Visual Trends : retour sur la conférence autour des identités multiples

Image principale : Humanae, le Pantone humain de Angélica Dass

Pour donner à voir et à penser aux créatifs en 2018, autour de l’inspiration visuelle et conceptuelle, l’équipe d’Adobe a dégagé 6 tendances visuelles. La première table-ronde de l’année rassemblait un panel d’experts autour de la tendance « Identités Multiples », ou « The Fluid Self », pour aider les professionnels de la création à aborder ce thème dans leurs projets, et donner de nouvelles pistes de réflexion.

À partir de l’articulation d’une carte d’identité, nos spécialistes se sont interrogés sur l’évolution du concept même de l’identité, de la photographie à la date de naissance, en passant par le sexe, ou encore le nom. Orchestrés par Anaïs Montevecchi, médiatrice culturelle et spécialiste de l’art contemporain, l’échange s’est construit autour du photographe Benjamin Taguemont, le sociologue François de Singly, l’artiste Skall, la directrice artistique de Forever Yuki Baumgarten, et Stéphane Baril, le spécialiste de Creative Cloud. Tour à tour, ils ont analysé cette question en s’appuyant sur des travaux relevant l’incongruité de la norme. En a résulté les constats d’une volonté de sortir des cases, d’affirmer une identité multiple, non imposée mais choisie, et qui fait état de la diversité dans toute sa richesse.

La photographie, ou la notion d’identité par le physique

Nos spécialistes se sont d’abord intéressés à la photographie d’identité, qui entraîne inévitablement les notions de physique, et de canon de beauté, en s’inspirant des séries des photographes Corrine Mariaud et Valérie Belin.
« Fake I, real me » et « Black woman » traitent de la normalisation du physique grâce à la chirurgie esthétique, qui entraîne une homogénéisation des visages. Elles mettent en exergue le côté très fake de l’apparence finale, et s’interroge sur l’idée d’une typologie de canon universel.


L’exposition Fake I real me de Corinne Mariaud


Black woman III de Valérie Belin

Skall et Benjamin Taguemont sont revenus sur la série Humanae, de Angélica Dass. Elle a photographié 3 000 personnes et distingue leur unicité en leur attribuant un numéro de référence de la couleur Pantone à partir de leur couleur de peau. Comme en danse contemporaine, pour le photographe, cette série parcourt les questions autour du corps et de sa représentation. Elle permet de cultiver une différence dénuée de tout artifice. Pour Skall, cette œuvre souligne la multitude qui existe réellement, et interroge nos aprioris sur le fait d’être noir, ou blanc, ou métisse. De son côté François de Singly pointe un paradoxe : celui d’apposer le tampon du branding sur cette diversité, en utilisant la marque Pantone.

Le prénom et le nom de famille, témoins de notre appartenance à un ensemble

Pour Stéphane Baril, le travail de Lois Moreno nous fait réfléchir sur la notion de cocon, et de la transmission par mimétisme. Ses photographies montrent des ambiances dégagées et souvent une absence de visages pour que le spectateur puisse s’y identifier.

Skall a quant à lui présenté Thomas Struth, et ses portraits de famille très froids. Effectués avec une distance et une lumière toujours égale, les images représentent le monde de manière non émotionnelle, dans les années 80. Elles sont prises à hauteur de visage, positionnées par rapport au regard du photographe, ce qui influence fortement notre manière de les lire. La nature des relations se devine parfois dans l’image elle-même, indépendamment de ce que la famille et le photographe souhaitent montrer. Cette série amène deux questions : la manière d’appréhender ce qui nous est présenté, et la question de la cellule familiale.


The Falletti Family, de Thomas Struth

Le nom de jeune fille, qui n’existe presque plus

Nos spécialistes ont aussi évoqué la révolution féministe, et les œuvres de Pilar Albarracin. Pour Skall, le travail de l’artiste espagnole est un vecteur pour se poser la question « qu’est ce que je suis pour la société ? », intimement liée à celle du sexe. La photo où elle met une femme en scène, fumant dans un lit, à côté d’un taureau empaillé, évoque la fameuse cigarette d’après l’amour. L’image questionne l’origine des relations hommes-femmes et la valeur de sa position en tant que femme.

