Sorties graphiques de février #1

Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique.

Exposition : Fiesta Gráfica, à partir du 15 février

Le graphiste Michel Bouvet a tissé des liens professionnels et amicaux avec les créatifs de Cuba et du Brésil en passant par le Mexique ou l’Argentine ou encore le Pérou ou l’Equateur. Il expose 26 d’entre eux dont certains réunis en collectifs. Kiko Farkas, Rico Lins, Celeste Prieto… En produisant des affiches expressives, mêlant dessins et typographies, ces graphistes s’engagent : le droit des femmes, la question indigène, la situation des enfants, la protection de l’environnement. Chez le collectif argentin Onaire apparaît parfois le jaguar mythique associé à la langue guaranie des indigènes du Paraguay. Celeste Prieto, à travers les dessins de la chamane Wilky, instaure un dialogue graphique avec les Indiens Tomaraho Chamacoco de la forêt paraguayenne. Quant aux mexicains Alejandro Magallanes et Germán Montalvo, ils questionnent les images des Aztèques et des Mayas. L’exposition promet un véritable voyage, renforcé par quelques affiches de Michel Bouvet consacrées à des événements en Amérique latine et ses clichés (inédits ou publiés dans son livre Typographies parallèles) pris lors de ses voyages sur le continent.

Du 15 février au 7 mai
Maison de l’Amérique latine
217, boulevard Saint-Germain, 75007 Paris
https://bit.ly/2BnK6Jg

Pierre Jeanneau designe le basket

Pierre Jeanneau affirme sa touche, à l’exposition collective ‘When basketball inspires’. Spécialisé dans le design d’affiches culturelles, c’est autour de 5 affiches sérigraphiées et 5 grands tirages numériques qu’il donne au basket une identité visuelle captivante. Couleur fluos et lignes puissantes font la force de Pierre Jeanneau. A retrouver cette fin de semaine au studio Trajectoire.

Du 8 février au 10 février
Studio Trajectoire
2, passage Saint-Pierre Amelot, Paris 11
https://bit.ly/2ROE52u

Conférence : Pentawards Live
Amsterdam sera the place to be pour tous les designers qui s’intéressent et conçoivent des emballages, que ce soit concernant leur graphisme, leur matérialité ou leur intégration à une stratégie marketing globale.
L’événement sera divisé en trois zones, une dédiée à l’interaction entre les agences de design, les propriétaires de marques et les experts de l’emballage dans les matériaux. Une autre donnera à voir les design lauréats du concours Pentawards de 2018. La troisème accueillera cinq speakers, parmi lesquels Kevin Marshall, directeur créatif chez Microsoft, ou Denise Siebert, vice-présidente du pôle design de Kellog’s.

Le 13 février
https://bit.ly/2DdFfdR

Appel à projet : Pentawards
L’appel à projet du concours des Pentawards est ouvert jusqu’au 12 avril. Les créatifs et les agences sont invités à soumettre à l’évaluation d’un jury présidé par Clem Halpin (Directeur créatif chez Bulletproof) les emballages conçus et produits au cours de l’année précédente. Les projets sont répartis en six catégories principales : nourriture, boissons, corps (cosmétiques), autres marchés, luxes et une nouvelle catégorie dédiée au emballages durables. La cérémonie de remise des prix se tiendra le 12 septembre à Londres.

Jusqu’au 12 avril
https://bit.ly/1EHrhx5

‘The Grand Theft’ à la galerie particulière

Questionner la notion d’appropriation et la tourner en ridicule, voilà le propos d’Ethan Murrow à la galerie particulière. Dans sa série The Grand Theft, il met en scène deux hommes blancs qui sillonnent le monde. Personnages inconscients, ils pillent tout sur leur passage. Entre photographies et images, Murrow repense l’universalité des conséquences appropriationnistes, sans oublier d’en questionner son propre rôle.

Du 2 février au 30 mars
La galerie particulière
16 rue du Perche, 75003 Paris
https://bit.ly/2MPW7f3

‘Yo I Tang’ : place à la couleur à la Galerie Oniris

C’est une première pour la franco-coréenne Soo-Kyoung Lee ! Entre toiles, œuvres sur bois et papier, la galerie Oniris donne à découvrir tous les aspects du travail de Soo-Kyoung. Tantôt jouant sur une peinture lisse, tantôt sur une matérialité plus affirmée, une chose est sûre : elle offre le premier rôle à la couleur.

Du 1er février au 23 mars
ONIRIS, galerie d’art contemporain
38 rue d’Antrain, Rennes
https://bit.ly/2HVKKDC

Pour Claire Fontaine, ‘les printemps seront silencieux’

Le titre de l’exposition reprend celui d’un tract distribué à la ZAD de Nôtre Dame des Landes. C’est au Confort Moderne que Claire Fontaine pose ses bagages. Le collectif assiège la galerie et fait d’elle un lieu instable. Regardeurs et sculptures surplombent dangereusement un sol couvert de journaux. Des mots imprimés, reflets d’une actualité funeste, incitent à un périple mental à l’intérieur de nos esprits chargés d’informations.

