Des mouchoirs contre le narcotrafic au Mexique

Installée à la Manufacture de Roubaix jusqu’au 30 juin, l’exposition « Mexican Contemporary Textile Art » est portée par la commissaire Paty Vilo. Inscrite dans la saison Lille 3000 Eldorado, elle présente les photographies de Daniela Edburg et les mouchoirs de Mónica Iturribarría. Alors que la première transforme les paysages en intégrant des objets textiles grouillants et organiques fabriqués au crochet. La deuxième rejoue les traditionnels mouchoirs blancs, et les transforme en archives historiques et contestataires des luttes armées contre le narcotrafic. À travers ces artefacts, l’artiste rend compte à la fois des combats armés et de leurs répercussions sur les familles mexicaines.

Daniela Edburg - Patio étapes:
Daniela Edburg – Patio
Mónica Iturribarría étapes:
Mónica Iturribarría – Glamour

Les mouchoirs, armes de Mónica Iturribarría

Mónica Iturribarría, diplômée en sculpture, vit et travaille à Oaxaca. En 2006, l’État mexicain initie une lutte armée contre le narcotrafic. L’armée mexicaine composée de 36 000 militaires et policiers s’oppose aux 100 000 membres des cartels de la drogue mexicains. Si l’initiative de l’État est de réduire la violence, elle ne fait que l’empirer et le combat a des airs de guerre civile. De 2006 à 2012 sont recensées 90 000 personnes assassinées et plus de 26 000 disparus.

Dans ce conflit, le frère de Monica Itturibarria est assassiné. Cet évènement traumatique signe le début de son processus créatif. La violence des trafics de stupéfiants, tout comme celui de l’État Mexicain et de sa corruption, est racontée dans ses mouchoirs. Sur ces petits objets de textile immaculé, elle imprime des articles de journaux et leurs photos, preuves des sévices qui frappent le pays. La violence qui touche tout le Mexique, sans exception, ne doit plus être imprimée sur du papier périssable.

Mónica Iturribarría étapes:
Mónica Iturribarría – El Universal

Les mouchoirs, cris du Mexique

En 2010 au Mexique, quelques femmes endeuillées reprennent le cri créatif de Mónica Iturribarría. En mémoire de leurs disparus, des mouvements citoyens tel que Bordados por la Paz (Broder pour la Paix) voient le jour. Hommes et enfants s’arment eux aussi de l’aiguille pour marquer au fil rouge les noms et les circonstances des violences subies par leurs proches. Désormais, les disparus et les morts ont une mémoire graphique.

Les mouchoirs imprimés puis brodés de Mónica Iturribarría, exposés à la Manufacture de Roubaix, trouvent un nouvel écho. C’est dans la salle des machines et ses 5 mètres de hauteur, qu’ils s’exposent aux côtés des 12 métiers à tisser et des monumentales machines toujours en état de marche. Le travail de Monica, précieux et paradoxalement féroce, contraste par le soin qu’elle donne aux touches brodées à la main. L’acte de broder, plus qu’une pratique stéréotypée, devient à la fois contestataire et profondément libérateur.

Mónica Iturribarría étapes:
La Manufacture et Fiber Art Fever ! ont invité ceux qui le souhaitait à broder pour la paix.
Mónica Iturribarría étapes:
Messages de soutien aux familles et ou à la mémoire des disparus, sont à retrouver eux aussi exposés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

7/2 – Nocturne « Construire comme Perriand

En marge de l’exposition « Le monde nouveau de Charlotte Perriand », à La Fondation Louis Vuitton, jusqu’au 24 février, le musée parisien accueille une nocturne inédite en collaboration avec Bellastock. La nocturne « Construire comme Perriand », fait suite à un appel à projets lancé en novembre 2019 aux étudiants et jeunes diplômés d’école d’architecture. L’objet de cette sollicitation est de rendre hommage à l’œuvre de Charlotte Perriand en imaginant des « modules de vie » réalisés au cœur du bâtiment de Frank Gehry. Au total 3 projets lauréats – l’Atelier Nuage, le Bureau d’un oiseau et Symbiote -ont été retenus par le jury et seront à découvrir lors de…

30/1 > 29/2 – Exposition de l’illustratrice Clorindre à la galerie Sergeant Paper

La galerie Sergeant Paper, désormais installée dans le 10e arrondissement parisien, lance sa saison 2020 en invitant Clorinde. L’illustratrice trentenaire y partage un ensemble d’œuvres réalisées au feutre, crayon de papier et rotring dans un parcours baptisé « Elles. « Mais qui sont Elles ?Derrière Elles se cachent plusieurs états ou sentiments toujours représentés par cette figure énigmatique récurrente. Une femme, brûlée, morcelée, ligotée mais qui habite pourtant la surface du papier avec un sentiment d’impassibilité. » L’occasion de découvrir le travail passionné de Clorindre, inspiré par le dessin contemporain, les cultures populaires, la fiction et le mythe. Informations pratiques : Date :…

25 & 26/01 > Marché de petite édition #2 au Floréal Belleville

Le bar/restaurant/galerie Le Floréal, situé entre les quartiers parisiens de Belleville et Ménilmontant, organise les 25 & 26 janvier la 2ème édition de son marché de petite édition. L’évènement rassemblera 16 graphistes, illustrateurs, maisons d’éditions : 16b éditions Acédie 58 Alizée De Pin Anaïs Rallo Dumpling Books L’Amour éditions LeMégot Magali Brueder Objet Papier Passport Éditions Quintal Red Lebanese Revue Fantôme Rotolux Press Vladu Éditions Youpron De 11h à 19h – Entrée libre Floréal Belleville43, rue des Couronnes, 75020 ParisEn métro : ligne 2, station Couronnes En Bus : ligne 96, arrêt Couronnes ou Julien Lacroix

14/01 > 01/03 – Signal Bis par Julien Lelièvre et Jean-Baptiste Levée (Production Type) à la Maison de la Culture d’Amiens

Initiée par la Maison de la Culture d’Amiens dans le cadre du Festival Amiens Europe, l’exposition Signal Bis présente parallèlement les travaux de la fonderie Production Type et ceux du graphiste et photographe Julien Lelièvre, en s’articulant autour du projet « Art d’autoroute ». Édité par Building Books l’ouvrage Art d’Autoroute rend visible l’esthétique déconsidérée des autoroutes françaises avec le recensement en image des œuvres d’art présentes aux abords du  réseau routier.  La conception de l’ouvrage s’est accompagnée de la création d’un caractère spécifique, le Signal, développé par la fonderie Production Type. Les équipes de Jean Baptiste levée se sont ainsi penchées sur l’édition et la modernisation  de la…

Flux

Le Bon Marché : carte blanche au studio Nendo

Le studio de design japonais Nendo présente son installation « Fleurs de pluie » dans l’antre du Bon Marché Rive Gauche. Chaque année depuis 5 ans, le grand magasin parisien donne carte blanche à un artiste pour créer une œuvre s’immisçant dans son décor grandiose. Le collectif japonais succède à Joana Vasconcelos et…

Ressources

Comment bien foirer sa carrière de créatif

Réussir ou foirer sa carrière, à vous de choisir. Pendant tout le mois de décembre, l’illustrateur Mike Stefanini a convié 24 professionnels de la création à délivrer leur meilleur conseil pour surtout ne pas atteindre ses objectifs. Jérémie Claeys, Geneviève Gauckler, Aurélien Jeanney, Joe La Pompe, Cruschiform ou encore Jack…