Scopitone 2019 : l’art numérique catalyseur du design

Temps fort de la rentrée, le festival Scopitone offre chaque année son lot de découvertes visuelles et sonores. La promesse semble tenue pour cette 18e édition élargie à 10 jours et délocalisée exceptionnellement dans un nouveau lieu, l’ancien Marché d’Interêt National de Nantes. En investissant ainsi cette immense friche urbaine avant sa démolition, Scopitone réunit pour la première fois la totalité de sa programmation dans un même espace, incitant alors au dialogue entre les oeuvres, les disciplines et les visiteurs.

Scopitone 2019 étapes
Sebastian Wolf & Michael Kugler – Brume
Scopitone 2019 étapes
Vincent Leroy – Stone Age


Parmi les 17 artistes exposés cette année, quelques-uns d’entre-eux ont aussi une pratique de designer. Le studio français Chevalvert, qui oscille entre design graphique et créations d’installations digitales, les Allemands Onformative, dont les travaux explorent les limites de l’art, du design et de la technologie ou Vincent Leroy, artiste cinétique et designer, tous y exposent des oeuvres faisant écho à leur pratique de designers.

Ainsi, même si leurs buts et enjeux diffèrent, les deux disciplines trouvent chez ces artistes une certaine complémentarité. Pour Andreas Lutz, artiste allemand dont l’oeuvre Offset XYZ s’inspire des travaux scientifiques de l’architecte américain Richard Buckminster Fuller, la pensée et la méthodologie du design et de l’architecture permettent de penser plus rigoureusement la technique et le rapport à la contrainte. Une oeuvre d’art numérique se matérialise physiquement dans une installation audio-visuelle et requiert alors une connaissance des matériaux et des techniques, domaines avec lesquels le design est en étroite relation. De plus, une oeuvre d’art numérique est bien souvent soumise à des contraintes de temps et de budget, aspects auxquels le designer doit sans cesse faire face.

Scopitone 2019 étapes
Andreas Lutz – Offset XYZ
Scopitone 2019 étapes
Hovver – Liminal Scope


D’une autre façon, le caractère exploratoire de l’art numérique peut se répercuter sur la pratique du designer. Pour le studio Onformative, la possibilité offerte par l’art numérique de se concentrer principalement sur le concept et l’expression visuelle, permet une production de connaissances bénéfique au design. Leur oeuvre présentée à Scopitone, Meandering River, utilise les datas récoltées par l’analyse des comportements de l’eau lors de la formation d’une rivière et de ses effets sur son environnement. Ces données ont alors permis la création d’un système algorithmique reproduisant les comportements naturels. Ainsi, des phénomènes invisibles à la perception humaine sont mis en lumière, créant de nouvelles connaissances, de nouvelles inspirations et de nouvelles perspectives plastiques révélées par le travail de codage.

Scopitone 2019 étapes
Onformative – Meandering River


C’est cette dimension plastique du code qui intéresse également le studio français Chevalvert. En parallèle à leur activité de design graphique, Stephane Buellet et Patrick Paleta créent des installations numériques faisant le lien entre objets, espace et graphisme. Elles leur donnent alors la possibilité de réaliser des recherches sur des systèmes interactifs et génératifs, travaux qui se répercutent directement sur leur pratique de graphiste. En effet, Chevalvert travaille actuellement au développement d’outils génératifs utilisant les potentialités interactives et algorithmiques du numérique pour créer un design s’affranchissant des codes graphiques purement numériques.

Avec Bassins de lumière, leur oeuvre présentée à Scopitone, Chevalvert offre au public nantais “une exploration spatio-temporelle des données urbaines”. En combinant une approche sensitive et analytique basée sur des datas récoltées par le CRENAU, ils matérialisent de manière poétique la luminosité naturelle de 80 endroits de la ville de Nantes. Grâce à une stelle lumineuse et une application, ils invitent le spectateur à un voyage immobile, lui permettant de prendre conscience de la relation qu’une ville a avec la lumière, et de fait, avec le soleil. Chevalvert transforme ainsi des données brutes en données sensibles, permettant alors la production de sens par le spectateur.

Scopitone 2019 étapes
Chevalvert – Bassins de lumière


En travaillant sur la relation entre le public, l’oeuvre et le concepteur ainsi qu’en agissant sur le système lui-même, Chevalvert ouvre la voie au design de systèmes. Ils placent le designer non pas dans une relation de passivité face aux outils de conception numérique, mais le font agir dans le sens d’une prise en main et d’une autonomie face à ces nouveaux outils. Et c’est ainsi qu’ils font dialoguer art numérique et design.