Du 2 février au 28 avril
Le Confort Moderne
185 rue du faubourg du Pont-Neuf, Poitiers
https://bit.ly/2SvjFew

Carte blanche à Richard Niessen

Le Bel Ordinaire accueille le projet initié en 2014 par Richard Niessen :’Le palais de la maçonnerie typographique’. Se déploie une architecture imaginaire et foisonnante, qui laisse tout le temps à l’appréciation de l’abondance des signes, des symboles et donne un rôle clé aux vocabulaires poétiques du graphisme.

Jusqu’au 8 mars
Le Bel Ordinaire
Les Abattoirs, Allée Montesquieu, Billière
https://bit.ly/2UGrk7a

Toujours en cours : exposition à la Fondation Cartier

‘Géométries Sud, du Mexique à la Terre de Feu’ crée des univers visuels où époques, territoires et cultures s’entremêlent. 250 œuvres, de la période précolombienne à nos jours, s’articulent dans un ballet coloré aux lignes géométriques affirmées.

Jusqu’au 24 février
Fondation Cartier pour l’art contemporain
261 Boulevard Raspail, 75014 Paris
https://bit.ly/2ytEfjt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En bref...

Une poupée Barbie à l’effigie de l’alter égo de David Bowie

Après la déception suscité par le traitement, entre autres de whitewashing, de la poupée Frida Kahlo, Mattel, la marque aux Barbies, continue de surfer sur les représentations des grandes icônes culturelles. Cette fois-ci, elle rejoue les codes vestimentaires du messager des étoiles, Ziggy Stardust, l’alter égo de David Bowie à l’occasion des 50 ans de Space Oddity et au prix de 50$. C’est dès l’année 1971 que David Bowie a endossé le rôle de son personnage Ziggy Stardust, une star du futur venue de l’espace, qu’il développe dans son concept-album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders From…

Coca-cola fait du neuf avec du vieux

Revenir au look de ses débuts, c’est le choix effectué par la marque iconique pour accompagner le lancement de sa nouvelle collection de mixers. Plus de 100 ans plus tard, Signature Mixers fait un bon en arrière pour offrir une seconde vie au design de la bouteille du type Hutchinson, introduite en 1894 par Joe Biedenharn. Ce travail de branding a été mené avec l’aide de l’agence Dragon Rouge et tend à séduire le monde de la mixologie avec cette nouvelle gamme de produits. L’étiquette sobre, met en avant les propriétés de chacun des breuvages. Le set design autour de…

Exposez vos affiches au festival Graphic Matters

Le festival international consacré au graphisme Graphic Matters lance un appel à projet et vous invite à concevoir une affiche sur un sujet qui vous tient à coeur. Des thèmes les plus complexes aux plus légers, l’affiche doit se faire comprendre en un clin d’oeil et dès 3 mètres de distance. Pour la première fois, Graphic Matters autorise aussi les affiches animées. Les gagnants seront exposés durant le festival du 20 septembre au 27 octobre à Breda, aux Pays-Bas. Soumettez vos posters ici avant le 11 août 2019.

Paris Plages, Helo Birdie et Kiblind dressent le tableau

Les vacances ne sont pas pour tout de suite, mais grâce Kiblind, on est en droit de rêver d’une journée pépouze sur un transat sur les charmants bord de Seine. Pour la troisième année consécutive, l’agence créative signe l’identité visuelle de Paris Plages. Après Simon Roussin, puis Malika Favre en 2018, ils confient les illustrations à Helo Birdie (Joanne Ho). Une saga estivale qu’on ne se lasse pas de regarder.

Flux

Des animaux et un homme

Patrick Cabral alias @darkgravity a le don pour apprivoiser les animaux sauvages avec sa paire de ciseaux. En s’intéressant à la faune, le designer s’empare d’un sujet grand public, mais le rend précieux par la délicatesse de sa mise en forme. Ces sculptures en papier découpé sont tout simplement somptueuses.

Ressources

Comment retrouver une typographie à partir d’une image ?

Au détour d’une rue, sur un sticker ou encore dans un générique de film, un caractère typographique retient parfois notre attention. Pour les graphistes, en retrouver l’origine peut être une véritable obsession. D’autant qu’aujourd’hui, avec le foisonnement des polices d’écriture, la mission est parfois difficile. Heureusement, plusieurs outils peuvent vous…

Faites de nouvelles expériences avec l’encre

Voici une nouveauté de Pyramyd Éditions qui devrait plaire aux créatifs qui aiment explorer toutes les possibilités offertes par la matière. L’ouvrage Faites de nouvelles expériences avec l’encre propose au lecteur un éventail de conseils et techniques pour repousser les limites de l’encre. « Du choix des pinceaux à l’utilisation de…