Les Diplômés : Thomas Fournier, en stage chez DATAGIF

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection des projets de fin d’études réalisés par les étudiants en école d’art et de design. Un an après la dernière promotion, une nouvelle génération vient de décrocher le précieux sésame. Mais que sont devenus ces jeunes graphistes dont nous avons été séduits par le projet et que nous avons eu la joie de passer dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.

Cette série commence avec Thomas Fournier. Ancien du DSAA design graphique à l’ENSAAMA, il avait pour son projet de diplôme exploré l’entomophagie et la manière dont l’identité visuelle et l’image peuvent influencer nos à priori alimentaires et repousser le dégoût qu’inspirent généralement l’idée d’une brochette de cafards.

Pour suivre le travail de Thomas Fournier : http://thomasfournier.tumblr.com

Peux-tu nous raconter ton parcours depuis l’obtention de ton diplôme à l’ENSAAMA en 2015 ?

Deux mois après l’obtention de mon diplôme en Juin 2015, j’ai intégré une nouvelle formation, le Master 2 Stratégies du Design, toujours à l’ENSAAMA.
Cette formation d’un an, divisée en deux parties, est basée les six premiers mois sur un partenariat avec la Chaire Colbert, qui réunit les grandes maisons de Luxe Française. Ce master réunit une vingtaine d’étudiants déjà diplômés et issus de formations différentes (design graphique, design d’espace, produits, textile…); en binôme, nous avons pour mission de travailler sur un projet proposé par les deux maisons de Luxe qui nous sont assignées. Chaque semaine, nous avons donc l’opportunité d’échanger avec les représentants des maisons qui suivent de près l’évolution des projets jusqu’à la présentation finale où une remise de prix a lieu afin de récompenser les projets les plus séduisants.

La seconde partie de l’année est dédiée au stage. Un stage de 6 mois, que je réalise pour ma part, en ce moment même, dans une agence de graphisme/webdesign parisienne : Datagif.

Comment as-tu vécu ton passage de l’école à l’insertion professionnelle ? As-tu été accompagné ?

Le passage entre les deux s’est plutôt fait en douceur; les réunions avec les représentants des maisons de luxe étant relativement professionnalisante. De plus le stage reste indéniablement le meilleur moyen pour faire ses premiers pas en agence, sans être confronté à de trop fortes responsabilités.

As-tu eu des surprises ? Bonnes ou mauvaises ?

Je n’ai pas vraiment eu de surprises, si ce n’est que le travail en agence et l’environnement qui y règne peut être assez plaisant, chose dont je doutais fortement auparavant.

Avec un an de recul, changerais-tu certaines choses ?

Je pense que je changerais beaucoup de choses à mon projet de diplôme, pas vraiment sur le fond, mais davantage sur la forme.
Ce projet témoignait d’une envie que j’avais à l’époque d’expérimenter certains logiciels et de m’inscrire dans une esthétique bien particulière.
Mais avec du recul, je changerais tout !

As-tu prolongé le travail entrepris au cours de ton diplôme ?

J’y pense oui, notamment sous la forme d’un travail typographique et d’édition personnel. J’aimerais aussi poursuivre le travail d’animation
que j’avais amorcé dans ce projet. Par ailleurs, rien de tout ceci n’est vraiment prévu pour le moment.

Qu’est-ce qui t’avais motivé à participer au numéro spécial diplômes d’étapes ?

L’envie de garder une trace d’un projet auquel j’aurais tout de même consacré une année.

As-tu eu des retours particuliers après la publication ?

J’ai eu quelques retours oui, notamment d’autres étudiants curieux quand au medium utilisé (la 3D) ou lors de ma recherche de stage; une radio avait également mentionné ce projet au moment de la COP 21 (et donc des problématiques liées aux nouvelles formes d’alimentation alternatives.)

Quelles sont maintenant tes ambitions pour les années à venir ?

Je me concentre pour le moment sur la recherche d’un emploi stable, qui me permettra, je l’espère, de travailler sur des projets plus personnels
pendant mon temps libre.

Les projets que Thomas Fournier a souhaité partager avec nous :

Le thé, une expérience sensorielle


Projet Lauréat du Concours Colbert pour la Maison Pierre Hermé Paris (en collaboration avec M. Blandon)

Logos Datagif


Série de logos destinés à la communication interne de l’agence Datagif. — Screenshot d’Animations 3D de ces mêmes logos.

Fais un Film Putain


Affiches pour les soirées « Fais un Film Putain », battles de courts-métrages orchestrées par Gabriel Dumas-Delage.

WESH ALORS

« WESH ALORS », Design de couverture pour un projet d’édition orchestré par Antoine Omerin et ayant pour thème l’imagerie dans les clips de rap français

FORECAST

Affiche pour l’exposition « FORECAST » du collectif « Tao Ceti »

Sur le même sujet

Projet d’édition réalisé pour l’agence DATAGIF.

