », Design de couverture pour un projet d’édition orchestré par Antoine Omerin et ayant pour thème l’imagerie dans les clips de rap français

FORECAST

Affiche pour l’exposition « FORECAST » du collectif « Tao Ceti »

Sur le même sujet

Projet d’édition réalisé pour l’agence DATAGIF.

Photo de couverture : © Camille Zerhat

Propos recueillis par Charles Loyer

Partagez votre projet de diplômes 2016 sur notre site dédié pour faire partie de la sélection 2016 à paraître dans la revue. Un numéro soutenu par Fotolia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

> 20/10 – Les étudiants de l’école de Condé exposent à la Fondation Le Corbusier

Encore une dizaine de jours pour contempler le travail des étudiants de l’école de Condé à la Fondation Le Corbusier. Baptisée « La Maison La Roche en trompe-l’œil », l’exposition présente 18 photographies produites par les élèves en 3e année du Bachelor Photographie et image animée. Cette collaboration est le résultat d’un workshop entre les deux institutions sur le thème de la photographie et l’architecture. Les étudiants ont varié les traitements, du grand format argentique au numérique couleur pour répondre aux questions : « Comment photographier un lieu aussi emblématique que la Maison La Roche en se l’appropriant sans trahir…

Festival figuré.e création graphiques éditions indépendantes

19 > 20/10 – Festival figuré.e #2

Après une session de printemps, le festival figuré.e refait surface à Toulouse le temps d’un weekend. Le 19 et 20 octobre, rendez-vous à l’Espace Bonnefoy pour l’exposition des réalisations produites lors des ateliers du mois de mai, organisés par le Collectif Pépite avec de nombreux collectifs indépendants. Ces deux journées s’articulent donc autour d’un parcours foisonnant de créations graphiques en tout genre. La cinquantaine de collectifs, artistes et éditeurs.trices viennent également nourrir un marché de l’édition indépendante avec leurs dernières productions sorties des presses. Tables rondes et conférences viennent agrémenter l’animation de ce weekend pour une touche plus sérieuse. L’occasion…

12/10 – Comment naissent les couvertures de romans par Manon Bucciarelli

Spécialisée dans la conception de couvertures de romans, la graphiste Manon Bucciarelli viendra échanger lors d’une table ronde organisée à la Librairie Les Jours Heureux  à Rosny-sous-Bois. Forte de son expérience pour différentes maisons d’édition telles que Nil, Anne Carrière, Fayard, ou 10/18, Manon Bucciarelli viendra discuter des étapes, contraintes et enjeux liés à la conception d’une couverture de roman. samedi 12 octobre de 18h30 à 20:30Librairie Les Jours Heureux9 rue du Général Leclerc, 93110 Rosny-sous-BoisEvent FBwww.manonbucciarelli.com / @manonbucciarelli

Immersive art festival

18 > 24/10 – Immersive Art Festival

Pendant les vacances de la Toussaint, l’Atelier des Lumières accueille l’Immersive Art Festival. L’idée est d’inviter des collectifs artistiques à animer l’espace, avec des créations taillées sur mesure pour la pièce. Au total 11 collectifs français et internationaux jouent cette compétition qui s’étale sur 6 soirées. > Spectrelab (France)> Paul Mignot (France)> Les Vandales (France)> Hki (France)> Superbien (France)> Cokau Lab (France)> Ouchhh (Turquie)> Nohlab (Turquie)> Void (Turquie)> Create (Belgique)> Algorithm (Irlande)> Special Guest 2019 (hors compétition) : Cutback  Chaque création est choisie à la fois par un jury de professionnels et par les visiteurs. L’Immersive Art Festival se clôture par…

Flux

icônes gratuites icons8 web design

Des icônes gratuites pour les projets de web design

Le site Icons8 met à disposition des internautes une bibliothèque de 91 000 icônes gratuites. En noir et blanc, couleurs, ou animées, il y en a pour tous les goûts. Faute de budget, de temps ou simplement par raison, chaque détail d’un projet ne nécessite pas des créations originales. Le…

Le garde-manger du web et du design #49

Chaque début de semaine, le garde-manger propose une sélection de liens autour du graphisme et du design. © Illustration de couverture : Tyler Dale Dans sa série consacrée aux grands noms du graphisme et du design, Graphéine revient sur l’incroyable travail de Paul Rand. L’illustratrice Malika Favre fait l’objet d’un…

étapes: 251 spécial typographie

Ressources

icônes gratuites icons8 web design

Des icônes gratuites pour les projets de web design

Le site Icons8 met à disposition des internautes une bibliothèque de 91 000 icônes gratuites. En noir et blanc, couleurs, ou animées, il y en a pour tous les goûts. Faute de budget, de temps ou simplement par raison, chaque détail d’un projet ne nécessite pas des créations originales. Le…

Mise à jour typo avec le Typodarium 2020

Une dose quotidienne de typographie est toujours la bienvenue pour booster son énergie graphique. En 2020, Lars Harmsen de Slanted et l’éditeur Verlag Hermann Schmidt ne dérogent pas à leur désormais tradition du calendrier typographique. Dans cette nouvelle édition du Typodarium, on découvre chaque jour une nouvelle police de caractères.…

Pantone présente 294 nouvelles couleurs

En matière de couleurs, Pantone fait office de référence. Chaque nouveauté est pour les graphistes, la possibilité d’imaginer de nouvelles associations pour leurs projets imprimés. En ce début septembre, la célèbre marque présente sa collection de couleurs la plus complète. 294 couleurs sont ajoutées à son Matching System, portant le…