Stéphane Baril a saisi l’exemple d’Ellis Van Der Does, qui illustre avec son ironie et son décalage bien à elle la vague féministe. Pour Yuki Baumgarten, son travail a un réel caractère documentaire, portrait « d’une pointe de féminité dans un monde d’hommes ».


Ellis Van Der Does, pour The Pool sur la 4ème vague féministe

Reviendra-t-on un jour à des cartes d’identité sur lesquelles le genre ne sera plus inscrit ?

Le premier parfum mixte est signé Calvin Klein, CK one. En terme d’images, nos professionnels évoquent sur cette problématique la série Androgyne de Thibault Stipal, qui date de 2009, et bouleverse l’appartenance à une case, et la volonté de trouver une place.


Dans sa série Androgyne, Thibault Stipal interroge l’appartenance à un genre défini

Quelle influence a le lieu de naissance sur l’identité, et la culture ?

Skall, qui s’est aussi inspiré de la France pluriculturelle, s’est penché sur le travail de David Hamons. Cet artiste américain a travaillé autour de l’identité noire africaine et notamment marqué les esprits en apposant les couleurs de l’Afrique au drapeau de son pays. L’œuvre témoigne d’une réappropriation intéressante d’un territoire et d’une culture par le symbole.

La date de naissance, ou comment évoluent les relations intergénérationnelles et leur représentation ?

Aujourd’hui, on assiste à un mélange générationnel, et des échanges inédits, comme le souligne la dernière campagne du comptoir des cotonniers.

Identité plurielle et risque de déviance


Dans son dernier travail, Hilde Atalanta s’interroge sur l’identité plurielle et le risque de déviance

Grâce aux réseaux sociaux, l’identité aujourd’hui peut se décliner dans différentes versions, adaptées aux cercles sociaux : amis avec Facebook, professionnels avec LinkedIn, dating avec Tinder… Certains artistes comme Hilde Atalanta s’interrogent sur ces déclinaisons, et le risque de déviances qu’elles entraînent, dans une ère où l’on est souvent incités à se replier sur soi-même pour savoir qui l’on est vraiment. Daisuke Takakura, dans sa série Monodramatic, représente ces différentes facettes de la personnalité dans des images facétieuses et explicites. À l’ère du numérique, une question vient s’ajouter aux autres. Celle de l’identité virtuelle, somme de souvenirs, et d’expériences : comment trouver un équilibre et concilier la mémoire à cette identité virtuelle créée de toute pièce par soi-même ?


la multiplicité de soi, par Daisuke Takakura

Le dernier tweet d’Adobe résume bien l’intégralité de l’échange, et la conclusion que l’on peut en tirer.

L’intégralité de la conférence :

Par Lisa Darrault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

J&E - Atelier Do It ! - étapes:

Do It ! Les ateliers design du Centre Pompidou

Avis aux designers en herbe, le Centre Pompidou, via son Fab-Lab pour néophytes La Fabrique, propose une série d’ateliers de design, Do It ! Une fois par mois, un designer vous apprend à utiliser la découpe laser ou l’impression 3D pour créer des objets atypiques. Quelles possibilités sont permises par ces nouveaux outils de fabrication ? Comment un designer se les approprie ? Voici les questions qui ont motivé la création des ateliers Do It ! À la fois pédagogiques, ludiques et créatifs, ces workshops sont l’occasion parfaite pour appréhender le design contemporain. Ils font entrer l’utilisateur dans le processus…

JPO Campus Fonderie de L'image étapes:

Une Journée Portes Ouvertes spéciale anniversaire, le samedi 23 mars, pour les 30 ans du Campus Fonderie de l’Image