Le festival Scopitone aura lieu du 12 au 22 septembre à l’ancien Marché d’Interêt National de Nantes. Il réunira 17 oeuvres d’arts numériques, plusieurs soirées de concerts et des discussions sur les cultures numériques et électroniques.  

Ancien Marché d’Interêt National de Nantes, 58 Boulevard Gustave Roch, Île de Nantes, Nantes

Plus d’informations sur Scoptitone 2019 et sa programmation.

Cet article est le fruit d’interviews réalisés avec Stephane Buellet, Onformative, Andreas Lutz, Sebastian Wolf, Hovver et Vincent Leroy. Nous les remercions pour leur collaboration. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 6 juillet au 22 janvier 2022 → Shocking! Les mondes surréalistes d’Elsa Schiaparelli – Musée des Arts Décoratifs (Paris)

Créatrice italienne, Elsa Schiaparelli évolue dans le milieu de l’avant-garde parisienne des années 1920-1930 dont elle s’est nourrie pour ses créations. Elsa Schiaparelli s’inspire ainsi de Man Ray, Salvador Dalí ou encore d’Elsa Triolet. Le Musée des Arts Décoratifs réunit 520 œuvres et 272 costumes et accessoires de mode, entrant…

Du 2 juillet au 25 septembre 2022 → Annecy paysages – Hyères et Toulon

Le parcours d’installations « Annecy paysages » investit une cinquième fois les lieux emblématiques de la préfecture de la Haute-Savoie. 16 nouvelles créations sont dévoilées, comme celle d’Ugo Schiavi en résidus de résine, d’acier et de plastique, « Megagorgone », dans le parc Charles Bosson, ou encore les modules « Ciudad Silencio » de Pedro Marzorati…

Du 1er au 24 juillet 2022 → Nîmes s’illustre – Nîmes

Pour sa deuxième édition, le festival Nîmes s’illustre s’installe dans plusieurs lieux de la préfecture du département du Gard. Avec pour thématique « L’animal et le vivant », l’événement de trois semaines interroge notre rapport aux autres espèces, au regard de nos empreintes environnementales et de notre finitude. Parmi les…

Feed

Dutch Design Awards : Florilège du design néerlandais

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître en juillet prochain et disponible en pré-commande ici jusqu’au 1er juillet, nous publions un extrait de notre rubrique « Concours ». The Fabricant, Leela En collaboration avec le studio de design Your Majesty, la maison de mode numérique The Fabricant lance une nouvelle plateforme nommée…

Hovertone réinvente l’interactivité immersive numérique

Structure spécialisée dans la conception d’expériences immersives, Hovertone imagine l’installation “Traces”. Présentée au KIKK Festival en 2021, cette création interroge nos manières d’interagir avec l’autre grâce au numérique. Hovertone a développé pour “Traces” une technique de traitement d’images provenant de caméras 3D et fondée sur des algorithmes. Créé par Joëlle…

Dégradés colorés, la tendance graphique du numéro 268

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître en juillet prochain et disponible en pré-commande ici jusqu’au 1er juillet, nous publions un extrait de notre rubrique « Tendances ». En peinture, le dégradé est une transition progressive d’une couleur pure vers le blanc tandis qu’un fondu désignera le passage d’une teinte à une…

Ressources

Unicode à Gogo ! Le zine des caractères les plus incongrus

Créé en 2020 par Design Brouhaha, le fanzine auto-édité “Unicode à Gogo !” porte sur l’histoire des caractères du standard informatique d’encodage : l’Unicode. Ce dernier vise à donner à chaque caractère de tout système d’écriture un nom et un identifiant numérique. “Unicode à Gogo !” présente avec humour les…

Lettres mobiles, le podcast des artisan·es de la lettre !

Le Maous Studio, fondé par Anton Moglia, crée le podcast “Lettres Mobiles”. Il est consacré aux artisan·es de la lettre : lettreur·euses, peintres en lettres, calligraphes, graffeur·euses, typographes, etc. Anton Moglia, designer, lettreur, typographe indépendant et fondateur du studio de design graphique Maous, crée le podcast “Lettres Mobiles”. À travers…

Maîtrisez les nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022 !

Dans le cadre du partenariat noué entre tuto.com, plateforme de tutoriels permettant de se former à de nombreux logiciels, et étapes:, bénéficiez d’un accès gratuit à un tutoriel au sujet des nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022. La nouvelle version de Lightroom Classic inclut une nouvelle interface de gestion des masques.…