Pour la Villa Albertine aux États-Unis, un graphisme inspiré de la cartographie

La Villa Albertine, nouveau réseau français de résidences créatives et intellectuelles aux États-Unis, se dote d’une identité visuelle conçue par le studio de design français Des Signes. Ce dispositif de résidences sur mesure se déploie dans dix villes américaines, croise 15 disciplines et mobilise 40 institutions. Il est porté par l’Ambassade de France aux États-Unis. L’identité développée, empreinte d’une approche typographique forte, propre au studio Des Signes, s’inspire des code de la cartographie. Trames, lignes et méridiens incitent ainsi les résident·es à explorer le territoire américain…

Couverture du livret de présentation des résident·es de la Villa Albertine pour l’année 2021-2022. © Des Signes.


Quand graphisme et cartographie se mêlent


C’est à l’automne 2021 qu’a été lancé le programme de résidences de la Villa Albertine. Il accueille à présent 80 artistes et intellectuel·les. Émancipée d’un ancrage local, la Villa déploie son dispositif dans dix villes du territoire américain, comme New York, San Francisco ou encore Los Angeles. “La Villa Albertine n’est pas un lieu fixe, mais s’incarne à travers une itinérance, une multitude de lieux. Même au sein des dix villes sélectionnées par la Villa, rien n’est prédéfini, tout est composé sur-mesure selon les projets des artistes” précise Franklin Desclouds du studio Des Signes.

C’est la raison pour laquelle le studio imagine un graphisme puisant dans les codes de la cartographie. L’identité visuelle adopte un style géométrique et mobilise des formes et assemblages orthogonaux. Jeux de trames, parallèles et lignes rappelant des méridiens sont combinés. Si le logotype reprend les premières lettres, “V” et “A” du nom “Villa Albertine”, il évoque aussi une rose des vents, ses points cardinaux et suggère cette idée de croisements et de rencontres ; les résident·es étant amené·es à voyager et partager leurs travaux entre les dix villes. Interdisciplinaire, la Ville Albertine se veut multidirectionnelle : les dix villes, ancrages du programme de résidences, se muent en acronymes qui structurent les visuels.

Identité visuelle “Villa Albertine”. © Des Signes.


Avec le choix de la couleur dominante bleu cobalt, le studio Des Signes cherche à “symboliser la mer qui sépare les deux territoires, France et États-Unis. C’est aussi une couleur commune aux drapeaux des deux pays” affirme Franklin Desclouds du studio Des Signes. Ce bleu électrique marque l’affiliation institutionnelle du programme. Il est complété par un orange fluo et un vert pâle, dynamisant les déclinaisons.


La typographie “Albertine”, symbole de la création en cours


Fidèle à son approche typographique, le studio Des Signes crée pour la Villa la police “Albertine”. Avec ses lettres jamais tout à fait fermées et ses décalages, elle incarne le pas de côté – de la France aux États-Unis – que le réseau de résidences invite les artistes à faire. Les différentes rencontres artistiques, intellectuelles et institutionnelles que prépare la Villa aux artistes leur permettent d’axer autrement leur propos. Cette typographie, dont les éléments circulaires se muent en début de spirales, porte aussi selon Franklin Desclouds du studio Des Signes “quelque chose du geste, tel le geste calligraphique, symbolisant un travail toujours en cours”, celui des artistes résidents, à l’œuvre.

En termes de déclinaisons, le studio Des Signes a réalisé l’identité du site internet, les supports visuels des réseaux sociaux, les formats vidéo, mais aussi le marquage d’un carnet Moleskine, ainsi que le cahier des résident·es, livre de poche présentant les résident·es de l’année 2021-2022. À présent, le studio Des Signes s’attache à penser l’identité visuelle du Festival Albertine, présenté par les Services Culturels de l’Ambassade de France, ainsi que des lignes graphiques de plusieurs conférences, table-rondes et projections de la Villa Albertine.

Identité visuelle “Villa Albertine”. © Des Signes.
Livret de présentation des résident·es de la Villa Albertine pour l’année 2021-2022. © Des Signes.
Identité visuelle “Villa Albertine”. © Des Signes.
Livret de présentation des résident·es de la Villa Albertine pour l’année 2021-2022. © Des Signes.
Livret de présentation des résident·es de la Villa Albertine pour l’année 2021-2022. © Des Signes.
Carnet de notes pour l’identité visuelle “Villa Albertine”. © Des Signes.
Livret de présentation des résident·es de la Villa Albertine pour l’année 2021-2022. © Des Signes.
Identité visuelle “Villa Albertine”. © Des Signes.
Livret de présentation des résident·es de la Villa Albertine pour l’année 2021-2022. © Des Signes.
Identité visuelle “Villa Albertine”. © Des Signes.
Livret de présentation des résident·es de la Villa Albertine pour l’année 2021-2022. © Des Signes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 7 janvier au 1 avril 2023 → Læ collectiv·f·e Bye Bye Binary – CAC Brétigny (Brétigny)

