Tendance Négative dévoile un ouvrage aux antipodes de la normalité

La maison d’édition Tendance Négative dévoile un troisième ouvrage, réalisé à partir de la nouvelle « Un étrange phénomène » de H. G. Wells. Dans la lignée des précédentes publications, ce petit format joue habilement avec la forme pour faire vivre visuellement la narration.

Cette courte nouvelle, écrite en 1895, naît de l’intérêt des communautés scientifiques de l’époque dans l’existence d’une 4e dimension. Wells romance un « nœud dans l’espace » qui donne à son protagoniste la capacité d’avoir une vision à distance, aux antipodes de l’espace ou se situe le corps. Doté de cette ubiquité hors du commun, Sidney Davidson, le personnage, se retrouve dans une situation inconfortable et son super-pouvoir devient vite une infirmité. Wells donne ainsi naissance à la science-fiction et dessine les prémices de la théorie du « trou de ver » suggérée par Einstein et Rosen, 40 ans plus tard.

Clément Buée, graphiste de Tendance Négative, a souhaité retranscrire visuellement cet étrange phénomène au cours de la lecture. Les recherches l’ont amené à découvrir que la feuille de papier, pliée pour rapprocher deux points distants, formait l’analogie de cette théorie. Il s’est donc servi de ce mécanisme pour déconstruire et construire la lecture. À certains moments clés de la nouvelle, le lecteur est amené à manipuler la page, à créer des pliages pour recomposer le texte. La bichromie et les dégradés renforcent également le propos de Wells. Parfois franches, parfois plus nuancées, la frontière entre les deux couleurs évolue, les teintes s’entremêlent, pour créer le trouble, plonger le lecteur dans la vision altérée du personnage.

En parcourant les 72 pages de ce livre, on découvre une multitude de petits détails, sans pour autant perdre le fil de l’histoire au profit d’une surenchère graphique. Un petit bijoux très bien pensé accessible aussi bien au grand public, qu’aux yeux graphiquement exigeants.

photos : © Camille Cier

Par Charles Loyer

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    News

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains modernes et les processus de sociabilisation en Afrique, autour de la nourriture et la vie dans et en dehors de chez soi. La réflexion menée par les créatifs les a conduit à designer une série d’objets ayant pour thème le « salon urbain ». Chaque objet y a une fonction spécifique censée…

    Casio et le studio Ghibli célèbrent les 30 ans de Kiki la petite sorcière

    Kiki la petite sorcière a 30 ans. C’est un anniversaire qui se doit d’être fêté, et ça, Casio l’a bien compris. En collaboration avec le studio Ghibli, la célèbre marque de montres sort pour l’occasion une édition hommage. Sur un écran bleu nuit se détache le duo culte : Kiki et son acolyte Jiji. Film à succès avec plus de deux millions d’entrées lors de sa diffusion au Japon, c’est là-bas que la montre anniversaire sera vendue au prix de 126€.

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé pour les petits comme pour les grands, des illustrations de livres (les Trois Brigands, Rufus…) ou des scènes érotiques, également conçu des affiches prônant la tolérance, la paix ou la liberté de la presse. Il a inspiré de nombreux dessinateurs et graphistes. Merci pour tout Tomi Ungerer ! image de…

    Emballages graphiques du studio Caterina Bianchini

    Si l’habit ne fait pas le moine, les design des boites cadeaux de la marque britannique Selfridges & Co nous en font en tout cas douter. Le studio Caterina Bianchini a fait d’un simple emballage de Noël un vrai objet de design. Ayant déjà travaillé pour Levi’s, Reebok, Diesel et Lush, le studio n’a eut de cesse de proposer d’audacieux graphismes. Il réitère l’expérience avec ces 4 illustrations colorées et géométriques et font de ces emballages cadeaux, un présent de plus.

    Flux

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé…

  • Top news

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains…

    Les sorties graphiques de février #2

    Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. F.A.M.E, Film and Music Experience, à la Gaité Lyrique En cette fin de semaine et pendant tout le week-end, la Gaité Lyrique met cinéma et musique à l’honneur avec…

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…