Michael Thorsby, entre minimalisme et psychédélisme

Talents à Suivre part à la rencontre de la jeune génération de créatifs à travers le monde et les disciplines du design graphique. Une rubrique en partenariat avec Adobe.


Suédois d’origine et parisien d’adoption après une escale au Japon, Michael Thorsby excelle dans la direction artistique et la conception d’identités graphiques. Ses créations hétéroclites, minimalistes ou délicatement psychédéliques s’attachent sur la scène internationale, du monde de la mode à celui de la musique.




Quel est votre parcours ?

J’ai étudié pendant plus de 6 ans la communication et les beaux-arts entre Stockholm, Copenhague et Londres. Une semaine après mon diplôme je suis parti à Tokyo. J’ai passé les premières semaines à envoyer des centaines de mails à des clients potentiels et ça a assez vite marché. Mon style était très différent à l’époque, très pop et je travaillais surtout pour le monde de la musique. Lorsque j’habitais là-bas, je me suis plongé dans la culture locale. Tokyo a changé la façon dont mon esprit avait été formé par l’école. J’ai trouvé incroyable leur conception de la création, beaucoup plus liée à l’énergie, à l’intuition. Le problème avec beaucoup d’écoles européennes c’est que les idées du Bauhaus ont drainé un esprit conservateur. Au Japon, j’ai compris que la spontanéité et le ressenti étaient aussi très importants.


Vous venez de Suède, vous avez passé 7 ans à Tokyo, maintenant vous vivez à Paris. Pourquoi avoir choisi Paris et comment percevez-vous la scène créative française ?

Changer d’endroit me fait me sentir plus jeune! Quand vous arrivez dans un nouveau pays vous ne pouvez pas garder les yeux fermés. Je suis venu à Paris pour un projet de quelques mois, mais j’ai décidé de rester et maintenant je voudrais vraiment m’ancrer localement. Ce que j’aime le plus à Paris c’est la scène de la mode, qui est incroyablement créative. Avec les fashion weeks, des créateurs et des clients internationaux viennent dans la capitale, il y a une vraie émulation.




Dans plusieurs de vos projets, on retrouve des éléments déformés, des formes floues, pouvez-vous nous dire pourquoi vous utilisez ce type de procédé ?
Je dirais que c’est un artefact d’une période où j’avais envie de créer une forme élégante du mouvement psychédélique! Dans l’imagerie hippie, très dense, il n’y a pas d’espace pour respirer. J’ai voulu explorer, épurer, transformer ces formes. L’idée est de regarder une typographie ou une image à travers un verre déformant. Pour le projet “Damn Son Where Did You Find This?”, j’ai transformé une typographie linéale, l’Avenir, sur After Effects. J’ai superposé des calques d’effets et j’ai ajouté un filtre pour changer son apparence. La typographie n’est plus vectorielle, elle devient ainsi une image. J’aime travailler avec des outils informatiques mais que cela ne se voit pas. Par exemple, la couverture du projet “The Soufflé That Smiled At Me” n’est pas une photographie, je l’ai conçue sur Illustrator puis je l’ai transformée avec des filtres sur Photoshop.

Pouvez-vous nous en dire plus à propos de votre projet “Damn Son Where Did You Find This?” ?
Ça vient de mon amour pour le hip hop et les mix-tapes en particulier. Nous avons commencé l’aventure en 2010 avec Tobias Hansson en collectant plus de 500 pochettes de mix-tapes complètement folles. Nous avons approché des éditeurs, mais ils avaient peur de ce projet. Nous avons donc décidé de publier par nous mêmes. Grâce à un crowdfunding en Suède, nous sommes partis aux USA interviewer les graphistes qui réalisent ces illustrations. Tous ces designers ont un travail prolifique, ils font 10 pochettes par jour, c’est incroyable ! Ça fait 20 ans que je travaille avec Photoshop mais je ne pourrais pas faire ce que ces mecs font. Les gens rigolent de ces couvertures parce que c’est dingue esthétiquement mais ils ont vraiment développé un art. L’ouvrage a fini par être auto-publié en 2015. En 1 mois, le livre était épuisé! Les demandes de réédition étaient tellement nombreuses que nous avons pu négocier avec des éditeurs et maintenant il est en vente chez Koenigs Book. C’était un projet fantastique.




