Quatre couleurs, un mobilier signé Riwan Coëffic

Comme chaque année, étapes: présente une sélection de 30 projets d’étudiants fraichement diplômés. En parallèle de la publication papier, la rédaction vous propose quelques diplômes à découvrir en ligne !


Du bic au polyuréthane

Comment traduire un dessin en objet ? Inspiré par son attrait pour la phase de recherche qui précède chaque projet de design, Riwan Coëffic s’intéresse au dessin préparatoire. Armé de son outil de prédilection, un stylo bic, il explore les possibilités de ce médium : trait fin, trames, dégradés et volumes texturés, les effets graphiques sont nombreux. L’étudiant s’inspire de formes qu’il croise au quotidien, un élément d’architecture, une arche, une fenêtre, un détail sur un objet, un morceau de montagne, un tunnel et les réunit au sein d’illustrations, composées par un hachurage coloré. Conçue au format A6, cette collection d’images représente une base de travail, un vocabulaire de formes, de textures vibrantes et de proportions.

Suite à cette première phase d’esquisses, Riwan Coëffic traduit les qualités graphiques et les sensations du dessin au bic dans une série d’objets. Trois meubles naissent de ce principe : une étagère, un banc et une console. Souhaitant instaurer une relation au corps entre l’utilisateur et l’objet, le jeune designer imagine un mobilier massif, dont la plus grande pièce mesure un mètre quatre-vingts. Il transcrit la couleur et le grain des illustrations par de grands dégradés colorés sur les objets, soutenu par la texture particulière du polyuréthane pulvérisé. Très solide, ce matériau résiste aux chocs, à une utilisation extérieure et supporte la fonction d’assise. Les volumes des meubles étant imposants, ceux-ci sont divisés en deux ou trois parties, et s’emboitent grâce à des fermoirs en aluminium qui se cliquent les uns aux autres. En manipulant les différentes pièces, l’utilisateur ressent une sensation de satisfaction comparable à celle éprouvée lors du dessin des trames colorées. Avec malice et ingéniosité, Riwan Coëffic signe un projet de diplôme joueur, qui matérialise la spontanéité du dessin en une série de mobilier fonctionnel.


Diplômé de la Design Academy Eindhoven, Bachelor design de produit 
Site internet : www.riwancoeffic.net


© Ronald Smits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

24 avril > 5 septembre – Balade en ville, design des bancs

Le Musée de design et d’arts appliqués contemporains (mudac) de Lausanne organise plusieurs promenades en ville à la découverte d’un élément central du mobilier urbain : les bancs. Lieux de passage ou de rassemblement, ils sont indispensables à la ville, à ses usagers et doivent avoir une visée avant tout…

19 & 20 avril – Écrire l’intelligence artificielle, deux journées de conférences en ligne

L’ÉSAD d’Amiens propose en ce mois d’avril une dizaine de conférences, trois jours de workshops et une exposition afin d’ouvrir une réflexion sur la thématique : Le champ du signe [Écrire l’intelligence artificielle]. À travers des perspectives créatives, critiques, prospectives et pédagogiques, les intervenants questionneront la conception «avec» et «par»…

18 > 31 mars – 6e Rencontres de l’Illustration de Strasbourg

Rare évènement à être maintenu en 2021, les Rencontres de l’Illustration de Strasbourg auront bel et bien lieu du 18 au 31 mars dans la capitale européenne. Grand rendez-vous dédié à l’Illustration, elles invitent chaque année plusieurs milliers de spectateurs à visiter les expositions réparties entre le Musée Tomi Ungerer,…

Feed

Les candidatures pour la 52e édition du Club des DA sont ouvertes

Il va sans dire que cette 52e édition du Club des DA sera spéciale. Recueillant les créations parues entre le 1er avril 2020 et le 30 avril 2021, les diverses opérations de communication réalisées pendant cette période ont pour la plupart été impactées par la Covid-19. Il est peut être encore un…

Gwen Keraval s’illustre à Chaumont avec Scriptorama

Depuis 5 ans, la petite ville rurale de Chaumont a su tirer son épingle du jeu en se plaçant sur la carte du graphisme français. Grâce au Signe et sa biennale bien évidemment, mais également en accueillant toute l’année une multitude de projets graphiques. C’est notamment le cas de la…

Ressources