Photo de couverture : © Camille Zerhat

Propos recueillis par Charles Loyer

Partagez votre projet de diplômes 2016 sur notre site dédié pour faire partie de la sélection 2016 à paraître dans la revue. Un numéro soutenu par Fotolia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En bref...

Une poupée Barbie à l’effigie de l’alter égo de David Bowie

Après la déception suscité par le traitement, entre autres de whitewashing, de la poupée Frida Kahlo, Mattel, la marque aux Barbies, continue de surfer sur les représentations des grandes icônes culturelles. Cette fois-ci, elle rejoue les codes vestimentaires du messager des étoiles, Ziggy Stardust, l’alter égo de David Bowie à l’occasion des 50 ans de Space Oddity et au prix de 50$. C’est dès l’année 1971 que David Bowie a endossé le rôle de son personnage Ziggy Stardust, une star du futur venue de l’espace, qu’il développe dans son concept-album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders From…

Coca-cola fait du neuf avec du vieux

Revenir au look de ses débuts, c’est le choix effectué par la marque iconique pour accompagner le lancement de sa nouvelle collection de mixers. Plus de 100 ans plus tard, Signature Mixers fait un bon en arrière pour offrir une seconde vie au design de la bouteille du type Hutchinson, introduite en 1894 par Joe Biedenharn. Ce travail de branding a été mené avec l’aide de l’agence Dragon Rouge et tend à séduire le monde de la mixologie avec cette nouvelle gamme de produits. L’étiquette sobre, met en avant les propriétés de chacun des breuvages. Le set design autour de…

Exposez vos affiches au festival Graphic Matters

Le festival international consacré au graphisme Graphic Matters lance un appel à projet et vous invite à concevoir une affiche sur un sujet qui vous tient à coeur. Des thèmes les plus complexes aux plus légers, l’affiche doit se faire comprendre en un clin d’oeil et dès 3 mètres de distance. Pour la première fois, Graphic Matters autorise aussi les affiches animées. Les gagnants seront exposés durant le festival du 20 septembre au 27 octobre à Breda, aux Pays-Bas. Soumettez vos posters ici avant le 11 août 2019.

Paris Plages, Helo Birdie et Kiblind dressent le tableau

Les vacances ne sont pas pour tout de suite, mais grâce Kiblind, on est en droit de rêver d’une journée pépouze sur un transat sur les charmants bord de Seine. Pour la troisième année consécutive, l’agence créative signe l’identité visuelle de Paris Plages. Après Simon Roussin, puis Malika Favre en 2018, ils confient les illustrations à Helo Birdie (Joanne Ho). Une saga estivale qu’on ne se lasse pas de regarder.

Flux

D&AD’s Cards of Courage vous aident à vous lancer !

Tenu en mai 2019, le Festival international des D&AD, a lancé un jeu de cartes pour soutenir les jeunes créatifs. Craig Oldham, Top Girl Studio et Supermundane distillent des conseils avisés, et toujours positifs, pour les aider à entrer dans l’industrie du design graphique tout en sortant leur épingle du…

Les sorties graphiques de juillet #2

Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes : note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique NØ SCHOOL NEVERS La première Summer School de Ravisius Textor est lancée aux côtés de l’ancien étudiant de l’Ésaab, Benjamin Gaulon. La formation est conduite par 30 NØ TEACHERS…

Coca-cola fait du neuf avec du vieux

Revenir au look de ses débuts, c’est le choix effectué par la marque iconique pour accompagner le lancement de sa nouvelle collection de mixers. Plus de 100 ans plus tard, Signature Mixers fait un bon en arrière pour offrir une seconde vie au design de la bouteille du type Hutchinson,…

Ressources

Comment retrouver une typographie à partir d’une image ?

Au détour d’une rue, sur un sticker ou encore dans un générique de film, un caractère typographique retient parfois notre attention. Pour les graphistes, en retrouver l’origine peut être une véritable obsession. D’autant qu’aujourd’hui, avec le foisonnement des polices d’écriture, la mission est parfois difficile. Heureusement, plusieurs outils peuvent vous…

Faites de nouvelles expériences avec l’encre

Voici une nouveauté de Pyramyd Éditions qui devrait plaire aux créatifs qui aiment explorer toutes les possibilités offertes par la matière. L’ouvrage Faites de nouvelles expériences avec l’encre propose au lecteur un éventail de conseils et techniques pour repousser les limites de l’encre. « Du choix des pinceaux à l’utilisation de…

Adobe révèle sa nouvelle application de dessin Fresco

Lors des Cannes Lions, Adobe a révélé sa nouvelle application de dessin et de peinture : Adobe Fresco. Le logiciel sera disponible en premier lieu sur IPad, pour s’étendre aux appareils dotés de stylets et d’écrans tactiles. Présenté en avant-première à Adobe MAX 2018 sous le nom de Project Gemini, Fresco cherche à offrir une…