Combien gagnent les designers et designeuses numériques en France ?

Depuis une dizaine d’années, l’organisation professionnelle du design numérique en France *designers interactifs* publie régulièrement une enquête sur l’emploi et les salaires dans le secteur du design numérique en France. Celle-ci permet de mieux connaître les profils des designer·euses numériques : employé·es, freelances et manager·euses. Tour d’horizon de l’édition 2022 de cette enquête, menée en ligne d’octobre à novembre 2021.


Pour une meilleure visibilité des designers et designeuses numériques en France


Le design numérique regroupe différents métiers comme le Product Designer, l’UX et l’UI Designer, le Designer de services, etc. et ne se limite pas au design interactif. Pour Stéphane Vial, chercheur et professeur à l’École de design de l’Université du Québec à Montréal, le design numérique correspond à une “activité créatrice consistant à concevoir des expériences‐à‐vivre à l’aide de formes interactives produites dans des matières informatisées et organisées autour d’une interface”. L’association professionnelle *designers interactifs*, fondée en 2006 par Benoît Drouillat, Guillaume Brachon et Dominique Playoust représente et défend les intérêts des designer·euses numériques et veille également à améliorer la visibilité de la profession auprès des entreprises. L’association mène régulièrement une enquête sur l’emploi et les salaires dans le secteur du design numérique en France. Cette année, 1067 personnes ont répondu au questionnaire en ligne : étudiant·es, designer·euses intégré·es, indépendant·es, manager·euses design. Les résultats de cette enquête permettent d’en apprendre plus sur leur profil professionnel, compétences, conditions d’exercice, rémunération et perception de l’évolution du marché de l’emploi.


L’emploi dans le design numérique en France


Les principales expertises des designer·euses numériques correspondent au design de produit (22% des répondant·es), ainsi qu’à l’UX/UI design (20%). Les profils généralistes sont les plus courants et les plus recrutés sur le marché du travail, tandis que les expertises spécialisées comme la recherche utilisateur, le brand design et le design de services restent relativement minoritaires.

Extrait de l’Enquête sur l’emploi et les salaires dans le secteur du design numérique en France 2022.


Concernant les statuts des designer·euses numériques, leurs modes de travail et conditions, 74% des répondant·es sont salarié·es, dont 9% de manager·euses d’équipe design. 7% sont micro-entrepreneurs, 7% étudiant·es et 6% travaillent en libéral. 61% exercent en région Île-de-France, ce qui représente 8% de moins que l’année précédente, marquant une relative décentralisation. 90% des designer·euses numériques salarié·es bénéficient d’au moins 1 jour de télétravail par semaine, et 39% disposent même de 3 à 4 jours par semaine.

Le design numérique est un secteur qui s’est féminisé, avec 45% de femmes parmi les répondant·es, contre 29% en 2008. En revanche, la féminisation et la mixité ne sont pas synonymes d’égalité professionnelle, les écarts de rémunération perdurant toujours.

Le passage par une école de design reste la voie royale pour devenir designer·euse numérique, 50% des répondant·es ayant suivi une formation dans ce type d’établissement. Mais il existe des voies alternatives : 30% ont étudié à l’université, 23% dans une école du numérique, ou encore 10% dans une école d’art.


Les salaires des designers et designeuses numérique en France


Les designers numériques semblent travailler de moins en moins dans des grands groupes, ils sont 33% cette année contre plus de 35% l’an dernier. 25% des salarié·es répondants sont en agence et 25% en start-up.

En ce qui concerne les salaires de designer·euses numériques salarié·es, 54% des juniors gagnent entre 35k € et 44,9k € brut par an avant impôts, et seulement 15% des répondant·es juniors gagnent plus. 35% des designer·euses confirmé·es bénéficient d’un salaire entre 35k € et 44,9k €, 30%, entre 45k € et 54,9k €, 21% gagnent plus. Enfin, 27% des designer·euses numériques seniors reçoivent un salaire entre 45k € et 54,9k €, et 20% sont en dessous de cette fourchette. 32% gagnent entre 45k € et 69,9k € et 23% sont au dessus de cette fourchette.

Les inégalités femmes-hommes de carrière et de salaires perdurent dans le secteur du design numérique. Si les femmes représentent 60% des profils juniors, elles correspondent à seulement 40% des profils seniors – ces profils ayant les plus hauts niveaux de rémunération. À niveau d’expérience égal, les inégalités de salaires sont les plus marquées pour les designer·euses confirmé·es et seniors. 50% des designeuses confirmées gagnent plus de 35k € par an, alors que 50% des designers confirmés gagnent plus de 45k €. L’écart est aussi marqué pour les profils seniors : 50% des designeuses seniors ont un salaire de plus de 45k € par an, tandis que 50% des designers seniors gagnent plus de 55k € par an.


Les design manager·euses d’équipe (entre 5 et 10 personnes), travaillant aussi bien dans de grands groupes que dans des startups, incarnent pourtant un profil de plus en plus demandé. Si 29% gagnent entre 45k € et 54,9k € brut par an, plus de 70% des design manager·euses numériques ont un salaire supérieur à 55k € par an.

Extrait de l’Enquête sur l’emploi et les salaires dans le secteur du design numérique en France 2022.

En ce qui concerne les indépendant·es, 41% affirment exercer en freelance depuis plus de 10 ans. 28% déclarent un chiffre d’affaires supérieur à 100k €, contre 18% en 2020 et le forfait moyen par journée a augmenté. En revanche, 32% des indépendant·es génèrent un chiffre d’affaires en dessous de 50k €.

Extrait de l’Enquête sur l’emploi et les salaires dans le secteur du design numérique en France 2022.

