« Les petits papiers » de l’agence Pilote Paris

Qu’il s’agisse d’objets d’étude, d’objets d’art ou d’objets du quotidien, les professionnels des arts graphiques entretiennent avec l’imprimé une relation sensible. Dans le cadre du partenariat avec l’imprimeur Exaprint, étapes: interroge les acteurs de la chaîne graphique sur ces objets qui façonnent leur quotidien. Pour ce premier rendez-vous, nous avons rendu visite à l’agence Pilote Paris.



Établi dans le 18ème arrondissement de Paris, le studio de direction artistique et de création graphique Pilote Paris naît en 2014 de la rencontre entre Joséphine Guérin, Mathieu Mermillon et Yannis Pérez. Le studio pilote des projets créatifs dans les secteurs de la culture, du commerce et des institutions. « Nous inventons des systèmes d’identité visuelle, fabriquons des livres, aménageons des dispositifs scénographiques, construisons des sites internet, concevons des maquettes de magazine ». Depuis 2015, Pilote dispose d’un espace d’exposition dédié à la création contemporaine et à l’édition indépendante.

Suivre le travail de Pilote Paris
Site Internet : http://piloteparis.com/
Instagram : Pilote Paris

Quelle est votre bible du design ?
Whole Earth Catalog (1968-1972) par Steward Brand

Le Whole Earth Catalog c’est un peu le web avant l’heure. Le contenu de ce catalogue de vente, issu de la contre culture américaine qui prônait le DIY, était généré par les lecteurs. Comme l’explique Steve Jobs : « Whole Earth Catalog était une des bibles de ma génération… C’était comme Google en format papier, 35 ans auparavant. C’était une revue idéaliste débordant d’outils épatants ».

Le premier numéro du Whole Earth Catalog publié en 1968, comptait 61 pages. Trois ans plus tard, ce sont 448 pages qui composent le catalogue diffusé à plus d’un million d’exemplaires. Pour son premier numéro, Steward Brand obtient de la NASA, le droit d’utiliser une photo exclusive de la terre vue de l’espace. Graphiquement, les couvertures noires qui présentent un point de vue différent de la Terre à chaque numéro, créent une série géniale, puissante, et inédite pour l’époque.

Un projet né d’une collaboration réussie avec votre client ?
Fernand Léger, Roland Brice, Catalogue de vente pour la Galerie Makassar

Au départ le projet consistait à concevoir un catalogue classique pour la vente des céramiques de Fernand Léger et Roland Brice. Nous avons proposé à la galerie Makassar de travailler à la fois sur la forme et sur le fond en intégrant d’autres éléments de contenu pour enrichir la publication.

Le déroulé du livre est ponctué par un intermède très graphique qui présente des pièces de dos en noir et blanc, sur fond rouge. Ce système permet de mettre en perspective le volume et les inscriptions manuscrites des artistes, pour une lecture singulière des œuvres. La partie principale présente des vues frontales hors contexte de toutes les pièces vendues par la galerie. L’enjeu ici, était d’être fidèle à la chromie des céramiques et d’avoir une vision objective de chaque pièce. Le papier couché satiné permet de maîtriser au mieux la qualité de reproduction des pièces.

Le projet imprimé que vous auriez aimé avoir fait ?
Fuck You / A magazine of the Arts (1962-1965) par Ed Sanders

C’est une revue new-yorkaise hyper underground des années 60 qui compte 13 numéros. Avec ce projet, Ed Sanders réussit à créer une série puissante avec des moyens techniques très simples, peu coûteux et d’une efficacité totale. Les dessins et lettrages sont réalisés à main levée. Les couvertures sont conçues sur du papier multicolore. Le magazine est imprimé sur miméographe – un duplicopieur à stencil ou pochoir inventé en 1887 – et relié avec des agrafes. Simple et graphiquement très fort.

