Les sorties graphiques de juin #2

Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique.

Exposition. Volumes

Consacrée à l’objet livre, l’expo Volumes met à l’honneur le design graphique, au sein du processus de création des ouvrages. Elle questionne leur essence même : faits de carton, de toile, de colle, de papier, d’images et de polices de caractères, en quoi consiste cette étape qui donne vie à un texte, et aux mots de son auteur ?

Infos ici : https://bit.ly/2HrDF8g
Jusqu’au 30 juin
Le Bel Ordinaire
Les Abattoirs, Allée Montesquieu, 64140 Billère

Événement. Observez bien ce que fait le maçon

Week-end d’échanges entre différents collectifs d’artistes et le public à l’EP7 à l’occasion du lancement du projet Filtr N°0, par la maison d’édition Filtreditions. Seront présents cinq artistes du projet, l’association Quil’œil, et différents artistes indépendants et émergents à découvrir…

Samedi 9 et dimanche 10 juin
EP7, Guinguette numérique,
133 avenue de France, 75013 Paris
Infos sur la page Facebook de l’événement.

Événement. Mangez le musée

Une œuvre singulière, signée Françoise Schein réaménage le parvis du musée des arts et des métiers en écrin de verdure. Elle attire l’œil et propose une introduction grandeur nature aux 7 collections actuellement exposées. Une table de banquet de 10 mètres de long, réalisée dans le cadre d’ateliers participatifs, invite à imaginer les performances et usages qui peuvent naître autour de l’œuvre-table.

À partir du 6 juin
Musée des arts et métiers
60 rue de Réaumur, 75003 Paris

Exposition. Les grands projets de fin d’études e-artsup

La traditionnelle exposition des Grands Projets de fin d’études de la centaine d’étudiants d’e-artsup  est cette année répartie en 5 catégories : Culture, société, sport/éducation, technologie, mode/luxe. Les concepts innovants à la croisée du graphisme, des arts visuels, du design et du digital sont montrés au sein d’espaces spécialement aménagés et scénographiés  pour l’événement.

Les vendredi 8 et samedi 9 juin
e-artsup Paris
95 avenue Parmentier, 75011 Paris

Exposition. Photo stories

Faubourg, After Party, Champs-Elysées, le graphiste, DA et photographe François Prost présentera 4 séries réalisées entre 2013 et 2017, dans sa première exposition à la Superette Film Prodution Gallery.

Jusqu’au 16 novembre,
Superette film production gallery
104 rue du Faubourg Poissonnière, 75010 Paris

Et toujours en cours

Les derniers jours du parcours Saint Germain

Depuis 18 ans, l’initiative propose à une quarantaine d’artistes d’investir des lieux emblématiques avec des œuvres produites spécialement pour les mettre en lumière. Pour son anniversaire, « l’art de la forme » sera mis à l’honneur dans plus de 25 lieux au cœur du quartier.

Jusqu’au 10 juin,
Quartier Saint-Germain des Près, 75006 Paris
Infos ici : http://www.parcoursaintgermain.com/

Exposition. Mirages & miracles

Entre arts plastiques, arts vivants, graphiques et numériques, l’exposition propose une immersion dans un parcours fait d’installations. Dessins augmentés, illusion holographique, réalité virtuelle, elle explore la limite entre réel et fiction, animé et inanimé. Chaque œuvre devient un petit spectacle, et la série d’expériences transporte le visiteur dans un monde qui dépasse les frontière de l’imagination.

Jusqu’au 24 juin,
Stereolux,
4 Bld Léon-Bureau, 44200 Nantes
Infos ici : https://bit.ly/2kxFqYu

Exposition. Out of print

L’exposition collective réunit directeurs artistiques, graphistes, illustrateurs, réalisateurs, web designers et codeurs qui présenteront des créations digitales, exprimant cette profonde transformation de la communication visuelle vers le numérique.

Jusqu’au 16 juin
Le cœur
83 rue de Turenne 75003 Paris

Exposition. La vie secrète des êtres.

Le nouvel atelier du Print Van Paris, dans le 11e arrondissement, dédié à la sérigraphie et aux collaborations graphiques, présente sa première exposition : les sérigraphies (imprimées à Paris et à Londres) de l’illustratrice Margaux Carpentier. Sur le thème des émotions cachées, les œuvres entraînent le visiteur dans une déambulation colorée, caractéristique de l’univers de la jeune illustratrice basée à Londres.

