Pots de Nutella, pièces uniques

Devant l’essor de personnalisation des produits de masse, Nutella lance une série de pots au graphisme inédit. Après un premier essai concluant quand ils proposaient aux consommateurs de nommer leur pot, la marque passe au niveau supérieur. Ce sont des couleurs, formes et reliefs uniques pour chacun des 2,6 millions de pots qui constituent une gamme aux allures fantaisistes.

Pour mener à bien ce projet ambitieux, et parvenir à concevoir 2,6 millions de modèles, il y eut plusieurs étapes. La marque mère Ferrero a fait appel à des graphistes pour dessiner sept visuels différents. Puis le logiciel SmartStream Mosaic de HP les a tourné, zoomé, harmonisé et ajusté au pot pour sortir des milliers de milliers de combinaisons.

L’impression fut elle aussi un casse tête. Si plus de 400 000 pots sortent quotidiennement de l’usine de Villiers-Ecales (Seine Maritime), Nutella demeure un industriel avant d’être un honorable promoteur du graphisme européen. L’imprimeur de la marque italienne a dut modifier son procédé industriel pour faire tenir le plus grand nombre de modèles sur une seule bobine, au détriment du coût et temps de fabrication.

Non-content de ce challenge triomphant, Nutella va plus loin. Grâce à un code associé à chaque graphisme, les 100 000 premiers consommateurs pourront s’enorgueillir d’une parfaite harmonie avec leur pot de Nutella, en commandant une coque de téléphone portable assortie.

Un brin de singularisation qu’on exploités de nombreux artistes et dont les industriels se sont emparés. Des « Vases 100% make-up » de Alexandro Mendini, aux défauts de fabrication des tasses des 5.5 Ouvriers-Designers, les designers ont ouvert le bal il y a plusieurs années. Puis nous avions vu les 34 000 versions de couvertures des livres du festival de Cannes, par un procédé d’impression astucieux. Nous avions aussi appréciés ce même effet pour les 12 500 unes de Novum, sur des motifs épurés.

Par Florian Bulou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

04/03 – Typographie et jeu-vidéo, comment en faire un mariage réussi ?

Aujourd’hui, chaque jeu-vidéo représente un travail colossal et rien n’est laissé au hasard. Du gameplay au motion design, ce sont des compétences multiples et diverses qui sont sollicitées. Parmi eux, les designers graphiques ont fort à faire, tant les nombreuses informations présentes dans un jeu-vidéo nécessitent différentes organisations et mises…

Feed

Time Book, des serre-livres comme specimen typographique

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître ce mois-ci et disponible en pré-commande ici jusqu’au 15 mars, nous publions un extrait de notre rubrique « Concours ». Projet issu du Type Directors Club #66TIME BOOK Quinsay Design, Hangzhou Située dans la ville de Hangzhou, non loin de Shanghai, Quinsay est une agence…

Ressources

PERGRAPHICA® lance Catching Feels, un nouveau Lookbook présentant ses papiers premium

Pour tous les créatifs, le lancement d’un nouveau lookbook est un évènement. Ces ouvrages servent à présenter l’ensemble de leurs réalisations et permettent aussi de démontrer les qualités d’impression et d’ennoblissement des papiers utilisés. Un lookbook est donc en définitive une véritable vitrine pour les directeurs artistiques, les maisons d’édition…