Les Formations : Licier et Restaurateur de tapis et de tapisseries

Dans le cadre de sa nouvelle rubrique « les Portes Ouvertes Numériques », étapes: vous fait découvrir des écoles d’art ou de design. Aujourd’hui, nous vous présentons les formations aux métiers de licier et de restaurateur de tapis et de tapisseries du Mobilier national et des Manufactures nationales des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie.



Qu’est-ce qu’un licier ou un restaurateur de tapis et de tapisserie ?


Depuis sa création au 17e siècle, le Mobilier national, les Manufactures des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie forment aux métiers de licier et de restaurateur de tapis et de tapisseries. Entre l’artisanat et l’art, ces spécialistes du tapis et de la tapisserie que sont les liciers tissent selon les techniques traditionnelles. Quant aux restaurateurs, ils sont chargés d’assurer la sauvegarde des tapis ou tapisseries que l’usage a pu endommager, au moyen de techniques de conservation et de restauration spécifiques. Ils travaillent sur différents types de métiers à tisser. Le premier est dit de basse lice et s’effectue sur des métiers à tisser horizontaux. Le second est dit de haute lisse et s’effectue quant à lui sur des métiers à tisser verticaux.

Essais de tissage sur un métier à tisser de basse lice


Comment se déroule la formation et quels sont les débouchés professionnels ?


Pendant toute leur formation, les apprentis sont sous la tutelle des liciers et des restaurateurs du Mobilier national. Ces derniers sont les détenteurs de savoir-faire traditionnels, qu’ils font vivre quotidiennement afin d’enrichir et de préserver le patrimoine artistique matériel et immatériel. La transmission de leur métier est pour eux fondamentale afin d’assurer la pérennité de techniques pluricentenaires, tout en étant sensibles à l’apport que ces jeunes, venus apprendre le métier, peuvent amener par le regard neuf qu’ils portent sur la démarche professionnelle. En partenariat avec le Ministère de la Culture, le Mobilier national souhaite par ses formations, encourager cet échange et soutenir des métiers d’art uniques au monde qui ne sont plus enseignés dans les structures classiques de l’éducation nationale.

Échantillons de laine, Manufacture de la Savonnerie


L’enseignement se répartit sur quatre années durant lesquelles les élèves développent leur maîtrise technique au sein même des ateliers du Mobilier national et des Manufactures. Ils suivent parallèlement des enseignements en arts appliqués et en histoire de l’art, du tapis et de la tapisserie ; les enseignements généraux sont assurés par l’École Boulle avec laquelle le Mobilier national a développé un partenariat. À l’issue de cette formation, rémunérée dans le cadre de l’apprentissage, l’obtention du Brevet des Métiers d’art leur permet de se présenter au concours de Technicien d’art du Ministère de la Culture. À la réussite de celui-ci, ils intègreront les ateliers du Mobilier national (Paris, Aubusson) et les Manufactures nationales (Gobelins, Beauvais, Savonnerie).  

Flûtes sur un métier à tisser de basse lice
©Mobilier national, Thibault Chapotot


Comment accéder à ces formations ?


Pour accéder à ces formations, vous devez :

  • Avoir entre 16 et 29 ans révolus ;
  • Avoir effectué au minimum une 3e collège ;
  • Avoir rempli et retourné au Mobilier national le dossier d’inscription avant le 5 juin composé :
    • d’une lettre de motivation ;
    • d’un curriculum vitae ;
    • d’une fiche de renseignements, téléchargeable sur le site du Mobilier national ;
    • d’une photocopie de la carte nationale d’identité ;
    • d’une photocopie des diplômes obtenus.

Dans un second temps, vous devrez passer un test de sélection portant sur :

  • des questions de culture générale ;
  • un commentaire d’œuvre ;
  • un dessin de nature morte ;
  • une évaluation sur le sens des couleurs du candidat et ses travaux personnels ;
  • une présentation des travaux personnels.


Liens Utiles

Pour obtenir des renseignements sur les formations du Mobilier national ou vous y inscrire, vous pouvez vous rendre sur la page dédiée aux formations sur le site web du Mobilier national ou envoyer directement un mail à Isabelle Dalage ([email protected]), responsable des formations.

Les formations du Mobilier national
Le site web du Mobilier national
Instagram du Mobilier national
Facebook du Mobilier national
Twitter du Mobilier national


À retrouver également dans les portes ouvertes numériques du Mobilier national

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est ecole-1024x324.jpg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

24 avril > 5 septembre – Balade en ville, design des bancs

Le Musée de design et d’arts appliqués contemporains (mudac) de Lausanne organise plusieurs promenades en ville à la découverte d’un élément central du mobilier urbain : les bancs. Lieux de passage ou de rassemblement, ils sont indispensables à la ville, à ses usagers et doivent avoir une visée avant tout…

19 & 20 avril – Écrire l’intelligence artificielle, deux journées de conférences en ligne

L’ÉSAD d’Amiens propose en ce mois d’avril une dizaine de conférences, trois jours de workshops et une exposition afin d’ouvrir une réflexion sur la thématique : Le champ du signe [Écrire l’intelligence artificielle]. À travers des perspectives créatives, critiques, prospectives et pédagogiques, les intervenants questionneront la conception «avec» et «par»…

18 > 31 mars – 6e Rencontres de l’Illustration de Strasbourg

Rare évènement à être maintenu en 2021, les Rencontres de l’Illustration de Strasbourg auront bel et bien lieu du 18 au 31 mars dans la capitale européenne. Grand rendez-vous dédié à l’Illustration, elles invitent chaque année plusieurs milliers de spectateurs à visiter les expositions réparties entre le Musée Tomi Ungerer,…

Feed

Les candidatures pour la 52e édition du Club des DA sont ouvertes

Il va sans dire que cette 52e édition du Club des DA sera spéciale. Recueillant les créations parues entre le 1er avril 2020 et le 30 avril 2021, les diverses opérations de communication réalisées pendant cette période ont pour la plupart été impactées par la Covid-19. Il est peut être encore un…

Gwen Keraval s’illustre à Chaumont avec Scriptorama

Depuis 5 ans, la petite ville rurale de Chaumont a su tirer son épingle du jeu en se plaçant sur la carte du graphisme français. Grâce au Signe et sa biennale bien évidemment, mais également en accueillant toute l’année une multitude de projets graphiques. C’est notamment le cas de la…

Ressources