Jusqu’au 29 juin
Print Van Paris
20TER RUE BASFROI, 75011 Paris
Plus d’infos sur la page Facebook.

Exposition. Art orienté objet

Cette exposition immersive se présente sous la forme d’un parcours initiatique. Le visiteur fera face à un questionnement du rapport des animaux et des humains à leur environnement, de plus en plus envahi par la science et les technologies. Les œuvres, de toutes tailles et sortes (installations, vidéos, photographies, objets…) ont été réalisées par Marion Laval-Jeantet et Benoît Mangin, qui ont construit cette exposition grâce à leur observation attentive et passionnée du vivant.

Jusqu’au 16 juin
Galerie Les filles du calvaire
17 rue des filles du calvaire, 75003 Paris
Infos : https://bit.ly/2rusAOA

Exposition. Roman Cieslewicz, la fabrique des images

Véritable plongée dans l’univers créatif de Roman Cieslewicz, le Musée des Arts Décoratifs propose l’une des plus importantes rétrospectives jamais dédiées au graphiste. Séries de collages, de photomontages… 700 pièces témoins d’une vie d’artiste, mises à l’honneur de manière thématique.

Jusqu’au 23 septembre
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli, 75001 Paris
https://bit.ly/2rgv2bc

Expo. Willy Ronis par Willy Ronis

À partir de 1985, le photographe décédé en 2009 sélectionne parmi l’intégralité de son travail ses clichés essentiels. L’exposition se base sur six albums, et donne ainsi à voir son « testament photographique ».

Jusqu’au 29 septembre
au Pavillon carré de Beaudoin
121 Rue de Ménilmontant, 75020 Paris

Expo. Bam Bada & Boum

Grandes affiches, petits formats, impressions en risographie, chantiers typographiques et images animées, le collectif Brest Brest Brest présente des travaux hors-commande.

Jusqu’au 24 juin,
Galerie Espace Liberté
5 rue des Alpes,26400 Crest

Informations sur la page Facebook.

Image de couverture : Volumes. Les Copains, Jules Romains, le club du Meilleur Livre, 1953

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    News

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains modernes et les processus de sociabilisation en Afrique, autour de la nourriture et la vie dans et en dehors de chez soi. La réflexion menée par les créatifs les a conduit à designer une série d’objets ayant pour thème le « salon urbain ». Chaque objet y a une fonction spécifique censée…

    Casio et le studio Ghibli célèbrent les 30 ans de Kiki la petite sorcière

    Kiki la petite sorcière a 30 ans. C’est un anniversaire qui se doit d’être fêté, et ça, Casio l’a bien compris. En collaboration avec le studio Ghibli, la célèbre marque de montres sort pour l’occasion une édition hommage. Sur un écran bleu nuit se détache le duo culte : Kiki et son acolyte Jiji. Film à succès avec plus de deux millions d’entrées lors de sa diffusion au Japon, c’est là-bas que la montre anniversaire sera vendue au prix de 126€.

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé pour les petits comme pour les grands, des illustrations de livres (les Trois Brigands, Rufus…) ou des scènes érotiques, également conçu des affiches prônant la tolérance, la paix ou la liberté de la presse. Il a inspiré de nombreux dessinateurs et graphistes. Merci pour tout Tomi Ungerer ! image de…

    Emballages graphiques du studio Caterina Bianchini

    Si l’habit ne fait pas le moine, les design des boites cadeaux de la marque britannique Selfridges & Co nous en font en tout cas douter. Le studio Caterina Bianchini a fait d’un simple emballage de Noël un vrai objet de design. Ayant déjà travaillé pour Levi’s, Reebok, Diesel et Lush, le studio n’a eut de cesse de proposer d’audacieux graphismes. Il réitère l’expérience avec ces 4 illustrations colorées et géométriques et font de ces emballages cadeaux, un présent de plus.

    Flux

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé…

  • Top news

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains…

    Les sorties graphiques de février #2

    Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. F.A.M.E, Film and Music Experience, à la Gaité Lyrique En cette fin de semaine et pendant tout le week-end, la Gaité Lyrique met cinéma et musique à l’honneur avec…

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…