Les lauréats du concours « Pas mon genre » enfin dévoilés

C’est avec une participation avoisinant les 1 200 affiches – soit un taux 200% supérieur à l’année précédente – que se clôture la 4e édition de notre concours, consacré cette année aux nouvelles représentations de l’identité. Après plusieurs jours de discussions et de délibération, notre jury dévoile son verdict. Voici les résultats tant attendus.

Les 3 gagnants on été sélectionnés selon les critères suivants :
– Le travail d’intégration des images Adobe Stock à la proposition graphique.
– Le respect des critères de l’affiche d’exposition : Format A3, indication du titre, du lieu et de la date, lien entre le visuel et la thématique du concours.
– La force de l’idée et l’effort d’interprétation du sujet.
– L’impact visuel et l’efficacité de l’affiche en tant que canal de communication.
– Le choix et la composition typographique.

1er prix – « Dévoiler » par Marianne Mellot

Le premier prix du concours revient à Marianne Mellot et son affiche en trois volets qui confronte la question de la fluidité aux stéréotypes binaires du siècle passé. « En gommant ces photographies on retrouve derrière ces visages d’autres identités ». Un mélange des genres qui se retrouve sur le plan formel, où le portrait photographique des années 50 rencontre des éléments graphiques inspirés de la culture numérique.

2e prix – « Fragments » par Valentin Bajolle

Deuxième du podium, Valentin Bajolle propose une vision ouverte du genre. Il affiche une identité « DIY » ou, autrement dit, à composer soi-même. « Le choix (ou non-choix) du genre se fait ici par l’ajout sur un visage générique d’éléments identitaires singuliers ».

3e prix – « L’origine du genre » de Paola de Narvàez

A travers son affiche, Paola de Narvarez revisite une oeuvre d’art emblématique de la représentation du sexe féminin. En associant le tableaux à une image équivoque, la jeune graphiste présente une conception anachronique de la beauté féminine et dessine les contours d’un troisième genre. La mise en abîme évoque la nature de l’exposition dont le sous-titre flottant aurait toutefois eu mérite à être mieux calé.

Et voici en image, la liste complète des finalistes :


« Pas mon ADN! » par Titouan Pouliquen


« Second Tropique » par Maxime Moreau


« Face Plakat » par Loul Stahl


« Discernable… » par Clément Rigaud


« Pas mon genre ! » par Solène Robichon


« Intersexes » par Florian Petitdemange


« Crocotigre », par Marjorie Bodet

un grand merci à tous les participants et à nos partenaires Adobe Stock, Adobe, Microsoft et Exaprint pour leur soutien !

par Astrid Fedel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

04/03 – Typographie et jeu-vidéo, comment en faire un mariage réussi ?

Aujourd’hui, chaque jeu-vidéo représente un travail colossal et rien n’est laissé au hasard. Du gameplay au motion design, ce sont des compétences multiples et diverses qui sont sollicitées. Parmi eux, les designers graphiques ont fort à faire, tant les nombreuses informations présentes dans un jeu-vidéo nécessitent différentes organisations et mises…

Feed

Time Book, des serre-livres comme specimen typographique

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître ce mois-ci et disponible en pré-commande ici jusqu’au 15 mars, nous publions un extrait de notre rubrique « Concours ». Projet issu du Type Directors Club #66TIME BOOK Quinsay Design, Hangzhou Située dans la ville de Hangzhou, non loin de Shanghai, Quinsay est une agence…

Ressources

PERGRAPHICA® lance Catching Feels, un nouveau Lookbook présentant ses papiers premium

Pour tous les créatifs, le lancement d’un nouveau lookbook est un évènement. Ces ouvrages servent à présenter l’ensemble de leurs réalisations et permettent aussi de démontrer les qualités d’impression et d’ennoblissement des papiers utilisés. Un lookbook est donc en définitive une véritable vitrine pour les directeurs artistiques, les maisons d’édition…