2019 est une année importante pour le Campus Fonderie de l’Image. L’école de design graphique et numérique de Bagnolet fête cette année sa 30ème année d’existence. Cette longévité s’appuie sur des valeurs et une histoire forte, que sont l’inclusivité, l’éco-responsabilité & l’accessibilité aux études supérieures et au monde professionnel. Elles font d’elle une école unique en son genre. Le 23 mars, elle organise ses journées portes ouvertes, l’occasion de réaffirmer son modèle et présenter ses nouveautés pédagogiques, parmi lesquelles une formation dédiée à l’illustration. Éthique et modernité au centre de l’enseignement Fin des années 80, le Campus Fonderie de l’Image nait…

L’architecte John Pawson invite à une nouvelle pause

Le festival Design Indaba, porté par la devise « a better world through creativity », s’est déroulé à Cape Town du 27 février au 1er mars dernier. L’équipe d’étapes: y était et vous propose une sélection de projets, témoignant de la profusion créative et de l’éclectisme de l’évènement. L’architecte John Pawson a conçu plusieurs espaces de contemplation, par exemple le monastère de Nový Dvinr en République Tchèque et l’église Saint-Moritz, en Bavière. Un nouveau lieu dédié à la contemplation À Design Indaba, l’anglais dévoile son projet le plus récent, également dédié à la méditation : la Wooden Chapel. C’est l’une des sept…

Art Paris Art Fair

Art Paris revient au Grand Palais du 4 au 7 avril

Depuis plus de 20 ans, Art Paris s’installe sous la verrière du Grand Palais pour 3 jours dédiés à l’art moderne et contemporain. Plus de 150 galeries seront présentes du 4 au 7 avril et vous donneront à voir l’essentiel de l’art, de 1950 à nos jours. La force d’Art Paris, et ce qui fait sa singularité par rapport aux autres foires d’art contemporain, est qu’elle se concentre en partie sur certains pans moins médiatisés de la création. Ainsi l’art émergent international y est fortement représenté. Des galeries provenant de 20 pays y tiendront un stand, dont beaucoup de territoires…

Flux

Les Sorties Graphiques de mars #2

Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. Computer Grrrls, à la Gaité Lyrique L’exposition « Computer Grrrls » s’installe à la Gaité Lyrique du 14 mars au 14 juillet. Par un prisme cyber-féministe, elle replace la femme dans l’histoire de…

J&E - Atelier Do It ! - étapes:

Do It ! Les ateliers design du Centre Pompidou

Avis aux designers en herbe, le Centre Pompidou, via son Fab-Lab pour néophytes La Fabrique, propose une série d’ateliers de design, Do It ! Une fois par mois, un designer vous apprend à utiliser la découpe laser ou l’impression 3D pour créer des objets atypiques. Quelles possibilités sont permises par…

JPO Campus Fonderie de L'image étapes:

Une Journée Portes Ouvertes spéciale anniversaire, le samedi 23 mars, pour les 30 ans du Campus Fonderie de l’Image

2019 est une année importante pour le Campus Fonderie de l’Image. L’école de design graphique et numérique de Bagnolet fête cette année sa 30ème année d’existence. Cette longévité s’appuie sur des valeurs et une histoire forte, que sont l’inclusivité, l’éco-responsabilité & l’accessibilité aux études supérieures et au monde professionnel. Elles font…

Ressources

Testez vos qualités de designer avec Can’t Unsee

Avez-vous l’âme d’un bon designer ? Can’t Unsee, l’application créée par Alex Kotliarskyi, vous met au défi de choisir la meilleure interface sur les deux proposées. Si l’exercice est prenant, les résultats ne sont toutefois pas à prendre au pied de la lettre. Les questions se concentrent largement sur les…

Select Object : le détourage sur Photoshop facilité

Parler de détourage aux graphistes stagiaires en agence, vous comprendrez à leur tête qu’il s’agit d’un travail laborieux. Surtout quand la retouche est demandée à la dernière minute. La solution miracle se fait espérer depuis longtemps et jusqu’à aujourd’hui, les promesses de rendre la tache moins fastidieuse ne furent qu’à…

Des mockups aboutis et gratuits

Pour pouvoir offrir rapidement des mises en situation de son travail à un client, avoir recours à des mockups se fait de plus en plus. Le site The Mockup Club est une plateforme participative sur lequel on trouve ce type de ressources gratuitement et dont le design s’approche au plus…