Oslo Bysykkel : le vélo se met en mouvement

Les systèmes de vélos en libre-service se sont démocratisés dans les grandes villes d’Europe depuis le début des années 2000. Rien qu’en France nous avons le Vélib’ à Paris, le Bicloo à Nantes ou encore le Vélo’v à Lyon, pour ne citer que trois exemples. À Oslo, en Norvège, le Oslo Bysykkel (à traduire par Oslo City Bike) est implanté depuis l’année 2003 et si le nom du service ne comporte pas d’excentricité, la nouvelle identité développée par l’agence Heydays sait se faire remarquer.

Oslo est une capitale, mais reste une ville moyenne avec une population d’environ 630 000 habitants. Comparé à Paris, son système de véloportage reste modeste, avec environ 1000 vélos répartis sur une centaine de stations. La bonne intégration du système par la population, combinée aux arguments écologiques ont poussé l’agglomération à étendre son réseau le mois dernier. Cette expansion fut prétexte à repenser l’identité visuelle et Heydays a su parfaitement exploiter cette occasion pour proposer un système efficace et moderne, en adéquation avec les critères urbains et humains.

Abstraction et double sens

La première chose frappante de cette identité visuelle est sa simplicité. Le logo se construit autour de deux cercles et deux traits. Une abstraction complète qui a pour avantage de mettre en valeur les deux éléments clés du véloportage : le vélo et l’individu qui pédale.
Le minimalisme permet cette double lecture et offre à voir, à la fois la structure d’une bicyclette et les contours d’une expression de visage. Les extrémités arrondies des formes qui composent le logo vont également dans le sens d’un service user friendly, centré sur l’expérience et la praticabilité. Quant aux couleurs, elles rappellent celles des plaques de rue. On est complètement dans l’esprit de la ville.


Un logo animé au diapason du temps

Le sujet de l’intégration de l’animation dans les logos revient régulièrement. Ces derniers mois de nombreux sites ont cherché à mettre un peu de dynamisme à leur page en y ayant recours. Cependant, si l’animation et le gif font partie des tendances, ces techniques sont plus souvent exploitées pour l’effet visuel que pour le sens. C’est toute l’intelligence du système développé par Heydeys.


Comme on l’a vu, le logo suggère les yeux et les sourcils d’un visage. À partir de ce point, l’agence a créé toute une série de mini-animations qui évoluent pour interagir et délivrer des messages aux utilisateurs. Ces séquences sont utilisées sur l’application mobile et sur les écrans présents dans les stations. On peut les comparer à des émojis car, en un clin d’œil, elles font passer une émotion. Elles incitent à la prudence en cas de pluie, encouragent à la balade par beau temps ou s’excusent quand toutes les places d’une station sont occupées.


Toutes ces déclinaisons forment un sytème facile à identifier et décrypter. Le projet essentiellement basé sur la simplicité de la forme visuelle, démontre la pertinence du graphisme pour améliorer un service utilisateur et délivrer des informations de manière universelle.

http://heydays.no/

Par Charles Loyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

12/03 > 02/04 – Post-scriptum : Ep.01 à Nancy

« La Galerie NaMiMa de l’École nationale supérieure d’art et de design de Nancy, en partenariat avec Le Signe, Centre National du Graphisme de Chaumont accueille Post-scriptum : Ep.01 une exposition d’affiches et d’objets graphiques contemporains. Au-delà d’une collection graphique témoignant d’écritures singulières, cet évènement s’engage à révéler les histoires et éclaircir les…

19/03 > 21/03 – Colloque international « In-Between : pour une hybridation des pratiques artistiques et nouvelles pédagogies »

Un « In-Between » se définit comme un entre-deux, un espace interstitiel entre deux composantes, une jonction. C’est en partant de ce postulat sur l’existence d’espaces de cet acabit que le colloque ‘In-between » propose d’explorer ce qui fait l’hybridation, l’échange et la transdisciplinarité entre les arts, l’architecture et le design ainsi que…

26/3 > 36/4 – Amandine Urruty présente « Made in the dark »

La galerie Dorothy Circus accueille l’exposition Made In The Dark d’Amandine urruty du 26 mars au 26 avril. À travers 10 œuvres rassemblées ensemble pour la première fois, l’artiste française rebondit sur le thème de l’année de l’espace d’exposition : « The Year of Love ». L’occasion pour la prodige du dessin de nous livrer sur papier une vision ambigue de l’amour, entre…

Flux

Jusqu’au 26 mars pour envoyer vos projets aux D&AD Awards 2020

Jusqu’au 26 mars à 23h59, designers indépendants, agences et studios peuvent déposer leurs candidatures sur le site des D&AD Awards. Pour rappel, le concours international basé à Londres récompense depuis 1962 les meilleures créations dans 39 catégories, allant de l’animation à la typographie en passant par l’illustration, le branding, la…

Le garde-manger du web et du design #53

Chaque début de semaine, le garde-manger propose une sélection de liens autour du graphisme et du design. Image de couverture : Lola Dupre Un mini site tout en scroll dédié à Andy Warhol. http://waaarhol.com/ L’illustratrice Claire Prouvost raconte comme les réseaux sociaux lui ont permis de transformer sa passion en…

Ressources

30 bougies ! Happy Birthday Photoshop !

Logiciel phare du Creative Cloud, Adobe Photoshop fête aujourd’hui ses trente ans ! Cela fait maintenant 3 décennies que le logiciel innove pour aider les créateurs d’images à donner vie à leurs idées. Pour marquer le coup une série de nouveautés vient d’être dévoilée : Cette mise à jour festive concerne aussi…

Comment bien foirer sa carrière de créatif

Réussir ou foirer sa carrière, à vous de choisir. Pendant tout le mois de décembre, l’illustrateur Mike Stefanini a convié 24 professionnels de la création à délivrer leur meilleur conseil pour surtout ne pas atteindre ses objectifs. Jérémie Claeys, Geneviève Gauckler, Aurélien Jeanney, Joe La Pompe, Cruschiform ou encore Jack…