Communauté rassemblant des graphistes, Bye Bye Binary développe des expérimentations et recherches autour de l’écriture inclusive, non binaire et postbinaire. Le groupement élabore notamment la première typothèque présentant des typographies inclusives et mène différentes actions de pédagogie. Parmi les multiples solutions typographiques permettant une meilleure inclusivité, Bye Bye Binary s’intéresse…

Du 4 février au 15 avril 2023 → Cycle de conférences ‣ Les éléments de l’architecture II – Pavillon de l’Arsenal (Paris)

L’architecte, philosophe, et professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Val de Seine Richard Scoffier intervient au Pavillon de l’Arsenal dans le cadre d’un cycle de conférences autour des éléments de l’architecture. Le 4 février, de 11h à 13h, il interroge le dispositif de la porte, le 4 mars, l’élément…

Le 2 février 2023 → Conférence ‣ Les nouveaux vecteurs de diffusion du graphisme militant – La Contemporaine (Nanterre)

Les graphistes Dugudus et Sébastien Marchal, et le street-artiste Jaëraymie interviennent à La Contemporaine et donnent une conférence autour des nouveaux vecteurs de diffusion du graphisme militant. Régis Léger alias Dugudus s’intéresse à la représentation de l’image sociale et politique française. Diplômé de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI),…

Le 2 février 2023 → Conférence Catherine Barluet ‣ graphisme.design – Université Paris 8 (Saint-Denis)

Le cycle de conférences graphisme.design revient pour une nouvelle édition à l’Université Paris 8. La graphiste Catherine Barluet présente le 2 février 2023 à 18h30 quatre projets réalisés ces dernières années : la refonte graphique de la maquette d’un journal, un catalogue d’exposition thématique pour une institution muséale, la direction artistique…

Du 31 janvier au 2 février 2023 → Salon C!Print – Eurexpo (Lyon)

Le salon C!Print de la communication visuelle, de l’impression numérique et des arts graphiques revient pour une dixième édition. Fédérant une communauté de professionnels, il est l’occasion de comprendre les évolutions du marché, de rencontrer ses acteurs clés et de tester de nouveaux supports d’impression ! Personnalisation textile, packaging, signalétique…

Feed

L’écharpe pixels d’Animal Press

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes:, le 271, à paraître en librairie le 21 février et actuellement en précommande, nous publions un article en lien avec notre rubrique « Objets graphiques ». Place aux pixels ! La maison d’édition Animal Press, fondée par Jinhee Han et rejointe par Baptiste…

Susan Kare sur Arte

L’émission “Gymnastique” d’arte dédie l’un de ses épisodes à Susan Kare, pionnière du design numérique. Elle crée notamment des icônes de bureau et des polices typographiques devenues des normes de référence. La graphiste humanise l’informatique et travaille pour des sociétés comme Apple, NeXT, Microsoft ou encore Facebook, PayPal et Pinterest.…

Postulez au 30e concours international d’affiches de Chaumont

Le concours international d’affiches, organisé dans le cadre de la Biennale internationale de design graphique, célèbre sa 30ème édition. Créé en 1990, il valorise la création d’affiches dans le domaine du design graphique. Les propositions d’affiches sont à envoyer par la poste avant le 31 janvier 2023, elles peuvent être…

Candidatez aux Type Directors Club Awards !

Créé en 1946, le Type Directors Club est une association internationale dédiée à la promotion de la typographie. Comme tous les ans, elle organise les Type Directors Club Awards. L’appel pour la prochaine édition, la 69ème, est actuellement ouvert jusqu’au 3 mars 2023. Trois catégories sont prévues : “Typography”, “Lettering”…

Ressources

Susan Kare sur Arte

L’émission “Gymnastique” d’arte dédie l’un de ses épisodes à Susan Kare, pionnière du design numérique. Elle crée notamment des icônes de bureau et des polices typographiques devenues des normes de référence. La graphiste humanise l’informatique et travaille pour des sociétés comme Apple, NeXT, Microsoft ou encore Facebook, PayPal et Pinterest.…

Les Rad!cales : le design à l’épreuve du vivant

Né en janvier 2020, le collectif Les Rad!cales invite les professionnel·les du design à s’engager pour le vivant dans un contexte d’urgence climatique. Comment concevoir un système soutenable pour les générations présentes et futures ? Telle est l’une des questions soulevée par le mouvement. Le manifeste “Design pour l’environnement” porté…

Les Mardis Graphiques font place à l’éco-conception

Organisés par Pollen Studio, les Mardis Graphiques sont une série de conférences à Rennes, gratuites sur inscription. La dixième table-ronde porte sur la notion d’éco-conception et s’est déroulée le 7 juin dernier. Comment réduire son empreinte environnementale en tant que graphiste, sans renoncer à la communication ? Jeanne Lepoutre, co-fondatrice…