→ Consulter l’Enquête sur l’emploi et les salaires dans le secteur du design numérique en France de *designers interactifs*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 19 mars au 14 juin 2023 → Jacno, un homme de caractères – TNP (Villeurbanne)

Le Théâtre National Populaire de Villeurbanne rend hommage au typographe, dessinateur d’alphabets, affichiste et designer Marcel Jacno en lui consacrant une exposition programmée en partenariat avec l’association Jean Vilar/Maison Jean Vilar. Premières esquisses, travaux préparatoires, maquettes, collages, bromures, calques retouchés ou encore projets finalisés sont donnés à voir. Un hommage…

Du 23 mars au 26 mars 2023 → Drawing Now Art Fair – Carreau du Temple (Paris)

Le salon du dessin contemporain revient au Carreau du Temple. Cette seizième édition rassemble de nombreuses galeries françaises et internationales spécialisées dans le secteur du dessin. La foire s’attache aussi à interroger le travail d’artistes mêlant le dessin à d’autres médiums et disciplines, comme la photographie, l’animation, ou encore l’architecture…

Du 16 mars au 2 avril 2023 → Central vapeur – Grand Est

Fidèle au rendez-vous, le festival Central Vapeur revient pour une treizième édition, avec pour fil rouge le terme « Visibles ». L’exposition phare du festival associe l’illustratrice belge Dominique Goblet à la musicienne et artiste strasbourgeoise et camerounaise Nygel Panasco. Le travail du bédéaste Joseph Levacher, mais aussi celui des…

Jusqu’au 12 mars 2023 → Long Play – La Chaufferie (Strasbourg)

À l’occasion des 10 ans de *Duuu radio, l’exposition “Long Play” se déploie à la Chaufferie, à la HEAR. Dans le cadre de celle-ci, 100 vinyles (10 vinyles de 10 exemplaires) sont gravés en direct à partir d’une sélection d’entretiens, lectures, concerts, pièces vocales et sonores issues des archives de…

Du 10 mars au 6 avril 2023 → Philippe Starck – Galerie Jousse (Paris)

La galerie Jousse Entreprise consacre une exposition au designer renommé Philippe Starck. Elle présente une sélection d’objets et de meubles réalisés en petites séries, ainsi que de nombreux prototypes. Au-delà de l’objet, le designer s’intéresse à l’espace. Il crée du mobilier pour des boîtes de nuit et cafés. Sont ainsi…

Du 2 mars au 1er avril 2023 → Mavado Charon ‣ Retable du désir novo-hispanique – Galerie Arts Factory (Paris)

Pour sa première exposition à la galerie Arts Factory, l’artiste Mavado Charon dévoile différents dessins réalisés sur des draps et torchons anciens, issus d’un héritage familial. Il s’inspire du recueil “La s★d★mie en Nouvelle-Espagne”, ouvrage publié en 2010 dans lequel le poète mexicain Luis Felipe Fabre traite de la persécution…

Feed

Formes Des Luttes affiche la réforme des retraites

Le collectif de graphistes Formes Des Luttes, déjà auteur du “Manifeste retraites” en 2019, se mobilise face à la réforme des retraites menée par le président Emmanuel Macron. “Nous, graphistes, artistes, illustrateur·trice·s, comptons bien mener la lutte avec nos moyens, ceux de l’image, en apportant notre soutien graphique aux mobilisations…

Les packagings de La Conspiration ont de l’œil

La Conspiration adopte une nouvelle identité visuelle qui a de l’œil… Située en Champagne, la distillerie fabrique de l’alcool de malt, du gin, et de la Fine Champenoise. Imaginée par ABM Studio, sa nouvelle identité se fonde sur une disposition textuelle usant de la police de caractères Apoc. Le logo…

Amandine Urruty déploie son décorum baroque

L’univers de l’artiste Amandine Urruty est peuplé d’objets hétéroclites et de figures hyperréalistes souvent masquées, parfois affublées d’un museau de chien. Les éditions Cernunnos publient une monographie du travail de cette artiste. Née en 1982, elle travaille le dessin telles des compositions photographiques hantées par un imaginaire baroque et grotesque.…

Les doudounes fleuries de Noir Noir

Les fleurs scintillent dans la nuit… Noir Noir commercialise des doudounes aux motifs floraux ou océaniques parées de couleurs éclatantes. Fondée en 2014 à Paris, la marque de mode propose des pièces modernes puisant leurs sources dans l’art ancien. Ses doudounes graphiques, inspirées d’une esthétique traditionnelle japonaise, permettent autant de…

Ressources

Typographie et philosophie : Nicolas Taffin sur France Inter

Le concepteur graphique et éditeur Nicolas Taffin publie aux éditions C&F, maison d’édition qu’il a cofondée avec Hervé Le Crosnier, “Typothérapie. Fragments d’une amitié typographique”. Initialement diplômé en philosophie de l’Université Paris Ouest Nanterre, Nicolas Taffin explore dans cet ouvrage la typographie au prisme des affects et du soin. La…

Susan Kare sur Arte

L’émission “Gymnastique” d’arte dédie l’un de ses épisodes à Susan Kare, pionnière du design numérique. Elle crée notamment des icônes de bureau et des polices typographiques devenues des normes de référence. La graphiste humanise l’informatique et travaille pour des sociétés comme Apple, NeXT, Microsoft ou encore Facebook, PayPal et Pinterest.…

Les Rad!cales : le design à l’épreuve du vivant

Né en janvier 2020, le collectif Les Rad!cales invite les professionnel·les du design à s’engager pour le vivant dans un contexte d’urgence climatique. Comment concevoir un système soutenable pour les générations présentes et futures ? Telle est l’une des questions soulevée par le mouvement. Le manifeste “Design pour l’environnement” porté…