Retrouvez le timelapse de cette création réalisée avec des images Adobe Stock en cliquant sur l’image

Diriez-vous que vous avez une signature en tant que graphiste ?
Je ne pense pas avoir de style. Mon approche s’articule autour des notions de condensation et de réduction. Je commence avec une idée complexe puis je simplifie. Je suis plus cohérent qu’avant lorsque j’expérimentais à tous va. À présent, je voudrais me concentrer sur les identités graphiques. J’aimerais travailler plus avec le monde de l’art et continuer avec celui de la mode qui m’apporte ma dose d’adrénaline. La mode me permet d’avoir en même temps des projets au long court et ponctuels, très rapides. J’ai besoin des deux, sinon je m’ennui !

Propos recueillis par Marion Bothorel


Avec Adobe Creative Cloud, trouvez l’inspiration et faites-vous connaître.
Découvrez les dernières créations de designers et d’artistes renommés sur Behance, la plus grande communauté de créatifs au monde. Exposez vos travaux sur un site web adobe portfolio. Ces deux services sont inclus dans l’abonnement Adobe Creative Cloud qui donne également accès à l’ensemble des applications Adobe pour postes de travail et terminaux mobiles, qu’il s’agisse des incontournables tels que Photoshop, Illustrator ou Indesign ou de nouveautés comme Adobe XD. Donnez vie à toutes vos idées. Puisez votre inspiration dans les ressources Adobe Stock directement depuis vos applications Creative Cloud. Bénéficiez également de modèles intégrés dans photoshop et illustrator pour gagner du temps au début de vos projets ainsi que de tutoriels détaillés pour être rapidement opérationnel et affiner vos compétences.

Découvrez Creative Cloud ! http://adobe.ly/1MTkdgr
www.michaelthorsby.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

15/02 > 01/06 – Expositions au musée des Beaux-Arts Le Locle

Du 15 février au 1er juin, le musée des Beaux-Arts de la ville de Le Locle en Suisse présente 5 expositions autour du graphisme, de l’édition et de l’illustration. Chappatte Le célèbre caricaturiste et dessinateur suisse Chappatte est à l’honneur avec une retrospective de ses meilleurs travaux. À l’heure ou…

20/02 > 22/02 – Lancement et exposition de Temple Magazine #8 CRASH

Temple est un magazine indépendant d’art, de mode et d’expérimentation graphique qui présente des designers et artistes contemporains. Les images sont construites sur un principe d’appropriation, de ré-intervention et de collage réalisés à partir des contributions envoyées. Commissariat de l’expostion par Mathieu Buard et Antoine Grulier. Avec : Keith Boadwee,…

Jusqu’au 7/03 – The Weavers, Xavier Antin au CAC Bretigny

Formé au design graphique, Xavier Antin propose avec «The Weavers» une expérience plastique, résultat de sa résidence au CAC Brétigny. À travers l’agencement de sculptures dans l’espace réalisée à partir de machine à produire du texte, «The Weavers» se profile comme une expérimentation politique. Elle synthétise le travail de l’artiste…

Flux

30 bougies ! Happy Birthday Photoshop !

Logiciel phare du Creative Cloud, Adobe Photoshop fête aujourd’hui ses trente ans ! Cela fait maintenant 3 décennies que le logiciel innove pour aider les créateurs d’images à donner vie à leurs idées. Pour marquer le coup une série de nouveautés vient d’être dévoilée : Cette mise à jour festive concerne aussi…

Ressources

30 bougies ! Happy Birthday Photoshop !

Logiciel phare du Creative Cloud, Adobe Photoshop fête aujourd’hui ses trente ans ! Cela fait maintenant 3 décennies que le logiciel innove pour aider les créateurs d’images à donner vie à leurs idées. Pour marquer le coup une série de nouveautés vient d’être dévoilée : Cette mise à jour festive concerne aussi…

Comment bien foirer sa carrière de créatif

Réussir ou foirer sa carrière, à vous de choisir. Pendant tout le mois de décembre, l’illustrateur Mike Stefanini a convié 24 professionnels de la création à délivrer leur meilleur conseil pour surtout ne pas atteindre ses objectifs. Jérémie Claeys, Geneviève Gauckler, Aurélien Jeanney, Joe La Pompe, Cruschiform ou encore Jack…