Motion Type Projet, la typographie animée

Quand le motion design rencontre le travail typographique, c’est « Motion Type Project ». Un projet collaboratif mené par le graphiste Ho Ting-An, de la National Chiao Tung University de Taïwan. L’idée de se projet est de réunir des experts de la langue chinoise, et de créer des idéogrammes chinois animées. Le graphiste taïwanais bientôt diplômé, explique la difficulté d’un tel exercice pour des lettrages orientaux.

Pour suivre Motion Type Project :
Site web : http://motiontypeproject.com
Instagram : @motion_type_project
Behance : Ting-An Ho

Comment le workshop est-il né ?
Depuis son avènement, le motion design joue un rôle important dans la diffusion de l’information, par la publicité par exemple. Tandis que dans la narration visuelle, la majorité des textes dans le motion design est basé sur l’alphabet romain, avec beaucoup moins de réalisations basées sur la langue orientale. Alors j’ai commencé à traiter les signes chinois il y a environ un an.

D’où viennent les différents acteurs de ce projet ?
Certains d’entre eux sont des graphistes, des motion designers, des calligraphes, des typographes et linguistes. Ils sont étudiants ou professeurs diplômés dans les universités taïwanaises et chinoises pour nous assurer que nous ne négligeons aucun élément dans le traitement des mots. Ce sont des experts de la langue chinoise.

Comment concevez-vous la typographie?
La conception d’une typographie chinoise est bien différente des lettrages occidentaux. La principale différence réside dans la structure. Les caractères chinois sont des logogrammes, présentant une phrase ou un mot dans un pictogramme. Par exemple, « 東 », « 大 », « 木 » s’appelle « Vertical Symmetric Frame Type », « 國 », « 口 », « 回 », « 囧 », « 圓 » se nomme « Box Square Frame Type ». Je dois procéder étape par étape, et analyser la construction de certaines formes de mots. Et puisque les calligraphies traditionnelles ont été écrites à l’encre et la brosse orientales ; les traits, les serifs, les lignes de base et les structures sont spécifiques. J’ai conçu chaque animation appropriée au type de structure des logogrammes, correspondant aussi à la signification des mots.

Comment bougent les caractères ?
Les caractères chinois sont basés sur des pictogrammes composés de plusieurs traits individuels. Ces traits peuvent tourbillonner et rebondir pour former une composition mobile. Le projet demande à ces caractères de vivre dans une série de graphiques animés, par une structure mouvante préalablement établie.

Vous ne dessinez pas toute une famille typographique mais un caractère par typographie.
Il y a la question de la quantité. Étant donné que chaque police chinoise a plus de 60 000 caractères, il faut généralement des années et des dizaines de personnes pour développer une nouvelle police de caractères complète. Dans ce projet, il y a une animation pour un logogramme, dessinée par un graphiste.

Mettre les lettres en mouvements c’est aussi montrer la le geste de l’écriture avant sa forme figée ; une volonté de rendre hommage à la calligraphie ?
Non, je n’avais pas l’intention de rendre hommage au geste de la calligraphie par les nouvelles technologies. Ce n’est pas que je ne veux pas, mais la plupart des motion designers qui utilisent le chinois sont déjà en train de le faire. En revanche on remarque de plus en plus de travail typographique chinoise aujourd’hui, bien que l’exercice soit long et difficile.

Propos recueillis par Florian Bulou-Fezard

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    News

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains modernes et les processus de sociabilisation en Afrique, autour de la nourriture et la vie dans et en dehors de chez soi. La réflexion menée par les créatifs les a conduit à designer une série d’objets ayant pour thème le « salon urbain ». Chaque objet y a une fonction spécifique censée…

    Casio et le studio Ghibli célèbrent les 30 ans de Kiki la petite sorcière

    Kiki la petite sorcière a 30 ans. C’est un anniversaire qui se doit d’être fêté, et ça, Casio l’a bien compris. En collaboration avec le studio Ghibli, la célèbre marque de montres sort pour l’occasion une édition hommage. Sur un écran bleu nuit se détache le duo culte : Kiki et son acolyte Jiji. Film à succès avec plus de deux millions d’entrées lors de sa diffusion au Japon, c’est là-bas que la montre anniversaire sera vendue au prix de 126€.

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé pour les petits comme pour les grands, des illustrations de livres (les Trois Brigands, Rufus…) ou des scènes érotiques, également conçu des affiches prônant la tolérance, la paix ou la liberté de la presse. Il a inspiré de nombreux dessinateurs et graphistes. Merci pour tout Tomi Ungerer ! image de…

    Emballages graphiques du studio Caterina Bianchini

    Si l’habit ne fait pas le moine, les design des boites cadeaux de la marque britannique Selfridges & Co nous en font en tout cas douter. Le studio Caterina Bianchini a fait d’un simple emballage de Noël un vrai objet de design. Ayant déjà travaillé pour Levi’s, Reebok, Diesel et Lush, le studio n’a eut de cesse de proposer d’audacieux graphismes. Il réitère l’expérience avec ces 4 illustrations colorées et géométriques et font de ces emballages cadeaux, un présent de plus.

    Flux

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé…

  • Top news

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains…

    Les sorties graphiques de février #2

    Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. F.A.M.E, Film and Music Experience, à la Gaité Lyrique En cette fin de semaine et pendant tout le week-end, la Gaité Lyrique met cinéma et musique à l’honneur avec…

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…