Les lauréats du concours “Pas mon genre” enfin dévoilés

C’est avec une participation avoisinant les 1 200 affiches – soit un taux 200% supérieur à l’année précédente – que se clôture la 4e édition de notre concours, consacré cette année aux nouvelles représentations de l’identité. Après plusieurs jours de discussions et de délibération, notre jury dévoile son verdict. Voici les résultats tant attendus.

Les 3 gagnants on été sélectionnés selon les critères suivants :
– Le travail d’intégration des images Adobe Stock à la proposition graphique.
– Le respect des critères de l’affiche d’exposition : Format A3, indication du titre, du lieu et de la date, lien entre le visuel et la thématique du concours.
– La force de l’idée et l’effort d’interprétation du sujet.
– L’impact visuel et l’efficacité de l’affiche en tant que canal de communication.
– Le choix et la composition typographique.

1er prix – “Dévoiler” par Marianne Mellot

Le premier prix du concours revient à Marianne Mellot et son affiche en trois volets qui confronte la question de la fluidité aux stéréotypes binaires du siècle passé. “En gommant ces photographies on retrouve derrière ces visages d’autres identités”. Un mélange des genres qui se retrouve sur le plan formel, où le portrait photographique des années 50 rencontre des éléments graphiques inspirés de la culture numérique.

2e prix – “Fragments” par Valentin Bajolle

Deuxième du podium, Valentin Bajolle propose une vision ouverte du genre. Il affiche une identité “DIY” ou, autrement dit, à composer soi-même. “Le choix (ou non-choix) du genre se fait ici par l’ajout sur un visage générique d’éléments identitaires singuliers”.

3e prix – “L’origine du genre” de Paola de Narvàez

A travers son affiche, Paola de Narvarez revisite une oeuvre d’art emblématique de la représentation du sexe féminin. En associant le tableaux à une image équivoque, la jeune graphiste présente une conception anachronique de la beauté féminine et dessine les contours d’un troisième genre. La mise en abîme évoque la nature de l’exposition dont le sous-titre flottant aurait toutefois eu mérite à être mieux calé.

Et voici en image, la liste complète des finalistes :


“Pas mon ADN!” par Titouan Pouliquen


“Second Tropique” par Maxime Moreau


“Face Plakat” par Loul Stahl


“Discernable…” par Clément Rigaud


“Pas mon genre !” par Solène Robichon


“Intersexes” par Florian Petitdemange


“Crocotigre”, par Marjorie Bodet

un grand merci à tous les participants et à nos partenaires Adobe Stock, Adobe, Microsoft et Exaprint pour leur soutien !

par Astrid Fedel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Le 7 décembre 2022 → Journée d’études ‣ Post $cript Écoles sous licence ‣ Typographie : usages, économie, fichiers, licences – La HEAR (Strasbourg)

En janvier 2023, les logiciels Adobe ne supporteront plus les polices Postscript de type 1. Suite à cette annonce, l’atelier de Communication graphique de la HEAR Strasbourg et les départements typographiques de l’erg et de l’ENSAV La Cambre organisent une journée d’études interrogeant la dépendances des écoles d’art et des…

Du 30 novembre au 5 décembre 2022 → Salon du Livre et de la Presse jeunesse en Seine-Saint-Denis – Paris Montreuil Expo (Montreuil)

Le 38e Salon du Livre et de la Presse jeunesse en Seine-Saint-Denis rassemble à l’espace Paris-Est Montreuil 400 exposant·es, comme Flammarion Jeunesse, Kana ou encore les éditions Zébulo. La programmation est notamment complétée par une exposition donnant à voir par une scénographie six albums, dont “Leina et le Seigneur des…

Du 2 au 11 décembre 2022 → Laterna Magica – Marseille

Le mythique festival Laterna Magica s’installe aux quatre coins de Marseille pour une 19e édition. Organisé par Fotokino, il fait dialoguer illustration, cinéma, graphisme, arts plastiques, design et édition. Cette année, la dessinatrice et peintre Alexandra Duprez expose son travail au Studio Fotokino, le graphiste Benoît Bodhuin propose un workshop,…

Feed

Les illustrations végétales et cosmiques de Princess Hıdır

La directrice artistique et l’illustratrice turque Princess Hıdır, diplômée en design graphique de l’Université de Marmara, crée pour l’EP “Cosmic Planta” d’Ozoyoun monde végétal en mutation. À la fois souterrain, céleste, ou encore sous-marin, le monde de la directrice artistique Princess Hıdır est habité de lueurs acidulées oranges, bleues et…

Les Mardis Graphiques font place à l’éco-conception

Organisés par Pollen Studio, les Mardis Graphiques sont une série de conférences à Rennes, gratuites sur inscription. La dixième table-ronde porte sur la notion d’éco-conception et s’est déroulée le 7 juin dernier. Comment réduire son empreinte environnementale en tant que graphiste, sans renoncer à la communication ? Jeanne Lepoutre, co-fondatrice…

Étienne Robial sur France Culture

À l’occasion de l’exposition qui lui est consacrée au musée des Arts décoratifs, Étienne Robial revient sur son parcours sur France Culture. Dans l’émission “Affaires culturelles” d’Arnaud Laporte, le graphiste présente les différents travaux ayant marqué sa carrière. De la fondation de Futuropolis, à la direction artistique de Canal+, en…

À la main, la tendance graphique du numéro 269

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître en librairie le 24 novembre, nous publions un extrait de notre rubrique « Tendances ». Malgré la numérisation de la pratique du design graphique, les designers persistent à concevoir du lettrage ou des illustrations à la main. Originalité des formes ou granulosité du trait,…

Ressources

Les Mardis Graphiques font place à l’éco-conception

Organisés par Pollen Studio, les Mardis Graphiques sont une série de conférences à Rennes, gratuites sur inscription. La dixième table-ronde porte sur la notion d’éco-conception et s’est déroulée le 7 juin dernier. Comment réduire son empreinte environnementale en tant que graphiste, sans renoncer à la communication ? Jeanne Lepoutre, co-fondatrice…

Graphisme japonais et modernité

Invités à la Maison de la culture du Japon le 22 septembre 2022, Michel Bouvet enseignant et commissaire d’exposition, et Diego Zaccaria, docteur en histoire de l’art et fondateur du Mois du graphisme d’Échirolles, retracent l’histoire du graphisme japonais de 1945 à nos jours. Dans une conférence rediffusée en ligne…

Blaze Type fait rayonner les variables

Créé en 2016, le format de police variable permet de modifier une fonte selon plusieurs axes, comme celui de la graisse ou encore de la chasse. Adopté par certain·es typographes et fonderies, comme Blaze Type, il offre plus de liberté à l’utilisateur de police, notamment en termes de Responsive Design.…