Les sorties graphiques de juin #1

Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique.


Deux regards sur l’Algérie

Dans cette exposition, ce sont deux regards qui se confrontent de 1991 à 2019 sur un même pays : l’Algérie. Michael von Graffenried photographie de 1991 à 2000 « une guerre sans images ». Dans l’Algérie sans caméras il est le seul étranger à témoigner des souffrances de l’époque, de la victoire du Front Islamique du Salut, de l’intervention de l’armée lors de l’élection jusqu’à la guerre civile longue de dix ans où se succèdent attentats, assassinats et répressions. Youcef Krache, quant à lui, a 4 ans lors de la guerre. Aujourd’hui, il ne témoigne pas de la même Algérie. Les selfies, les photos montrent la joie de la jeunesse algérienne et un retour au bonheur.

Algérie – 91/19 à Galerie Esther Woerdehoff
Jusqu’au 27 juillet
36 rue Falguière 75015 Paris
https://bit.ly/2KtMALK


Et l’impossibilité de l’imaginer autrement

Simon Couvin tisse avec la photo, la matière et la mémoire une grande histoire d’amour. Avec son exposition « Le photogramme », il concevait déjà des unicum. Sur son papier photo, sans négatif, se révèle l’empreinte d’objets posés, du saxophone, à la feuille jusqu’à la mèche de cheveux. Dans sa nouvelle exposition « Et l’impossibilité de l’imaginer autrement », il rejoue son attraction pour la complexité de la matière organique. Peignés, cousus, exposés, tressés, ébouriffés, les cheveux sont l’essence même de son exposition. De cette matière commune, il en extrait des sculptures vibrantes et sensuelles, entre attraction et répulsion, des nids de cheveux où seulement d’étranges oiseaux voudront bien s’y poser.

Et l’impossibilité de l’imaginer autrement à la Galerie Depardieu
Jusqu’au 29 juin
6 rue du docteur Jacques Guidoni Nice
https://bit.ly/31co5Zf


Les rencontres d’Arles 2019

Résultat de recherche d'images pour "les rencontres d'arles 2019"

Cette année, les rencontres de la photographie d’Arles fêtent leur demi-siècle d’existence ! Pour célébrer ses cinquante bougies, le festival invite les visiteurs des décennies passées à partager leurs souvenirs photographiques. À cette rétrospective participative, s’ajoute un programme détonnant : le récit sur la société pragoise des années 1970 et 1980 par Libuse Jarcovjáková, les relations mères-filles-sœurs photographiées par le britannique Tom Wood et les corps impatients de la jeunesse allemande avant la chute du mur. Cet été, Arles donne la part belle aux femmes photographes, à l’histoire, aux avants-gardes et à la pluralité des cultures à travers de 40 expositions réparties dans près de 20 lieux clés.

Les Rencontres d’Arles
Du 1er juillet au 22 septembre
6 rue du docteur Jacques Guidoni Nice
https://bit.ly/31co5Zf


Matières à innover

Sophia Taillet, toujours au carrefour de l’art et du design, expose CURVE, sa collection de mobilier en verre. Résultat de sa résidence réalisée au centre verrier d’Yzeure, CURVE donne la part belle aux techniques industrielles de transformation du verre. Avec cette matière entre délicatesse et force, Sophia Taillet crée son propre vocabulaire de formes. Aérien ou aquatique, les effets que la plasticienne donne au verre révèle des ondulations lumineuses et texturées.

Matières à innover à la Galerie Le French Design by VIA
Du 19 juin au 19 juillet
120 avenue Ledru-Rollin 75011 Paris
https://bit.ly/2Wi0KS7


28e concours international d’affiches

Au Signe de Chaumont valoriser la création de l’affiche est une tradition longue de 28 années. L’exposition donne à voir « le meilleur de la création contemporaine dans le champs de l’affiche » affirme le Signe. Pour cette édition, le concours met en lice des affiches imprimées, et pour la première fois, animées !

28ème concours international d’affiches au Signe
Jusqu’au 22 septembre
1 place Emile Goguenheim Chaumont
https://bit.ly/2PVYRcl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En bref...

