Lettre ouverte sur le Club Médiapart pour dénoncer les abus du mécénat de compétence

Dans une lettre ouverte publiée sur le Club Mediapart (l’espace contributif du média), les professionnels du graphisme dénoncent les institutions culturelles de renom qui sont de plus en plus nombreuses à avoir recours à des entreprises de communication et de publicité, au détriment des designers graphiques indépendants ou collectifs, par le biais du mécénat de compétence. Contrairement aux appels d’offres, celui-ci « permet aux agences de décrocher la commande sans aucune mise en concurrence, ni concours, ni cahier des charges précis. »

Pour clarifier, l’appel d’offre invite les graphistes et studios qui le souhaitent à présenter leur portfolio. Les professionnels sélectionnés travaillent ensuite sur le projet à travers de premières esquisses et une note d’intention. Le studio retenu se verra confier le travail, et sera rémunéré en conséquence. Néanmoins, les studios n’ayant pas été choisis sont également rémunérés à hauteur du travail fourni.

Le mécénat de compétences permet à une institution culturelle (musée ou autre) de passer en direct avec une agence. Les « grosses » agences de publicité et de communication, ayant pignon sur rue sont le plus souvent choisies et deviennent en quelque sorte leaders sur le marché du graphisme culturel. Mettant à mal toute une partie de la profession : graphistes, indépendants et petits studios, qui se voient retirer une partie de leurs commandes potentielles.

En échange de leur travail graphique, les agences ne perçoivent pas une rémunération, mais bénéficient de très importantes réductions d’impôts. C’est le principe du mécénat : celui qui donne voit ses dons défiscalisés. Ici, les dons prennent la forme de créations (campagnes de pub, identité visuelle etc).

L’article est à retrouver ici : Face aux abus, pour une modification de la loi sur le mécénat de compétence

Xavier de Jarcy explique ici le problème plus longuement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En bref...

L’histoire de Photoshop à travers son interface visuelle

Les interfaces de nos logiciels et sites web évoluent aussi vite que passent les années. Toujours plus intuitives, minimalistes et dotées de super-pouvoirs, les mises à jour s’enchainent et ne laissent aucune place pour opérer un retour en arrière. Vous vous souvenez de Photoshop à ses touts débuts ? S’il vous en reste quelques bribes dans votre mémoire, The version Musuem, vous la raffraichira au plaisir de passer un moment nostalgique. Si vous ne l’avez pas connu, ou totalement effacé de votre mémoire, alors cette chronologie vous donnera soit un coup de jeune, soit un coup de vieux. L’histoire de…

Une poupée Barbie à l’effigie de l’alter égo de David Bowie

Après la déception suscité par le traitement, entre autres de whitewashing, de la poupée Frida Kahlo, Mattel, la marque aux Barbies, continue de surfer sur les représentations des grandes icônes culturelles. Cette fois-ci, elle rejoue les codes vestimentaires du messager des étoiles, Ziggy Stardust, l’alter égo de David Bowie à l’occasion des 50 ans de Space Oddity et au prix de 50$. C’est dès l’année 1971 que David Bowie a endossé le rôle de son personnage Ziggy Stardust, une star du futur venue de l’espace, qu’il développe dans son concept-album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders From…

Coca-cola fait du neuf avec du vieux

Revenir au look de ses débuts, c’est le choix effectué par la marque iconique pour accompagner le lancement de sa nouvelle collection de mixers. Plus de 100 ans plus tard, Signature Mixers fait un bon en arrière pour offrir une seconde vie au design de la bouteille du type Hutchinson, introduite en 1894 par Joe Biedenharn. Ce travail de branding a été mené avec l’aide de l’agence Dragon Rouge et tend à séduire le monde de la mixologie avec cette nouvelle gamme de produits. L’étiquette sobre, met en avant les propriétés de chacun des breuvages. Le set design autour de…

Exposez vos affiches au festival Graphic Matters

Le festival international consacré au graphisme Graphic Matters lance un appel à projet et vous invite à concevoir une affiche sur un sujet qui vous tient à coeur. Des thèmes les plus complexes aux plus légers, l’affiche doit se faire comprendre en un clin d’oeil et dès 3 mètres de distance. Pour la première fois, Graphic Matters autorise aussi les affiches animées. Les gagnants seront exposés durant le festival du 20 septembre au 27 octobre à Breda, aux Pays-Bas. Soumettez vos posters ici avant le 11 août 2019.

Flux

Les sorties graphiques de Juillet #3

Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. Goûter lunaire ! Le 20 juillet 1969 signe le premier pas de l’Homme sur la Lune. En ce samedi 20 juillet 2019, Maison Tangible et Internet Pin Company rendent…

Ressources

Comment retrouver une typographie à partir d’une image ?

Au détour d’une rue, sur un sticker ou encore dans un générique de film, un caractère typographique retient parfois notre attention. Pour les graphistes, en retrouver l’origine peut être une véritable obsession. D’autant qu’aujourd’hui, avec le foisonnement des polices d’écriture, la mission est parfois difficile. Heureusement, plusieurs outils peuvent vous…

Faites de nouvelles expériences avec l’encre

Voici une nouveauté de Pyramyd Éditions qui devrait plaire aux créatifs qui aiment explorer toutes les possibilités offertes par la matière. L’ouvrage Faites de nouvelles expériences avec l’encre propose au lecteur un éventail de conseils et techniques pour repousser les limites de l’encre. « Du choix des pinceaux à l’utilisation de…