Le projet qui sort des commandes habituelles ?
Supports d’emballage pour la Boulangerie Tembely

En 2016, nous avons réalisé pour notre boulangerie de quartier, des boîtes à gâteau, mousselines et sachets viennoiseries. C’était la première fois que l’on concevait des objets classiques avec des matériaux différents.

À partir du lettrage dessiné par le boulanger, un ancien étudiant des beaux-arts de Reims, nous avons reproduit chaque lettre du logotype en trois tailles, sur des plaques de tampons. Nous avons ensuite numérisé les impressions de chaque plaque, afin de conserver la texture des lettres imprimées puis imprimées en flexographie avec un pantone propre à chaque objet. Ce procédé nous a permis de composer une série de visuels abstraits et spécifiques pour chaque support.

En contrepartie de ce travail, les boulangers préparent les petits fours de nos événements Pilote ! Quel plaisir de voir les gens dans la rue se promener une baguette à la main avec nos petits sachets !

Une publication qui inspire votre travail ?
Album (2009) par Hans-Peter Feldmann

C’est en fait tout le travail de Feldmann qui nous inspire, et ce depuis nos études. On aurait pu mettre la série de livres « Voyeur », l’ouvrage « Déjà vu » ou bien d’autres.
Le livre est au cœur de son travail. Il permet à Feldmann de classer, répertorier, organiser, composer, archiver, de créer des typologies de toutes ses collections d’images, et de s’amuser avec l’ordre (thématique ou aléatoire). Très inspirant donc pour notre travail, dont l’enjeu est d’organiser du contenu.

Popos recueillis par Astrid Fedel.

Exaprint propose un large catalogue de cartes de visite, brochures, affiches, packaging, flyers, dépliants, grand format, supports rigides, bâches, stands, roll’ups, drapeaux, étiquettes…

Rejoignez Exaprint, la référence en France de la vente en ligne de produits de communication personnalisables et découvrez sa gamme d’emballage.
Suivre Exaprint sur les réseaux : Facebook, Twitter, Linkedin.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    News

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains modernes et les processus de sociabilisation en Afrique, autour de la nourriture et la vie dans et en dehors de chez soi. La réflexion menée par les créatifs les a conduit à designer une série d’objets ayant pour thème le « salon urbain ». Chaque objet y a une fonction spécifique censée…

    Casio et le studio Ghibli célèbrent les 30 ans de Kiki la petite sorcière

    Kiki la petite sorcière a 30 ans. C’est un anniversaire qui se doit d’être fêté, et ça, Casio l’a bien compris. En collaboration avec le studio Ghibli, la célèbre marque de montres sort pour l’occasion une édition hommage. Sur un écran bleu nuit se détache le duo culte : Kiki et son acolyte Jiji. Film à succès avec plus de deux millions d’entrées lors de sa diffusion au Japon, c’est là-bas que la montre anniversaire sera vendue au prix de 126€.

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé pour les petits comme pour les grands, des illustrations de livres (les Trois Brigands, Rufus…) ou des scènes érotiques, également conçu des affiches prônant la tolérance, la paix ou la liberté de la presse. Il a inspiré de nombreux dessinateurs et graphistes. Merci pour tout Tomi Ungerer ! image de…

    Emballages graphiques du studio Caterina Bianchini

    Si l’habit ne fait pas le moine, les design des boites cadeaux de la marque britannique Selfridges & Co nous en font en tout cas douter. Le studio Caterina Bianchini a fait d’un simple emballage de Noël un vrai objet de design. Ayant déjà travaillé pour Levi’s, Reebok, Diesel et Lush, le studio n’a eut de cesse de proposer d’audacieux graphismes. Il réitère l’expérience avec ces 4 illustrations colorées et géométriques et font de ces emballages cadeaux, un présent de plus.

    Flux

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé…

  • Top news

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains…

    Les sorties graphiques de février #2

    Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. F.A.M.E, Film and Music Experience, à la Gaité Lyrique En cette fin de semaine et pendant tout le week-end, la Gaité Lyrique met cinéma et musique à l’honneur avec…

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…