À Turin, les drônes font de l’art

À Turin, dans le cadre du projet UF0-Urban Flying Opera, le studio de design de l’architecte Carlo Ratti a créé une fresque collaborative dont les artistes ne sont ni plus ni moins que des drones. De plus en plus, les nouvelles technologies s’invitent dans l’art. Elles sont le prétexte pour explorer de nouveaux processus de création et pourquoi pas de porter objectivement des messages, tout en impressionant son petit monde. Comme on peut le voir dans ces images, 4 drones ont travaillé pendant une douzaine d’heure pour réaliser cette fresque inédite dans la ville de Turin. Elle est le résultat…

Le calligraphe Said Dokins transforme une ancienne prison mexicaine

Artiste et calligraphe depuis 22 ans, Said Dokins investit l’ancienne prison mexicaine de San Luis Potosî. Jusqu’au 19e siècle elle fonctionnait comme centre de rétention et d’internement. Par la suite, c’est le gouvernement mexicain qui transforma la prison en institution artistique, tout en préservant son architecture initiale. Avec l’exposition « Runaway Writings », Said Dokins investit le Centre d’Arts de San Luis Potosî de son travail calligraphique au pinceau sur béton, pierre, tôles ou encore tissus. Comme à son habitude, il aime jouer et rejouer des formes calligraphiques et géométriques. L’exposition « Runaway Writings » est donc pensé comme un panorama des oeuvres inédites…

Lenny Maughan dessine en courant un portrait de Frida Kahlo

Pour Lenny Maughan, le dessin est une question d’endurance…

L’athlète américain Lenny Maughan a trouvé une manière de faire parler de lui pour autre chose que ses performances sportives. Lors de chacun de ses parcours, le coureur de marathon suit un tracé précis qui permet de faire ressortir dans son GPS des illustrations naïves. L’occasion de dessiner des symboles universels, d’offrir à ses fans une fleur ou encore de rendre hommage à des personnalités comme Frida Kahlo. Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Les Diplômés : Louise Vendel, le doute comme force créatrice

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection de projets de fin d’études réalisés par des étudiants en écoles d’art et de design. Que sont devenus ces jeunes graphistes dont les travaux nous ont séduits et que nous avons présentés dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête. Il n’y a pas de parcours type, le projet de diplôme de Louise Vendel : C’est une lettre de Sol LeWitt à la sculptrice Eva Hesse qui est la planche de salut de Louise Vendel. Dans cette lettre, l’artiste…

Flux

Le calligraphe Said Dokins transforme une ancienne prison mexicaine

Artiste et calligraphe depuis 22 ans, Said Dokins investit l’ancienne prison mexicaine de San Luis Potosî. Jusqu’au 19e siècle elle fonctionnait comme centre de rétention et d’internement. Par la suite, c’est le gouvernement mexicain qui transforma la prison en institution artistique, tout en préservant son architecture initiale. Avec l’exposition « Runaway…

Lenny Maughan dessine en courant un portrait de Frida Kahlo

Pour Lenny Maughan, le dessin est une question d’endurance…

L’athlète américain Lenny Maughan a trouvé une manière de faire parler de lui pour autre chose que ses performances sportives. Lors de chacun de ses parcours, le coureur de marathon suit un tracé précis qui permet de faire ressortir dans son GPS des illustrations naïves. L’occasion de dessiner des symboles…

Ressources

Halvar Typemates étapes

Halvar, une police bien trempée

La fonderie allemande TypeMates a sorti il y a peu une nouvelle fonte linéale, Halvar. Développée dans une version classique et une version stencil de 81 styles chacun allant du black au hairline, elle est structurée en 3 sous-catégories représentant 3 chasses différentes (large, moyenne et étroite). Elle offre ainsi…

Comment retrouver une typographie à partir d’une image ?

Au détour d’une rue, sur un sticker ou encore dans un générique de film, un caractère typographique retient parfois notre attention. Pour les graphistes, en retrouver l’origine peut être une véritable obsession. D’autant qu’aujourd’hui, avec le foisonnement des polices d’écriture, la mission est parfois difficile. Heureusement, plusieurs outils peuvent vous…