Oslo Bysykkel : le vélo se met en mouvement

Les systèmes de vélos en libre-service se sont démocratisés dans les grandes villes d’Europe depuis le début des années 2000. Rien qu’en France nous avons le Vélib’ à Paris, le Bicloo à Nantes ou encore le Vélo’v à Lyon, pour ne citer que trois exemples. À Oslo, en Norvège, le Oslo Bysykkel (à traduire par Oslo City Bike) est implanté depuis l’année 2003 et si le nom du service ne comporte pas d’excentricité, la nouvelle identité développée par l’agence Heydays sait se faire remarquer.

Oslo est une capitale, mais reste une ville moyenne avec une population d’environ 630 000 habitants. Comparé à Paris, son système de véloportage reste modeste, avec environ 1000 vélos répartis sur une centaine de stations. La bonne intégration du système par la population, combinée aux arguments écologiques ont poussé l’agglomération à étendre son réseau le mois dernier. Cette expansion fut prétexte à repenser l’identité visuelle et Heydays a su parfaitement exploiter cette occasion pour proposer un système efficace et moderne, en adéquation avec les critères urbains et humains.

Abstraction et double sens

La première chose frappante de cette identité visuelle est sa simplicité. Le logo se construit autour de deux cercles et deux traits. Une abstraction complète qui a pour avantage de mettre en valeur les deux éléments clés du véloportage : le vélo et l’individu qui pédale.
Le minimalisme permet cette double lecture et offre à voir, à la fois la structure d’une bicyclette et les contours d’une expression de visage. Les extrémités arrondies des formes qui composent le logo vont également dans le sens d’un service user friendly, centré sur l’expérience et la praticabilité. Quant aux couleurs, elles rappellent celles des plaques de rue. On est complètement dans l’esprit de la ville.


Un logo animé au diapason du temps

Le sujet de l’intégration de l’animation dans les logos revient régulièrement. Ces derniers mois de nombreux sites ont cherché à mettre un peu de dynamisme à leur page en y ayant recours. Cependant, si l’animation et le gif font partie des tendances, ces techniques sont plus souvent exploitées pour l’effet visuel que pour le sens. C’est toute l’intelligence du système développé par Heydeys.


Comme on l’a vu, le logo suggère les yeux et les sourcils d’un visage. À partir de ce point, l’agence a créé toute une série de mini-animations qui évoluent pour interagir et délivrer des messages aux utilisateurs. Ces séquences sont utilisées sur l’application mobile et sur les écrans présents dans les stations. On peut les comparer à des émojis car, en un clin d’œil, elles font passer une émotion. Elles incitent à la prudence en cas de pluie, encouragent à la balade par beau temps ou s’excusent quand toutes les places d’une station sont occupées.


Toutes ces déclinaisons forment un sytème facile à identifier et décrypter. Le projet essentiellement basé sur la simplicité de la forme visuelle, démontre la pertinence du graphisme pour améliorer un service utilisateur et délivrer des informations de manière universelle.

http://heydays.no/

Par Charles Loyer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 6 juillet au 22 janvier 2022 → Shocking! Les mondes surréalistes d’Elsa Schiaparelli – Musée des Arts Décoratifs (Paris)

Créatrice italienne, Elsa Schiaparelli évolue dans le milieu de l’avant-garde parisienne des années 1920-1930 dont elle s’est nourrie pour ses créations. Elsa Schiaparelli s’inspire ainsi de Man Ray, Salvador Dalí ou encore d’Elsa Triolet. Le Musée des Arts Décoratifs réunit 520 œuvres et 272 costumes et accessoires de mode, entrant…

Du 2 juillet au 25 septembre 2022 → Annecy paysages – Hyères et Toulon

Le parcours d’installations « Annecy paysages » investit une cinquième fois les lieux emblématiques de la préfecture de la Haute-Savoie. 16 nouvelles créations sont dévoilées, comme celle d’Ugo Schiavi en résidus de résine, d’acier et de plastique, « Megagorgone », dans le parc Charles Bosson, ou encore les modules « Ciudad Silencio » de Pedro Marzorati…

Du 1er au 24 juillet 2022 → Nîmes s’illustre – Nîmes

Pour sa deuxième édition, le festival Nîmes s’illustre s’installe dans plusieurs lieux de la préfecture du département du Gard. Avec pour thématique « L’animal et le vivant », l’événement de trois semaines interroge notre rapport aux autres espèces, au regard de nos empreintes environnementales et de notre finitude. Parmi les…

Feed

Dutch Design Awards : Florilège du design néerlandais

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître en juillet prochain et disponible en pré-commande ici jusqu’au 1er juillet, nous publions un extrait de notre rubrique « Concours ». The Fabricant, Leela En collaboration avec le studio de design Your Majesty, la maison de mode numérique The Fabricant lance une nouvelle plateforme nommée…

Hovertone réinvente l’interactivité immersive numérique

Structure spécialisée dans la conception d’expériences immersives, Hovertone imagine l’installation “Traces”. Présentée au KIKK Festival en 2021, cette création interroge nos manières d’interagir avec l’autre grâce au numérique. Hovertone a développé pour “Traces” une technique de traitement d’images provenant de caméras 3D et fondée sur des algorithmes. Créé par Joëlle…

Dégradés colorés, la tendance graphique du numéro 268

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître en juillet prochain et disponible en pré-commande ici jusqu’au 1er juillet, nous publions un extrait de notre rubrique « Tendances ». En peinture, le dégradé est une transition progressive d’une couleur pure vers le blanc tandis qu’un fondu désignera le passage d’une teinte à une…

Ressources

Unicode à Gogo ! Le zine des caractères les plus incongrus

Créé en 2020 par Design Brouhaha, le fanzine auto-édité “Unicode à Gogo !” porte sur l’histoire des caractères du standard informatique d’encodage : l’Unicode. Ce dernier vise à donner à chaque caractère de tout système d’écriture un nom et un identifiant numérique. “Unicode à Gogo !” présente avec humour les…

Lettres mobiles, le podcast des artisan·es de la lettre !

Le Maous Studio, fondé par Anton Moglia, crée le podcast “Lettres Mobiles”. Il est consacré aux artisan·es de la lettre : lettreur·euses, peintres en lettres, calligraphes, graffeur·euses, typographes, etc. Anton Moglia, designer, lettreur, typographe indépendant et fondateur du studio de design graphique Maous, crée le podcast “Lettres Mobiles”. À travers…

Maîtrisez les nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022 !

Dans le cadre du partenariat noué entre tuto.com, plateforme de tutoriels permettant de se former à de nombreux logiciels, et étapes:, bénéficiez d’un accès gratuit à un tutoriel au sujet des nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022. La nouvelle version de Lightroom Classic inclut une nouvelle interface de gestion des masques.…