The Simple Life : Jeremy Booth immortalise des objets cultes vintage

« The Simple Life, c’est pour moi beaucoup de première fois. Ma première exposition personnelle, mon premier voyage à Paris ». Depuis le 13 octobre, l’illustrateur Jeremy Booth expose chez Sergeant Paper 15 œuvres en série limitée sur les thèmes de l’architecture et du design.

À peine sorti de l’avion, le jeune américain se met au rythme parisien. Pas le temps de se reposer. Il file direct à la galerie pour contempler les imprimés de son travail. Le vernissage est dans quelques heures, tout semble ok, la pression peut retomber. Nous nous asseyons pour évoquer son parcours.

Jeremy Booth a 29 ans, il vient du Kentucky et malgré le fait que son travail ait déjà beaucoup circulé sur la toile, ça ne fait qu’un an et demi que l’illustration est l’occupation principale de cet autodidacte. « Je n’ai pas suivi d’études dans les domaines de la création. J’ai commencé à prendre au sérieux la conception graphique comme carrière, il y a environ 5 ans. C’est petit à petit, via les commandes, que j’ai commencé à aller de plus en plus vers l’illustration ».

Son approche est générationnelle et si les premiers traits de ses créations prennent forment sur papier, très vite, c’est sur son iPad que Jeremy Booth perfectionne ses esquisses. D’un support numérique à l’autre, le final s’effectue sur Illustrator. « J’y ajuste les lignes et incorpore des couleurs, mais attention, jamais plus de 4 ou 6 teintes par composition ». Ces lignes marquées, ces ombres et les tons utilisés marquent aujourd’hui son style, issu du croisement de la perfection des images vectorielles avec l’esprit indémodable des anciennes publicités. Côté inspiration, cet amateur de belles choses, observe beaucoup les façades architecturales et les pièces de design d’intérieur. « J’aime beaucoup le travail des architectes Donald Wexler et William Krisel. Au printemps, dernier je suis allé à Palm Springs, c’est un paradis pour les inspirations milieu du XIXe siècle, c’est aussi de là qu’est née la série The Simple Life« . Jeremy Booth est également un grand amateur de photographie et cela se ressent. Il découvre dans le travail des autres, des éléments à réinterpréter, se les approprie et les mélanges pour donner naissance à de nouvelles scènes. D’ailleurs sa méthode de composition est proche de la photo. Il place d’abord son objet, puis étudie la meilleure orientation possible pour marquer les ombres et ainsi déterminer la direction du reste de l’image.

Une technique à observer de près dans cette expo parisienne. Jeremy Booth a passé son été à la préparer et se fixe désormais comme objectif de s’initier au technique d’impression.

Suivre Jeremy Booth :
http://www.jeremy-booth.com
– https://www.instagram.com/jeremybooth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

28/01 – Conférence en ligne du Signe : «Pour des réseaux de solidarité» par l’Atelier Téméraire

Dans le cadre de son cycle de conférences pour l’accompagnement des artistes, Le Signe vous propose d’assister en Facebook Live à la conférence «Pour des réseaux de solidarité» par l’Atelier Téméraire. «L’Atelier Téméraire est un collectif de graphistes-artistes à visages multiples. Une multitude oscillante. Dans cette multitude, nous tentons de…

20/01 – Conférence en ligne du Signe : «Petit vadémécum de l’activité de graphiste professionnel-le: un métier au croisement des savoirs»

Première conférence en ligne pour Le Signe – Centre national du graphisme en cette rentrée. Grégory Jérôme, responsable Formation continue Informations juridiques pour les artistes à le Haute Ecole des Arts du Rhin, intervient ce mercredi 20 janvier à 18h30 sur la page facebook du Signe pour une conférence intitulée…

16/01 – 25/02 – Exposition « Tout un film ! » au Drawing Lab

Pensée avec l’aide de la Cinémathèque, l’exposition « Tout un film ! » fait le lien entre dessin et cinéma. Durant un mois, le Drawing Lab présente une série de storyboards issue des collections de la Cinémathèque, des artistes et leurs galeries. Les liens entre graphie et cinématographie se dévoilent de façons…

20/01 – Journée d’étude : « Aux marges de l’imprimé, l’imprimé à la marge : cultures populaires, minoritaires et alternatives de l’imprimé, 1840-1940 »

« Cette journée d’étude se propose de fédérer les chercheurs, chercheuses et étudiant·e·s francophones dont les travaux portent sur des objets, textuels ou iconiques, imprimés entre la décennie 1840 et la fin de l’entre-deux-guerres. Un des objectifs sera de réfléchir collectivement à la définition d’une culture de l’imprimé qui ne soit…

7/01 > 23/01 – Photo Saint-Germain

La 10ème édition de Photo Saint Germain réunit comme à l’accoutumée une sélection de musées, centres culturels, galeries et librairies pour un parcours photographique. Entre rencontres, projections, signatures et visites d’ateliers, la déambulation dans le quartier mythique de la rive gauche parisienne donne l’occasion d’appréhender les tendances de la photographie…

16/12 – « Écologie des villes », une conférence d’Audrey et Myr Muratet au Signe suivie du lancement du livre « Paris Nord »

À l’occasion de sa ré-ouverture au public, le Signe inaugure l’exposition du photographe Myr Muratet «Zone de Confort», prévue initialement en novembre. Dans un premier temps, vous pourrez assister à la conférence «Écologie des villes», de l’écologue Audrey Muratet et de l’artiste. Cette conférence sera suivie du lancement de l’ouvrage…

Feed

Ressources

PERGRAPHICA® lance Catching Feels, un nouveau Lookbook présentant ses papiers premium

Pour tous les créatifs, le lancement d’un nouveau lookbook est un évènement. Ces ouvrages servent à présenter l’ensemble de leurs réalisations et permettent aussi de démontrer les qualités d’impression et d’ennoblissement des papiers utilisés. Un lookbook est donc en définitive une véritable vitrine pour les directeurs artistiques, les maisons d’édition…

Quelles nouveautés pour les applications Adobe en 2021 ?

D’Illustrator sur Ipad aux Neural Filters de Photoshop, les annonces faites lors d’Adobe MAX démontrent une tendance déjà à l’oeuvre depuis plusieurs années chez Adobe : celle de l’effacement des contraintes techniques, pour une plus grande autonomie face aux outils de création. Exacerbée par Adobe Sensei, l’IA développée par l’entreprise…

Fedrigoni regroupe tous ses papiers dans la Paper Box

La célèbre marque italienne de papier créatif Fedrigoni vient tout juste de lancer sa Paper Box, un catalogue contenant l’ensemble des papiers créatifs de la marque. Présentée dans le cadre de la Packaging Première Collection, un événement sur deux jours (29 et 30 octobre) consacré au packaging de luxe au…