Un projet non retenu, qui pourtant envoie du Blois !

Dans le parcours d’un designer, il y a des projets aboutis remarqués et d’autres qui restent dans les cartons, malgré les nombreux efforts déployés pour les mener à bout. Récemment Julian Legendre et Laura Geiger ont répondu à une consultation pour le site web de la ville de Blois, projet qu’ils ont poussé en pensant une identité forte applicable sur et en dehors du cadre numérique. Malheureusement cette étude sur l’image du territoire, n’a pas été retenue. Julian Legendre a cependant voulu la partager avec les lecteurs d’étapes:.

Après avoir commencé par travailler dans le culturel et l’institutionnel, il y a une quinzaine d’années, Julian Legendre s’est peu à peu éloigné de ce types de commandes. Un désenchantement dû à une dégradation de la pratique du graphisme au sein de ces sphères. Fortement imprégné par sa relation avec les territoires où il a notamment grandi, il revient aujourd’hui vers ses premiers amours. La récente identité visuelle qu’il a réalisée pour la Mayenne devient son nouvel étendard, le projet ayant été salué par le public, les politiques et la critique. La consultation pour la ville de Blois s’encre dans ce nouveau décor, où le signe se construit par le mariage d’un héritage passé avec une vision du futur. L’ensemble s’exprime à travers un système dont les formes radicales et l’abstraction n’entachent en rien la valeur symbolique.


Cette étude a commencé suite à une sollicitation par l’agence Goodby. L’objectif était de comprendre ce qui caractérisait l’identité de Blois et de projeter cette image dans l’avenir. Julian Legendre et sa collaboratrice Laura Geiger se sont alors plongés dans les caractéristiques et valeurs locales, afin d’en tirer tout ce qui forme son unicité. Ces nombreux sens formels, ils sont aller les chercher dans l’architecture, le château, le mythique escalier Renaissance, le pont ou encore la Loire. La recherche sémiologique a donné naissance a un motif, sorte d’appât pour pousser la collectivité à personnaliser son outil web au delà d’une interface utilisateur classique.










Le motif provenant de l’étude démonstrative sert également de grille pour la création d’un signe typographique. Le « B » de Blois exprime par son dessin l’histoire du territoire. Il devient un caractère unique, fonctionnel et doté d’une importante charge émotionnelle.






Le système graphique est ensuite décliné sur de nombreux items, donnant ainsi une cohérence à la communication visuelle Print et Web. On retrouve les mêmes formes et les mêmes signes, mis en œuvre de manière à s’adapter à leur support. La couleur bleue fortement reconnaissable et la volonté de déployer une typographie sur mesure créent des points de repères qui accompagnent l’observateur. Le travail d’ensemble montre l’intérêt d’en revenir à une charte graphique contemporaine, fruit d’une histoire et cohérente vis à vis des citoyens.







Par Charles Loyer

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    News

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains modernes et les processus de sociabilisation en Afrique, autour de la nourriture et la vie dans et en dehors de chez soi. La réflexion menée par les créatifs les a conduit à designer une série d’objets ayant pour thème le « salon urbain ». Chaque objet y a une fonction spécifique censée…

    Casio et le studio Ghibli célèbrent les 30 ans de Kiki la petite sorcière

    Kiki la petite sorcière a 30 ans. C’est un anniversaire qui se doit d’être fêté, et ça, Casio l’a bien compris. En collaboration avec le studio Ghibli, la célèbre marque de montres sort pour l’occasion une édition hommage. Sur un écran bleu nuit se détache le duo culte : Kiki et son acolyte Jiji. Film à succès avec plus de deux millions d’entrées lors de sa diffusion au Japon, c’est là-bas que la montre anniversaire sera vendue au prix de 126€.

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé pour les petits comme pour les grands, des illustrations de livres (les Trois Brigands, Rufus…) ou des scènes érotiques, également conçu des affiches prônant la tolérance, la paix ou la liberté de la presse. Il a inspiré de nombreux dessinateurs et graphistes. Merci pour tout Tomi Ungerer ! image de…

    Emballages graphiques du studio Caterina Bianchini

    Si l’habit ne fait pas le moine, les design des boites cadeaux de la marque britannique Selfridges & Co nous en font en tout cas douter. Le studio Caterina Bianchini a fait d’un simple emballage de Noël un vrai objet de design. Ayant déjà travaillé pour Levi’s, Reebok, Diesel et Lush, le studio n’a eut de cesse de proposer d’audacieux graphismes. Il réitère l’expérience avec ces 4 illustrations colorées et géométriques et font de ces emballages cadeaux, un présent de plus.

    Flux

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé…

  • Top news

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains…

    Les sorties graphiques de février #2

    Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. F.A.M.E, Film and Music Experience, à la Gaité Lyrique En cette fin de semaine et pendant tout le week-end, la Gaité Lyrique met cinéma et musique à l’honneur avec…

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…